Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’auteur etudie l’activite des microorganismes dans quatre parcelles de sol d’une ferme experimentale situee dans le tafilalt (zone presaharienne du sud-est du maroc). Ces sols, appeles localement ôlimons de palmeraiesô, resultent de l’utilisation par l’homme, depuis une dizaine de siecles, des eaux de crues. Ils sont riches en microorganismes; tous les groupes physiologiques y sont bien representes. En comparant les differents types de cultures, on s’apercoit que les cultures de luzerne et de coton favorisent la conservation de l’azote nitrique dans le sol. Dans les parcelles en jachere, les debris vegetaux sont attaques plus rapidement que dans les autres parcelles.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 23 , p. 125-136

Dans le present travail, l’auteur etudie les variations au cours de l’annee des temperatures relevees a vingt, quarante et soixante centimetres de profondeur dans un sol sableux (r’mel) du jardin d’essais de la recherche agronomique de rabat. Ces temperatures sont comparees a celles enregistrees sous abri et a vingt centimetres du sol. Les resultats des mesures sont presentes sous trois aspects complementaires: - les variations thermiques au cours de l’annee; - les profils thermiques; - le regime thermique. Ce dernier est base sur la repartition des isothermes suivant la verticale. Il se degage ainsi des zones d’equilibre thermique, distinctes de l’enregistrement sous abri: zones stationnaires et noyaux isothermiques dont l’importance biologique est a souligner. Un noyau isothermique estival et une zone stationnaire hivernale se remarquent durant le jour a vingt centimetres du sol. Un noyau isothermique estival, a vingt centimetres dans le sol, et hivernal, a vingt centimetres du sol, peuvent etre observes la nuit alors que des temperatures stationnaires se remarquent a vingt centimetres dans le sol en hiver et a vingt centimetres du sol en ete. D’autres mecanismes regissant l’interaction des temperatures de l’air et du sol sont rapidement discutes. Des conclusions d’ordre pratiques sont soulignees.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 25 , p. 53-81

Dans la presente note, l’auteur etudie la repartition du calcaire, un des eleements de base de la classification des sols, dans les fractions granulometriques sableuses et graveleuses (superieures a 0,2 mm0 de cinq sols argileux du gharb. L’evolution du profil calcaire conduit a la longue, d’une part, a la decalcarisation du profil avec formation d’une zone d’accumulation profonde et, d’autre part, a l’individualisation du calcaire sous forme de granules, processus analogue a celui de l’encroutement. La presence d’argile montmorillonitique ne semble pas entraver le developpement normal de ce processus. Le degre d’evolution du profil calcaire ne parait se traduire, outre l’intensite de son lessivage et de son accumulation en profondeur d’une part, et l’accroissement du nombre de granules, d’autre part, que par l’augmentation de la taille des agglomerats. Dans les sols evolues du gharb, le niveau d’accumulation des granules ne correspond pas obligatoirement a la zone d’enrichissement en calcaire. Il se place au-dessus cette zone. Toutefois, ces granules peuvent se former dans toute la masse du sol et a tous les niveaux, meme dans les sols jeunes. Il est donc necessaire de tenir compte, dans la classification des tirs, des caracteres de leur profil calcaire en prenant en consideration, d’une part, son degre de differenciation suivant la profondeur et, d’autre part, l’intensite du concretionnement.

1968
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 26 , p. 97-148

L’analyse mineralogique de la fraction a ete utilisee pour obtenir des informations complementaires sur la formation et la nature des vertisols et des sols aui leur sont apparentes. En pqrticulier une quasi-omnipresence des mineraux montmorillonitiques dans les vertisols et un gonflement de ces mineraux par adsorption de substances humiques sur les surfaces internes ont ete constates. En conclusion de ces resultats et de ceux obtenues par d’autres chercheurs sept facteurs determinant la tirsification ont ete releves : teneur en argile gonflante, teneur en argile, dynamique du ca++ et du mg++, profondeur du profil ou substratum favorable, hydromorphie interruption de celle-ci, chaleur pendant cette interruption. La connaissance de la genese des vertisols a ete appliquee a la systematique de ces sols, dans le desir de les classer selon un point de vue pedogenetique.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 13 , p. 41-92

Dans les montagnes rifaines, a partir de roches-meres bien definies, l’evolution des mineraux argileux a travers le villafranchien et le quaternaire proprement dit a ete suivie. Trois types d’evolution ont ete constates: - formation de kaolinite sur les versants et de montmorillonite dans les bas-fonds pendant le villafranchien inferieur, refletant un climat tropical; - formation de vermiculite et de ses interstratifies pendant le villafranchien superieur, temoin sans doute de conditions climatiques temperees tres humides; - formation de montmorillonite pendant le quaternaire proprement dit, caracterisant un climat proche de l’actuel.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 13 , p. 93-117

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER