Vous ĂŞtes ici

Identification of powdery mildew fungus on Moroccan cucurbitaceous plants

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2012), no 125-126 , p. 119-141
Auteurs: 
Endo, T. El Guilli, M. (INRA, Kenitra (Maroc)) E-mail:mguilli@yahoo.com; Farih, A. (INRA, Kenitra (Maroc)) Tantaoui, A. (INRA, Kenitra (Maroc))
AnnĂ©e: 
2012
RĂ©sumĂ©: 

L'identification des agents causaux de maladies est très utile pour l'amélioration génétique des plantes et l'utilisation des fongicides. Au Maroc, le concombre (Cucumis sativus L.), le melon (C. melo L.), la citrouille (Cucurbita maxima Duch.), la courge (C. pepo L.), la pastèque (Citrullus lanatus (Thunb.) Matsum. et Nakai), bottle gourd (Lagenaria sciceraria Standl. var. hispida Hara) appartenant à la famille des Cucurbitacées sont largement cultivées au Maroc et subissent des attaques sévères par les oïdiums. Les études sur l'identification des espèces liées à ces maladies sont rares. L'objectif de cette étude est d'identifier les espèces causant ces maladies au Maroc. L'identification de ces parasites obligatoires a été basée sur l'observation microscopique des conidies et leur type de germination, des conidiophores et les cleistothèces. 85 échantillons ont été collectés de différentes régions du pays. L'espèce responsable de l'oidium des échantillons analysés est Sphaerotheca fuliginea. Les espèces, comme Erysiphe cichoracearum, E. polyphaga, ou Leveillula taurica n'ont pas été détectées. Dans deux notes ajoutées à ce travail, sept échantillons de tournesol et un de tomate, collectés uniquement de la région du Gharb, ont montré que Erysiphe cichoracearum et Leveillula taurica (Lév.) Arn. sont respectivement les agents responsables de l'oïdium du tournesol et de la tomate.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER