Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Variete plutot qu’espece legitime, le citrus volkameriana pasquale est connu depuis plus de trois cents ans mais n’est redevenu d’actualite que depuis les trvaux d’origine italienne ayant conclu a son interet comme porte-greffe resistant au (deuterophoma tracheiphila petri) et a la gommose (phytophthora ssp.). Bien que considere par certains autres comme une variete de limemandarine (citrus limonia osbeck), l’auteur voit dans le citrus volkamerina un hybride de citron (c. Limon burmann) avec probablement le bigaradier (c. Aurantium linne). Une large description de l’arbre, de la feuille, de la fleur et du fruit termine l’article.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 14 , p. 29-46

L’etude des bigaradiers bouquetiers commencee dans al awamia , nô10, janvier 1964, se poursuit avec le bouquetier a grandes fleurs et le bouquetier a fruits mous. - Le bouquetier a grandes fleurs, encore appele bouquetier a peau epaisse, est caracterise par une taille assez reduite de l’arbre, des feuilles a limbe presque rond, des ailes du petiole de forme tres variable et surtout par des fleurs de tres grande taille, a petales larges et epais, a etamines toutes soudees entre elles. Le fruit, exellent pour la confiturerie, possede une ecorce eppaisse et assez dure. Le bouquetier a grandes fleurs est presque le seul cultive au maroc pour la production du neroli: il est le seul conseille. - Le bouquetier a fruits mous ne differe du bigaradier commun, que par un groupement plus dense des fleurs a l’extremite des rameaux et par des dimentions un peu superieures de ses boutons floraux. Il n’est pas suffisamment interessant pour etre multiplie. La note se termine avec quelques photographies montrant la recolte des fleurs de bouquetiers au maroc.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 12 , p. 17-49

L’auteur, discutant l’avis de L. Trabut qui considere la clementine comme un hybride entre la mandarine commune (c. Reticulata bl.) Et le bigaradier granito (c. Aurantium l.), pense qu’elle pourrait etre une variete de tangerine directement introduite de la region de canton (Chine). Il en existe au moins deux clones, l’ordinaire, auto-incompatible et, en consequence, totalement asperme en l’absence de pollinisation croisee, et le clone monreal, autocompatible et toujours rempli de nombreux pepins. La clementine est reputee de fructification capricieuse, mais l’auteur estime que des conditions ecologiques particulieres, une fumure azotee importante et, dans les cas rebelles, la pratique d’une incision annulaire correctement realisee permettent de corriger cette defectuosite. Une description etendue (arbre, feuille, fleur et fruit) est donnee: cette variete se signale par un feuillage d’une ampleur inhabituelle pour une mandarine, une extreme precocite et une monoembryonie presque absolue.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 7 , p. 1-34

L’auteur decrit trois varietes d’agrumes specifiquement marocaines: la limonette de marrakech qui offre nombre de rapports avec citrus limon lun., Le rhobs el arsa, hybride de cedrat du groupe des jambiri de l’inde, et le cedrat m’guergueb, cedrat typique a fruits doux et fleurs blanches (citrus medica l). La limonette de marrakech offre une forte originalite parmi les autres varietes de citrus tandis que le rhobs el arsa est une forme un peu particuliere de cedrat verruqueux. Cette limonette montre une fructification considerable; de plus, son essence de zeste, abondante, possede un parfum rappelant la bergamote tout en etant different. Elle pourrait ainsi servir de succedane a cette essence ou meme constituer un nouveau type commercial de matiere premiere pour la parfumerie.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 2 , p. 47-81

L’auteur cite les diverses hypotheses presentees pour expliquer l’origine du bergamotier et donne les noms des varietes constituant cette espece, dont la validite n’est pas demontree, mais pour laquelle le binome latin citrus bergamia risso semble momentanement utile. Il pense que les bergamotiers sont des hybrides de lime (citrus aurantifolia sw) et de bigarade (citrus aurantium l.). Traitant des usages de la bergamote, en paraticulier de l’essence de zeste, il note la qualite mediocre de celles produites au maroc comparativement aux normes italiennes, alors que cette espece se comporte dans les diverses pays du bassin mediterraneen et en particulier au maroc, aussi bien que les autres agrumes cultives pour la table ou pour l’industrie. Une description etendue des caracteres morphologiques (arbre, feuille, fleur et fruit) est donne pour la bergamote commune, et des indications plus breves pour les varietes melarose et toruleuse.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 5 , p. 1-27

La mandarine commune n’est connue que du bassin mediterraneen ou elle est la variete commerciale de mandarine la plus cultivee dans tous les pays sans exception. Elle est apparue en culture entre 1810 et 1820 et a servi a m.Tenore pour la description de citrus deliciosa, mais qui doit ceder la priorite a c.Reticulata blanco. On lui connait une trentaine de synonymes, dont ô willow leaf ô dans les pays de langue anglaise. D’un parfum incomparable, sa culture est toutefois en regression, la presence de nombreux pepins ayant la defaveur des consommateurs. La mandarine commune est excessivement sensible a la xyloporose et presente de tres nombreux cas de psorose 9 (psorose ecailleuse et psorose alveolaire). Son comportement envers la gommose a phytophthora semble bon. Une description etendue de l’arbre, de la feuille, de la fleur et du fruit est donnee; les caracteristiques principales de cette variete sont: la forme etroitement lanceolee de la feuille, son odeur tres specifique lorsqu’on la froisse, le nombre reduit d’etamines, le tres fort degre de polyembryonie des pepins, la couleur vert pistache des cotyledons.

1962
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 5 , p. 29-51

Breve description pomologique et technologique d’une nouvelle variete d’avocatier obtenue par semis a rabat: l’avocatier romain. Fruit d’un poids moyen de plus de 300 grammes environ, a epiderme vert et mince, murissant de janvier a mars. Pulpe riche en huile, onctueuse et bien parfumee. On espere que les essais en cours confirmeront les excellentes qualites de cette nouvelle variete et permettront de la developper en culture commerciale.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 6 , p. 95-99

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER