Vous êtes ici

ACTUALITÉS

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).

Conference Speaker : Dr. Pierre Taberlet, Senior Scientist at CNRS France, Winner of 2007 Molecular Ecology Prize and Member of the academy of Europe Academia Europea

Theme : Environmental DNA for a Substainable Agriculture

Date : September 16, 2021 from 10 hours (UTC +1)

For More details click Here

Conference Speaker : Pr. Mohammed Boulif, Affiliated Professor at UM6P in Plant Pathology and Ex-director of ENA Meknes

Theme : Integrated disease management in wheat within the one world one health concept

Date : September 2, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

Conference Speaker : Dr. Abdelwahid Mellouki, Director of Research at CNRS France and Laureate of J. Kaufman Oustanding Research and Unselfish Cooperation 2020 award from the American Geophysical Union

Theme : Agriculture between air quality and climate change

Date : July 16th, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

Conference Speaker : Dr Abdelhafid Bendahmane, Director of Research at INRAE France and INRAE Laureate scientific challenge in 2018

Theme : Translation research in plant breeding, can we finish the job

Date : July 7, 2021 from 10 hours (UTC +1) 

For More details click Here

 

Objectif : le partage de récentes avancées de la recherche agronomique sur cette thématique, acquises dans le cadre de programmes de recherche de l’INRA à moyen termes 2017-2020 et au titre de projets de recherche-développement sur l’arboriculture fruitière soutenus par le Ministère de l’Agriculture au titre du Mécanisme Compétitif de Recherche-Développement et Vulgarisation (MCRDV 2018-2021).

Date : 13 Juillet 2021

Lieu : Qualipole Alimentation de Meknès

Pour plus de détails Cliquer ICI

S’inscrivant dans la continuité du Plan Maroc Vert, la nouvelle stratégie « Génération Green 2020-2030 » annoncée en début de l’année 2020 se veut non seulement un prolongement de ce plan, mais la consolidation de ses acquis et la concrétisation de la vision royale de voir émerger de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural et aboutissant à la création d’une classe moyenne agricole.

Dans ce nouveau contexte, le secteur semencier et son corolaire création variétale sont en profonde recomposition et sont exposés de façon concomitante à de multiples défis : irrégularité des précipitations, changement climatique, perte de biodiversité, érosion génétique, maladies et ravageurs émergeants...

Pour disposer de perspectives tangibles, visibles et lisibles, la recherche agricole nationale se réunit avec les différents acteurs de la filière semencière pour définir l’agenda de la recherche variétale pour la prochaine décennie, du fait que la recherche et l’innovation demeurent, ensemble, le garant pour répondre aux attentes des agriculteurs et d’apporter des solutions salvatrices de par leurs ancrage et dynamisme.

Pour relever ces différents défis, la recherche agricole nationale préconise de relancer le développement d’espèces céréalières aux caractéristiques de rendement, de résistance, de qualité et d’adaptation requises et pour lesquelles le catalogue officiel national peut être enrichi.

Se maintenir en tant que socle de ce secteur stratégique repose sur l'offre de variétés performantes, de préserver les ressources naturelles et d’augmenter la productivité dans les conditions défavorables. Autant de défis pour mieux servir l’agriculteur, les producteurs, les multiplicateurs et les industriels, et de concourir à inverser la tendance en produisant plus avec de moindres superficies en utilisant des variétés améliorées issues de la recherche génétique pour mieux s’adapter aux différents stress.

Recréer les meilleures conditions pour une large appropriation, visibilité et attractivité des nouvelles variétés semencières requièrent de mutualiser les efforts, de fédérer les équipes, d'utiliser les compétences tant prisées, de recourir aux nouvelles biotechnologies et bio-informatiques pour réduire les délais de création de variétés dans des schémas de sélection optimums, et coupler les variétés améliorées aux autres technologies à même de renforcer la résilience et l’efficience de l’utilisation des ressources, notamment l’agriculture de précision et l’agriculture de conservation.

Au vu de tous ces enjeux pour un secteur critique, la période nous interpelle, tous, à adopter une stratégie de recherche forte associant le secteur public et privé et soutenue par les pouvoirs publics.

Pour plus d’information, prière prendre attache avec Dr Fatemi Zine El Abidine :

GSM 0669146461 // Courriel : zainelabidine.fatemi@inra.ma

Le Maroc vient de lancer la nouvelle stratégie agricole ″Génération Green 2020-2030″ basée sur deux fondements à savoir : la priorité à l’être humain et la pérennité du développement agricole. La consolidation des filières agricoles constitue un volet important de la pérennité du développement agricole. A cet égard, l’INRA est sollicité dans son programme de recherche (2020-2030) de développer entre 30 et 50 nouvelles variétés (toutes filières confondues) avec une augmentation du rendement d’au moins 50%. Ces objectifs visent à renforcer la compétitivité des filières, l’adaptation au changement climatique et la gestion durable des ressources naturelles.

La création variétale, en tant que vecteur novateur, constitue l’un des leviers importants pour accompagner la nouvelle stratégie agricole Génération Green et contribuer à la réalisation de ses objectifs. En effet, la variété constitue un facteur clé pour l’amélioration et la pérennisation de la production, à travers l’amélioration de la productivité et de la qualité et des résistances aux stress biotiques et abiotiques. Certes la création variétale est très importante pour l’augmentation du rendement, mais elle ne peut avoir d’impact que si les variétés créées sont diffusées et utilisées par les agriculteurs à grande échelle et dans un délai raisonnable. Dans cette perspective, une attention particulière est accordée par l’INRA à la diffusion et au transfert de ses nouvelles obtentions.

C’est dans ce contexte que l’INRA, a adopté une approche de transfert basée sur les « Plateformes de démonstration de ses nouvelles obtentions » pour la promotion et la communication sur ses nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux. Ces plateformes sont installées dans (5) domaines expérimentaux de l’INRA représentant les principaux bassins de production : Saïs (Douyet), Zaër (Marchouch), Tadla (Afourer), Chaouia (Sidi El Ayedi) et Haouz (Tassaout) ainsi que chez un agriculteur de la région de Sidi Slimane (Gharb). L’objectif de ces plateformes étant de montrer le progrès génétique réalisé à travers ces nouvelles obtentions, avec un accent mis sur leurs atouts majeurs et leurs interactions avec l’environnement.

À travers ces plateformes de démonstration, destinées à nos agriculteurs et à l’ensemble de nos partenaires institutionnels et professionnels et aux médias, nous visons montrer le progrès génétique de ces nouvelles obtentions et permettre aux différentes parties prenantes de s’enquérir sur leurs qualités agronomiques, physiologiques et technologiques, afin d’augmenter le taux de leur utilisation et appropriation par les agriculteurs, les producteurs et les sociétés semencières. A titre d’exemple nous citons la nouvelle variété blé tendre « Malika » qui a pu enregistrer un rendement grain de 60 qx/ha soit un gain en rendement de 20 % par rapport à la variété ancienne « Arrehane » (50qx/ha). De même la variété d’orge « Chifaa » inscrite en 2016, constitue la première variété d’orge à grain nu dans tout le continent africain ayant une teneur en beta glucane de 8% (fibres solubles réduisant le cholestérol, le diabète et les crises cardiaques). 

Par ailleurs, la visite de nos plateformes constituera une occasion pour passer en revue notre programme de multiplication des semences de pré-base et de base des nouvelles variétés concédées ou en phase de concession.

Ces journées de démonstration seront organisées tout au long des mois d’Avril et de Mai 2021 selon le programme ci-après.

LIEU

DATE

- Domaine Expérimental Sidi El Ayedi 

06/04/2021

- Domaine Expérimental Marchouch

08/04/2021

- Domaine Expérimental Douyet

12/04/2021

- Domaine Expérimental Afourer

13/04/2021

- Domaine Expérimental Tassaout

05/05/2021

 

Ce communiqué tient lieu d’invitation pour prendre part à ces journées et aux médias de bien vouloir les couvrir par leurs équipes de journalistes.

Au vu de la pandémie Covid-19, ces journées seront organisées avec le respect total de toutes les mesures barrières décrétées et mises en vigueur.

Pour plus d’information, veuillez prendre attache avec M. Mohammed EL ASRI (GSM : 0660199490 – Courriel : mohammed.elasri@inra.ma)

ينظم المعهد الوطني للبحث الزراعي يوما دراسيا حقليا لتقديم الأصناف المغربية للسلجم (الكولزا) المبتكرة من طرف البحث الزراعي وذلك يوم الأربعاء 31 مارس ابتداء من الساعة 10 صباحا بالضيعة التجريبية سيدي علال التازي (جماعة سيدي الكامل – إقليم سيدي قاسم). و حسب بلاغ صحفي توصلت “المحيط الفلاحي”بنسخة منه ، يتعلق الأمر في هذا اليوم الدراسي بتقديم أرضية ابتكار مكونة من أصناف جديدة من السلجم بالإضافة للأصناف المغربية الستة المسجلة بالسجل الرسمي ما بين 2008 و2018، وهي أصناف من نوع كانولا Canola ذات إنتاجية عالية من الحبوب ومن الزيت الجيدة والخالية من حمض الإيروسيك كما أن الثفل يحتوي على نسبة جد منخفضة من الكلوكوزينولات.

تنظم هذه التظاهرة بشكل مشترك من قبل المركزين الجهويين للبحث الزراعي لمكناس والقنيطرة في إطار مشروع للبحث والتنمية يهدف لتثمين الأصناف من السلجم وعباد الشمس الخريفي.

وأوضح المصدر ذاته،  أن  هذا المشروع الذي ينسقه المركز الجهوي للبحث الزراعي لمكناس مبادرة علمية للبحث والابتكار متعددة التخصصات تنجز بتعاون بين عدة مؤسسات مغربية وبدعم من وزارة الفلاحة والصيد البحري والتنمية القروية والمياه والغابات (مديرية التعليم، التكوين والبحث) في إطار “الآلية التنافسية لتطوير البحوث والإرشاد” للفترة 2019-2022. يتكون فريق المشروع، بالإضافة لباحثي المعهد الوطني للبحث الزراعي، من أساتذة-باحثين من المدرسة الوطنية للفلاحة بمكناس ومن كلية العلوم والتقنيات لبني ملال، كما يستفيد من تعاون الفيديرالية البيمهنية للنباتات الزيتية بالمغرب والمكتب الوطني للاستشارة الفلاحية.

L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) organise une journée de démonstration des variétés INRA de colza, le 31 mars 2021 à 10h00 au Domaine Expérimental Sidi Allal Tazi (Commune Sidi El Kamel – Province de Sidi Kacem).

Il s’agit de la présentation d’une plateforme d’innovation à base de nouvelles variétés de colza en plus des six variétés marocaines inscrites au Catalogue Officiel entre 2008 et 2018 et qui sont des variétés de type Canola, hautement productives en graines et en huile de bonne qualité indemne d’acide érucique et avec un tourteau à faible teneur en glucosinolates.

La manifestation est conjointement organisée par les Centre Régionaux INRA de Meknès et de Kénitra dans le cadre du projet « Valorisation des ressources génétiques oléagineuses par la mise au point d’huile monovariétale et d’huile de mélange de graines de bonne qualité alimentaire et nutritionnelle » qui vise notamment la valorisation et la promotion des variétés marocaines de colza et de tournesol.

Ledit projet est une initiative de recherche-développement pluridisciplinaire et multi-institutionnelle coordonnée par le CRRA Meknès et soutenue par Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (Direction de l’Enseignement, la Formation et la Recherche) dans le cadre du «Mécanisme Compétitif de Recherche Développement et Vulgarisation (MCRDV)» pour la période 2019-2022. En plus des chercheurs de l’INRA, l’équipe du projet est constituée d’enseignants-chercheurs de l’ENA de Meknès et de la FST de Beni Mellal. En matière de développement et de transfert de technologie, le projet bénéficie de la collaboration de la Fédération interprofessionnelle des oléagineux au Maroc (FOLEA) et de l’Office National du Conseil Agricole (ONCA).

INRA Newsletter N° 4 (Mars 2021)

Edito:

La biodiversité représente la  variabilité des organismes  vivants de toute origine et joue  un rôle important dans  l’établissement de l’équilibre au  sein des écosystèmes pour un environnement  durable. En outre, la biodiversité est un atout  pour l’alimentation et l’agriculture, et constitue  une ressource majeure pour assurer la sécurité  alimentaire avec une nutrition de qualité. 

À travers ce numéro « Spécial Ressources  Génétiques », nous allons essayer de montrer  l’importance de la diversité génétique que  regroupent les collections abritées par l’INRA  et leurs rôles dans les programmes de sélection  de nouvelles variétés productives et adaptées  aux différents stress  biotiques et abiotiques. 

Face à la survenue  inattendue de la  cochenille du cactus en  2014, et qui a causé la  destruction massive des  plantations de cactus, la  recherche scientifique a pu puiser dans la  diversité génétique pour stopper l’avancée de  ce ravageur en sélectionnant des variétés qui  lui sont résistantes ou tolérantes au bénéfice  des populations rurales qui en récoltent des  revenus significatifs par la vente de ses fruits  et par son utilisation en alimentation humaine  et animale et dans d’autres domaines  pharmaceutique et cosmétique. 

Conscient de l'importance des ressources  génétiques, l'INRA s'est investi dans la  conservation des espèces et des sous-espèces  cultivées, ainsi que les espèces sauvages  apparentées aux espèces cultivées. 

Actuellement, les collections vivantes  maintenues dans les différents domaines  expérimentaux rassemblent plus de 2700  accessions correspondant à 700 espèces, tandis  que la banque de gènes du CRRA de Settat  abrite plus de 69 000  accessions réparties sur  162 genres et 568 espèces.  La stratégie « Génération  Green 2020-2030 »  promeut la durabilité et la  conservation des  ressources génétiques du  Maroc. À cet objectif, notre institut s'attelle et  se mobilise activement pour le développement  de nouvelles collections de matériel génétique,  en l’occurrence celles de l’arganier et du  caroubier, et l’édification d’un nouveau Centre  de conservation des ressources génétiques  végétales, animales et micro-organismes avec  l’appui du Ministère de l’Agriculture et des  partenaires nationaux (IAV HII, ENAM, ENFI,  CNRST, ANPMA, UM6P, et plusieurs  Universités publiques) et internationaux  (ICARDA, ICBA, FAO et autre  institutions et organismes). Plus de détails

 Archive

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER