Vous ĂŞtes ici

Observations sur l’influence des engrais azote, phosphate et potassique sur les rendements et la qualite de la betterave sucriere dans le tadla

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1969), no 32 , p. 23-48
Auteurs: 
Mchmidt, G. Hesse, F.W. N’ciri, A.
AnnĂ©e: 
1969
RĂ©sumĂ©: 

Dans des essais d’engrais avec le betterave sucriere, realises pendant 5 ans sur 3 stations experimentales, l’apport d’engrais azote jusqu’aux doses les plus elevees (150 a 200 unites) a augmente regulierement les rendements en betteraves et, a l’exception d’un seul cas, egalement ceux en sucre extractible. Dans neuf essais factoriels realises des 1965-66, l’engrais azote a toujours augmente les teneurs des racines en sodium et dans 4 de ces essais, egalement celles en potassium. D’apres les resultats, la quantite d’engrais azote utile pour la culture de la betterave dans le tadla varie entre 120 et 180 unites environ et pourrait meme dans quelques cas depasser les 180 unites. S’il y a des facteurs limitant les rendements (peu de plants/ha, courte duree de vegetation, carences en elements fertilisants) ou si le sol est riche en azote assimilable apres la culture de legumineuses, on peut economiser l’engrais azote. Parmi les 13 essais, il n’y en a eu que 5 ou l’engrais phosphate a eu un effet appreciable sur les rendements en sucre. L’engrais potassique est reste sans effet a l’exception de deux essais ou il a cause une legere augmentation des teneurs en sucre extractible. Dans un de ces cas, le rendement en sucre extractible a egalement ete augmente.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER