Vous ĂŞtes ici

Etude des interactions entre un parasite oophage et ses hotes

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1979), no 57 , p. 169-178
Auteurs: 
Laraichi, M.
AnnĂ©e: 
1980
RĂ©sumĂ©: 

L’etude des relations hote-parasite a ete abordee dans le cas du parasite oophage ooencyrtus ferr. & Voeg. (Hym. Encytidae) et de ces hotes pentatomidae et scutelleridae; il s’avere que des femelles issues d’oeufs de solenostethium f. (Het.Pentatomidae) presentent, par rapport a celles issues d’oeufs d’aeliacognata fieb (het. Pentatomidae) ou d’a. Germari kust, une taille plus grande, une fecondite plus elevee et un developpement preimaginal plus lent. La nature de l’hote parasite influe egalement sur le potentiel reproducteur du parasite, les femelles d’o. Fecundus deposant davantage d’oeufs sur des pontes d’ognita que sur celles de graphotoma semipunctata fabr. (Het. Scutelleridae) ou d’eurydema ornatum l. (Pentatomidae). En plus d’une action de spoliation, le parasite determine un noircissement du vitellus de l’hote sous l’effet de ses piqures nutricielles.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER