Vous ĂŞtes ici

La variete d’orange salustiana est la plus recente obtention du bassin mediterranien; elle provient, par mutation, de l’orange commun d’espagne. Elle est multipliee dans ce pays depuis 1950, ainsi qu’en afrique du nord. C’est une orange a chair non sanguine, pratiquement sans pepin, tres riche en jus, a haute productivite. Son interet majeur reside dans son extreme precocite qui permet de la cueillir avant les varietes navel. Les caracteristiques de l’arbre, sa vegetation, son feuillage, sa florison sont assez semblables a celle des autres varietes ddu meme groupe, telle cadenera. L’auteur donne une description des caracteres pomologiques du fruit. La partie technologique comporte des analyses d’orange salustiana en provenance d’algerie et du maroc. L’etude au maroc de la variation des caracteres chimiques au cours de la maturation permet d’etablir, outre la reelle precocite de cette variete, sa faible acidite a maturite et son retard au developpement de la coloration de l’ecorce. Une etude comparative avec le processus de maturation des oranges washington navel et cadenera demontre une nette precocite de la variete salustiana par rapport a cadenera mais un peu de difference avec washington navel.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 6 , p. 73-93

les confitures, marmelades et gelees ont deja ete definies comme des gels pectiques. La tendance moderne a la standardisation des produits obligera tot ou tard le conserveur a chiffrer la rigidite de ses fabrications. Dans cette etude, l’auteur considere les qualites que doit avoir une methode industrielle de mesure de la rigidite des gels. Les differents rapports pouvant exister entre les proprietes generales des gels et leur resistance aux deformations sont examines et conduisent a exprimer cette resistance par un indice: l’indice gelometrique relatif. Cet indice (i.G.R) se definit comme etant le rapport h/h, c’est-a-dire de la profondeur h dont s’enfonce une sphere dans un milieu non gel (ayant la densite du gel considere) a la profondeur h dont s’enfonce la meme sphere dans le gel. On montre que l’indice est pratiquement independant du poids et du rayon de la sphere et ne depend, a une temperature donnee, que de la resistance du gel aux deformations. L’auteur etudie enfin l’application de cette methode de mesure aux confitures, marmelades et gelees.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 3 , p. 57-77

L’auteur decrit du maroc asolcus nigribasalis n. Sp., Espece jumelle de a. Basalis wollaston (hym., Proctotrupoidea) cette nouvelle espece est naturellement parasite oophage de divers hemipteres pentatomides, dont les punaises des cereales. Les criteres de differentiation indiques sont d’ordre morphologique, biologique et sont completes par le type de coloration que prennent les oeufs d’eurygaster austriaca schrank (hem., Pentatomidae) parasites et eleves a 30?c et 70 h.R.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 4 , p. 155-161

Breve description pomologique et technologique d’une nouvelle variete d’avocatier obtenue par semis a rabat: l’avocatier romain. Fruit d’un poids moyen de plus de 300 grammes environ, a epiderme vert et mince, murissant de janvier a mars. Pulpe riche en huile, onctueuse et bien parfumee. On espere que les essais en cours confirmeront les excellentes qualites de cette nouvelle variete et permettront de la developper en culture commerciale.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 6 , p. 95-99

Cacoecia pronubana huebner est un lepidoptere tortricide tres repandu dans tout le bassin de la mediterranee et en europe. Au maroc, son aire de diffusion couvre, en l’etat actuel de nos connaissances, la partie nord-occidentale du pays. C’est une espece tres polyphage, dont les attaques sur agrumes sont devenues assez sensibles dans la region du gharb a partir de 1953. Elle occasionne des degats parfois considerables qui se resument par une reduction de la recolte et une deterioration de l’aspect des fruits; ceci se traduit par des ecarts dans les stations d’emballage, ecarts qui ne peuvent etre exportes et sont vendus a un prix tres bas.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 3 , p. 79-86

L’auteur cite les diverses hypotheses presentees pour expliquer l’origine du bergamotier et donne les noms des varietes constituant cette espece, dont la validite n’est pas demontree, mais pour laquelle le binome latin citrus bergamia risso semble momentanement utile. Il pense que les bergamotiers sont des hybrides de lime (citrus aurantifolia sw) et de bigarade (citrus aurantium l.). Traitant des usages de la bergamote, en paraticulier de l’essence de zeste, il note la qualite mediocre de celles produites au maroc comparativement aux normes italiennes, alors que cette espece se comporte dans les diverses pays du bassin mediterraneen et en particulier au maroc, aussi bien que les autres agrumes cultives pour la table ou pour l’industrie. Une description etendue des caracteres morphologiques (arbre, feuille, fleur et fruit) est donne pour la bergamote commune, et des indications plus breves pour les varietes melarose et toruleuse.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 5 , p. 1-27

l’auteur decrit et situe rapidement le genre gossypium dans la famille des malvacees avec les diverses classifications auxquelles il a donne lieu; il insiste plus particulierement sur l’espece barbadense et sur la variete pima 67 cultivee au maroc; les principaux types de coton egyptien sont cites egalement. Les travaux de selection de la station de recherches cotonnieres ont permis l’homogeneisation et l’amelioration de la variete pima 67 et la creation de lignes ashmouni tres productives grace a l’augmentation du rendement a l’egrenage. Parallelement aux travaux de selection, des hybridations intervarietales ont amene la constitution d’un important choix de lignes nouvelles presentant de bonnes qualites agronomiques et technologiques et susceptibles de fournir dans un avenir proche des varietes nouvelles aptes a remplacer la variete actuelle pima 67.

1961
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1961), no 1 , p. 45-73

L’auteur a etudie, par les methodes chimiques, les teneurs en uranium et la repartition de cet element dans les phosphates naturels de khouribga. Ces analyses ont ete effectuees sur des echantillons de phosphate preleves dans diverses couches, selon une verticale traversant le gisement. On a pu ainsi remarquer que les teneurs en uranium varient independamment de l’age de la couche, bien que la plus ancienne soit aussi la plus riche. Les eaux de ruissellement, quant a elles, ont peu d’influence sur la teneur en uranium des phosphates soumis a leur action. Celle-ci reste pratiquement identique a celle des phosphates de meme origine qui en ont ete preserves. L’orsqu’on transforme le phosphate en superphosphate, on constate que l’uranium et les oligo-elements du produit brut se retrouvent presque integralement dans le superphosphate; par contre, le procede de fabrication du phosphate bicalcique elimine environ 50 d’uranium et 80 de chrome. Un dosage, effectue parallelement dans tous les echantillons, montre qu’il n’existe pas de raports ponderaux entre l’uranium et les autres elements principaux ou oligo-elements du phosphate. Enfin, dans l’ensemble, les resultats des dosages chimiques de l’uranium presentent, comparativement, de fortes differences avec ceux obtenus par des mesures de radio-activite effectuees sur le terrain.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 6 , p. 101-116

L’auteur passe en revue les etudes publiees sur les flavonoides d’agrumes et fait leur synthese. Apres avoir presente les divers flavonoides d’agrumes, leur localisation et leurs reactions chimiques communes, il passe a l’etude plus detaillee des glucosides insolubles, hesperidine et naringine des citroflavonoides hydrosolubles et de leur utilisation therapeutique. Il termine par un apercu sur la notion de vitamine p.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 3 , p. 87-101

La mandarine commune n’est connue que du bassin mediterraneen ou elle est la variete commerciale de mandarine la plus cultivee dans tous les pays sans exception. Elle est apparue en culture entre 1810 et 1820 et a servi a m.Tenore pour la description de citrus deliciosa, mais qui doit ceder la priorite a c.Reticulata blanco. On lui connait une trentaine de synonymes, dont ô willow leaf ô dans les pays de langue anglaise. D’un parfum incomparable, sa culture est toutefois en regression, la presence de nombreux pepins ayant la defaveur des consommateurs. La mandarine commune est excessivement sensible a la xyloporose et presente de tres nombreux cas de psorose 9 (psorose ecailleuse et psorose alveolaire). Son comportement envers la gommose a phytophthora semble bon. Une description etendue de l’arbre, de la feuille, de la fleur et du fruit est donnee; les caracteristiques principales de cette variete sont: la forme etroitement lanceolee de la feuille, son odeur tres specifique lorsqu’on la froisse, le nombre reduit d’etamines, le tres fort degre de polyembryonie des pepins, la couleur vert pistache des cotyledons.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 5 , p. 29-51

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER