Vous êtes ici

03/10/2022 | Le Maroc dans le top 5 des pays africains pour le financement des start-ups agroalimentaires

Le Maroc figure parmi les cinq plus grands marchés du continent, selon le premier rapport mondial sur le financement des start-ups agroalimentaires en Afrique, établi par la société américaine AgFunder

Le rapport, élaboré par AgFunder en collaboration avec le Fonds d'investissement international britannique et la Banque de développement néerlandaise, estime que, en termes de volumes d'investissement, le Maroc figure parmi les cinq premiers pays du continent. Avec un chiffre d'affaires estimé à 15,4 millions de dollars, celui-ci a augmenté de 3,2% par rapport à 2020. Au cours des cinq dernières années, les investisseurs ont injecté plus de 1,1 milliard de dollars dans 119 entreprises innovantes du secteur agroalimentaire, dont 482 millions de dollars pour la seule année 2021. Ces chiffres représentent une augmentation de 250% par rapport à 2020 et représentent 1% des investissements mondiaux tout en occupant 17% de la population mondiale.

En tête du classement, on trouve l'Égypte avec une collecte annuelle de 186 millions de dollars, tandis que le Nigeria et le Kenya ont collecté respectivement 147 millions et 88,5 millions de dollars. Ils sont suivis par l'Afrique du Sud avec 22,1 millions. En termes d'accords avec des entreprises agroalimentaires, le Maroc occupe également la cinquième place avec sept accords, loin derrière le Nigeria (38), l'Égypte (36), le Kenya (32) et l'Afrique du Sud avec 14 accords.

Cela intervient alors que le Maroc a perdu trois points dans l'indice de sécurité alimentaire, passant de la 57e à la 113e place, et a pour toile de fond la guerre en Ukraine, qui a intensifié les conflits autour des ressources céréalières dans le monde. La prolifération du Maroc dans ce secteur est reconnue à son tour par une étude de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique), qui affirme que le Maroc s'est engagé dans la production de céréales par la nano-irrigation et la minimisation de l'utilisation de l'eau pour optimiser sa productivité.

Source : atalayar.com (Edition Electronique du 01/10/2022)

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER