Vous êtes ici

Identification de la mandarine ôAfourerô d’origine marocaine par Les isozymes comme un hybride de la mandarine Murcott honney

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 112 , p. 75-86
Auteurs: 
Handaji N. (INRA, BP. 1055 Kenitra (Maroc)) Cabrita, L. (Université de Algarve, Campus de gambelas, 8005 Faro, (Portugal) FERN) Ait Haddou, M. (INRA, BP. 1055 Kenitra (Maroc)) Leitao, J.M. (Université de Algarve, Campus de gambelas, 8005 Faro, (Portugal)
Année: 
2004
Résumé: 

La mandarine Afourer, d’origine marocaine, est une variété tardive très appréciée pour sa bonne qualité au niveau du marché d’exportation. Cette variété a été identifiée visuellement comme génotype différent des autres arbres nucellaires issus de semis in vivo de la mandarine Murcott honney (c. Reticulata). De ce fait, l’identification de son origine génétique apparait déterminant pour la bonne connaissance de sa structure génétique. Les isozymes, marqueurs co-dominants et polymorphes, ont été utilisés pour répondre au dit objectif. Pour une bonne interprétation des profils enzymatiques des variétés Ajourer et Murcott honney, 12 autres variétés de mandarinier et de clémentinier ont été analysées par trois systèmes enzymatiques (IDH, PGM et PGI) qui ont révélé des polymorphismes entre les variétés au sein du même groupe de mandarinier d’une part et d’autre par entre les clones de clémentinier et les variétés de mandarinier. Cependant, les clones au sein du groupe de clémentinier ne sont pas discriminés par les isozymes. Par ailleurs, les profils polymorphiques visualisés par Ajourer et Murcott honney montrent bien que la mandarine Ajourer provient d’une hybridation sexuelle et écartent l’hypothèse de mutation. Une autre étude moléculaire sur la cartographie génétique de cette mandarine Ajourer sera établie prochainement et financée par FIS (Fondation Internationale scientifique Suède).

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER