أنت هنا

Le bayoud du palmier dattier : densite et repartition de fusarium f. sp. albedinis Au sein du peuplement des fusarium spp dans le sol et perspectives de la lutte directe

Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 82 , p. 3-24
Auteurs: 
Tantaoui, A. (INRA, Marrakech (Maroc))
Année: 
1993
Résumé: 

La densite de la repartition verticale et horizontale des fusarium spp, ont ete etudiees sous l’influence rhizospherique de palmiers dattiers sensibles et resistants et des cultures de luzerne, de henne ôporteurs sainsô et d’orge, associees au dattier en foyer de bayoud a zagora. Il existe un effet rhizospherique marque des deux types de varietes sur fusarium oxysporum qui reste favorise uniquement au niveau du rhizoplan de la variete sensible jusqu’a une profondeur de 1,2 m. Il n’y a pas de difference entre les deux types de varietes vis-à-vis des especes autres que f. oxysporum. La repartition horizontale de f. oxysporum est sous forme de niches tres dispersees. Contrairement à ce que nous avons attendu, les cultures ôporteurs sainsô ne semblent pas favoriser la multiplication et la dispersion de la forme spéciale albedinis dans le sol. F. solani reste dominant dans tous les horizons, ce qui confirme une caractéristique des sols désertiques. La détermination de la forme spéciale albedinis sur la base de la croissance mycélienne et le pouvoir pathogène a permis de classer les pathogènes dans le groupe à croissance faible. Les formes provenant du sol classées dans ce groupe, ont une agressivité très faible par rapport à celles issues de rachis. La rareté de f. oxysporum dans le sol et les variations dans le pouvoir pathogéne et leurs conséquences sur l’application des moyens de lutte ont été discutées.

Texte intégral: 
اطلع على اخر اخبارالمعهد في نشرتنا