Vous ĂŞtes ici

Caracterisation morphologique et culturale de fusarium oxysporum f.Sp albedinis, agent de la fusariose vasculaire (bayoud) du palmier dattier

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 209-223
Auteurs: 
Sedra, H. (INRA, B.P. 533 Marrakech (Maroc))
AnnĂ©e: 
1994
RĂ©sumĂ©: 

Aux premiers isolements effectues a partir des palmes atteintes de bayoud, le fusarium oxysporum f.sp.al. albedinis donne naissance à des colonies typiques ôtype sauvageô dans 72,4 des cas. Au 4eme repiquage sur un milieu de culture artificiel, le pourcentage des formes typiques diminue de 52,2 lorsque le repiquage des cultures se fait par transfert massif du mycelium. Ce pourcentage reste relativement eleve lorsque les colonies transferees sont obtenues par des repiquages monospores ou en petits fragments du mycelium. L’obtention des colonies typiques peut en outre dependre de l’origine des isolats. Par ailleurs, parmi huit milieux etudies, le milieu malt semble le plus favorable a la fois a la croissance mycelienne et la sporulation du parasite. Les resultats presentes et discutes dans cet article ont permis de determiner le role de quelques facteurs dans la variabilite des caracteres morphologiques du parasite.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER