Vous ĂŞtes ici

ACTUALITÉS

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).

Conference Speaker : Dr Nasserelhaq Nsarellah,  Ex-Senior Scientist and Head of durum wheat breeding program at INRA. He is Winner of the R&D Award of the Moroccan Ministry of Higher Education and Ministry of Agriculture (2002), the FAO Award of Merit (2004), The Prix Hassan II (2009), and the International Plant Resistance to Insects Award of IPRI (2014)

Theme : Agricultural Research and its Response to Cereal Value Chain Integration

Date : October 14th, 2021 from 10 hours (UTC +1)

For More details click Here

​L’Institut national de la recherche agronomique se rĂ©jouit de vous annoncer que dans le cadre de l'initiative mondial de la FAO pour un Partenariat Mondial des Sols (Global Soil Partenrship (GSP)), Dr Rachid Moussadek chercheur Ă©mĂ©rite et spĂ©cialiste dans les sciences du sol vient d’être Ă©lu PrĂ©sident - Chair GSP pour la RĂ©gion NENA (Near East & North Africa).

Le but ultime de cette initiative est de mobiliser davantage les ressources et de lancer des plaidoyers pour booster durablement la production des sols au Maroc et dans toute la Région NENA et de relever ensemble les défis variés liés à la durabilité des sols et de leur résilience au changement climatique.

Par cette nomination l’INRA s’assure à travers Dr Moussadek une position stratégique renforçant sa présence internationale.

Pour plus d’informations, veuillez consulter les liens URL ci-après :

www.fao.org/GSP

scholar.google.com

 

 

ConfĂ©rencier : Dr Moulay Hassan SEDRA, Expert international en production et protection de palmier dattier/ Oasis, SpĂ©cialiste en protection des plantes & Biotechnologies et Ex Directeur de Recherche Ă  l’INRA.

Thème : Principales luttes directes et indirectes (gĂ©nĂ©tique) contre le Bayoud : Acquis et perspectives

Date :  30 Septembre Ă  10h00 (GMT+1, heure du Maroc)

Pour plus de détails cliquer ICI

L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA-Maroc) et la Société Syngenta Maroc ont signé aujourd’hui une convention de partenariat relative à l’expérimentation et à la diffusion des solutions innovantes en matière de traitement des semences.

Ce partenariat a pour objet de renforcer la collaboration entre les deux parties en matière de recherche et développement à travers la mise en œuvre d’actions communes de recherche, d’expérimentation et de vulgarisation à l’échelle nationale des solutions modernes proposées par Syngenta en matière de traitement de semences des céréales et des légumineuses.

Ces solutions permettront aux agriculteurs marocains d’améliorer significativement leurs rendements (jusqu’à +20%), d’améliorer l’auto-suffisance alimentaire à l’échelle nationale et de préserver la biodiversité tout en réduisant les surfaces cultivées.

Les solutions Syngenta Seedcare™ permettront aux producteurs de maximiser le potentiel de leurs semis grâce à l’installation rapide de leurs cultures, via le développement rapide d’un système racinaire sain et puissant permettant une utilisation optimum des ressources du sol et grâce à une protection ciblée contre plusieurs ravageurs (insectes et maladies fongiques) dès les premières phases de développement de la plante.

Le partenariat s’étalera sur 3 ans (2021-2024) et consistera en l’installation et le suivi des plateformes d’expĂ©rimentation des nouvelles solutions de traitement de semences pour deux filières de grande importance socio-Ă©conomique dans le secteur agricole marocain : les cĂ©rĂ©ales et les lĂ©gumineuses. 

Les essais porteront sur le blé tendre, la fève et la féverole et seront menés dans différentes plateformes adoptant le semis conventionnel ou le semis direct dans la région de Fès-Meknès et la région de Rabat-Salé-Kénitra et s’étaleront tout au long de la période de la convention de partenariat.

Des journées de formation et de vulgarisation sur les nouvelles technologies de traitement des semences et des séminaires pour la présentation des résultats des essais, seront aussi programmées et dispensées au profit des opérateurs, des vulgarisateurs et des agriculteurs des deux filières.

Pour plus de détails cliquer ICI

Conference Speaker : Dr. Pierre Taberlet, Senior Scientist at CNRS France, Winner of 2007 Molecular Ecology Prize and Member of the academy of Europe Academia Europea

Theme : Introduction to environmental DNA

Date : September 16, 2021 from 10 hours (UTC +1)

For More details click Here

Conference Speaker : Pr. Mohammed Boulif, Affiliated Professor at UM6P in Plant Pathology and Ex-director of ENA Meknes

Theme : Integrated disease management in wheat within the one world one health concept

Date : September 2, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

Conference Speaker : Dr. Abdelwahid Mellouki, Director of Research at CNRS France and Laureate of J. Kaufman Oustanding Research and Unselfish Cooperation 2020 award from the American Geophysical Union

Theme : Agriculture between air quality and climate change

Date : July 16th, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

Conference Speaker : Dr Abdelhafid Bendahmane, Director of Research at INRAE France and INRAE Laureate scientific challenge in 2018

Theme : Translation research in plant breeding, can we finish the job

Date : July 7, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

 

Objectif : le partage de rĂ©centes avancĂ©es de la recherche agronomique sur cette thĂ©matique, acquises dans le cadre de programmes de recherche de l’INRA Ă  moyen termes 2017-2020 et au titre de projets de recherche-dĂ©veloppement sur l’arboriculture fruitière soutenus par le Ministère de l’Agriculture au titre du MĂ©canisme CompĂ©titif de Recherche-DĂ©veloppement et Vulgarisation (MCRDV 2018-2021).

Date : 13 Juillet 2021

Lieu : Qualipole Alimentation de Meknès

Pour plus de dĂ©tails Cliquer ICI

S’inscrivant dans la continuitĂ© du Plan Maroc Vert, la nouvelle stratĂ©gie « GĂ©nĂ©ration Green 2020-2030 Â» annoncĂ©e en dĂ©but de l’annĂ©e 2020 se veut non seulement un prolongement de ce plan, mais la consolidation de ses acquis et la concrĂ©tisation de la vision royale de voir Ă©merger de nouvelles activitĂ©s gĂ©nĂ©ratrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural et aboutissant Ă  la crĂ©ation d’une classe moyenne agricole.

Dans ce nouveau contexte, le secteur semencier et son corolaire crĂ©ation variĂ©tale sont en profonde recomposition et sont exposĂ©s de façon concomitante Ă  de multiples dĂ©fis : irrĂ©gularitĂ© des prĂ©cipitations, changement climatique, perte de biodiversitĂ©, Ă©rosion gĂ©nĂ©tique, maladies et ravageurs Ă©mergeants...

Pour disposer de perspectives tangibles, visibles et lisibles, la recherche agricole nationale se réunit avec les différents acteurs de la filière semencière pour définir l’agenda de la recherche variétale pour la prochaine décennie, du fait que la recherche et l’innovation demeurent, ensemble, le garant pour répondre aux attentes des agriculteurs et d’apporter des solutions salvatrices de par leurs ancrage et dynamisme.

Pour relever ces différents défis, la recherche agricole nationale préconise de relancer le développement d’espèces céréalières aux caractéristiques de rendement, de résistance, de qualité et d’adaptation requises et pour lesquelles le catalogue officiel national peut être enrichi.

Se maintenir en tant que socle de ce secteur stratégique repose sur l'offre de variétés performantes, de préserver les ressources naturelles et d’augmenter la productivité dans les conditions défavorables. Autant de défis pour mieux servir l’agriculteur, les producteurs, les multiplicateurs et les industriels, et de concourir à inverser la tendance en produisant plus avec de moindres superficies en utilisant des variétés améliorées issues de la recherche génétique pour mieux s’adapter aux différents stress.

Recréer les meilleures conditions pour une large appropriation, visibilité et attractivité des nouvelles variétés semencières requièrent de mutualiser les efforts, de fédérer les équipes, d'utiliser les compétences tant prisées, de recourir aux nouvelles biotechnologies et bio-informatiques pour réduire les délais de création de variétés dans des schémas de sélection optimums, et coupler les variétés améliorées aux autres technologies à même de renforcer la résilience et l’efficience de l’utilisation des ressources, notamment l’agriculture de précision et l’agriculture de conservation.

Au vu de tous ces enjeux pour un secteur critique, la période nous interpelle, tous, à adopter une stratégie de recherche forte associant le secteur public et privé et soutenue par les pouvoirs publics.

Pour plus d’information, prière prendre attache avec Dr Fatemi Zine El Abidine :

GSM 0669146461 // Courriel : zainelabidine.fatemi@inra.ma

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER