Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Lorsqu’apres un peu plus d’une annee, l’elevage d’aspidiotus hederae donnait des resultats satisfaisants, deux especes d’aphytis furent introduites de californie a la fin de juillet 1965. Pendant la seconde moitie de 1965, la multiplication de ces parasites fut entreprise et vers la fin de la meme annee, le stade d’elevage massif fut atteint. Le premier lacher eut lieu au debut de janvier 1966. Au cours des annees suivantes la production, tant annuelle que mensuelle, changea beaucoup. Les fluctuations proviennent de la difficulte rencontree dans l’elevage massif de la cochenille diaspine sur les fruits de plusieurs especes de courge, dont la conservation pendant la periode d’entreposage laisse beaucoup a desirer : cucurbita moschata s’altere en se dessechant, alors que citrullus vulgaris se liquifie et se fend. Une autre difficulte reside dans les dimensions reduites des fruits. Aussi l’irregularte de la prduction des aphytis a-t-elle conduit, d’annee en annee, a une reduction des surfaces traitees. Les premiers lachers effectues en 1966 s’etendaient sur 22 ha. Plus tard il y eut des lachers sur 6 ha en 1968 et cette annee-ci sur 1,30 ha. Malgre toutes ces difficultes il a pu etre constate que l’efficacite d’aphytis varie selon l’espece de coccide.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 95-100

Aleurothrixus floccosus est distribue de la floride et du mexique jusqu’en argentine en passant par les caraibes et l’amerique centrale. Recemment il a penetre en californie a san diego et en basse californie a tijuana. Un projet de lutte biologique par importation de parasites, entrepris conjointement par le mexique et les usa, est en cours d’execution. Les observations effectuees en floride, au mexique, a la jamaique, a la guadeloupe, a el salvador, en argentine et au bresil, indiquent un degre eleve de controle biologique naturel, generalement complet. Au perou et au chili, les resultats de la lutte biologique varient de mediocres a bons. L’utilisation d’insecticides mal choisis ou l’absence dans ces pays de certains parmi les principaux parasites pourraient en etre la raison. Il se peut que les invasions de a. Floccosus y arrivent de l’est des andes. D’apres des recherches limitees faites a l’etranger, l’auteur a trouve douze especes (ou formes) de parasies, provisoirement distinguees comme suit: amitus spiniferus (mexique, el salvador, perou, chili); eretmoceerus paulistus (floride, mexique, el salvador, perou, argentine); encarsia sp.2 (Mexique, el salvador); encarsia sp.3 (Bresil); signiphora townsendi (bresil, el salvador); cales noacki (chili, argentine); prospaltella sp.? (Bresil); p. Brasiliensis (bresil); p.Pres de brasiliensis 1 (mexique) et p. Pres de brasiliensis 2 (el salvador).

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 101-104

Actuellement, un nouvel aleurode, aleurothrixus floccosus mask., A envahi la partie occidentale du bassin mediterraneen et fait peser une lourde menace sur les plantations de citrus. A. Floccosus presente sous le climat de la cote d’azure 4 a 5 generations. L’echantillonnage hebdomadaire de 300 feuilles de citrus a montre que le principal facteur de regulation etait la competition intraspecifique (surpopulation). L’absence de parasites indigenes et la penurie de predateurs nous ont conduit a tenter l’acclimatation de parasites qui semblent efficaces dans l’aires de dispersion originelle de l’aleurode.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 105-109

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER