Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’étude de la dynamique des populations d’Aphis gosypii Glover nous a permis de montrer qu’il existe deux périodes de pullulations sur cotonnier en juin-juillet et en septembre. La dernière pullulation, numériquement très importante, cause indirectement, des dégâts économiques considérables dans le périmètre irrigué du Tadla. La pullulation d’A.gossypii sur cotonnier dépend principalement de la date et de l’importance des vols de contamination. L’évolution, les facteurs de développement et de régression de ces populations sont discutés.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 93 , p. 73-80

A la suite de l’étude du cortège coléoptèrique de la canopée de Tamarix dans deux stations à Mohammedia (SI présumée polluée, et SII située loin de la zone industrielle), 29 espèces ont été recensées durant un cycle annuel (1 997-1998). L’effectif total dans SII est le double de celui de SI. Les facteurs abiotiques exercent une action déterminante sur la richesse spécifique du peuplement en question, et la pollution parait décider de l’abondance des espèces inféodées à l’ arbuste prospecté.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 112 , p. 87-95

De nombreux essais démontrent que des gains de rendement peuvent être obtenus à la suite de traitement avec le phosethyl Al. sur des arbres apparemment sains et donnant des productions satisfaisantes. Cette observation peut s’expliquer par l’existence d’attaques racinaires insidieuses qui affaiblissent l’arbre sans le conduire rapidement à la mort. Notre expérimentation a pu mettre en évidence l’existence d’une population importante de Phytophthora au niveau de la rhizosphère des arbres d’oranger non traités et des nécroses racinaires. Après une année d’essai, le nombre de propagules de Phytophthora au niveau de la rhizosphère des arbres d’oranger traités, et pour les trois fréquences d’application, est resté presque stable. Au cours de la dernière année d’expérimentation, une réduction importante de la population de Phytophthora spp., au niveau de la rhizosphère a été enregistrée, surtout pour le groupe d’arbres ayant reçu trois pulvérisations par an (76,9 ). Nos résultats montrent que les écarts par rapport au témoin, enregistrés sur les parcelles traitées au phosethyl Al., sont très importants. Des gains de rendement de 19 ont été obtenus sur les parcelles traitées trois fois par an. L’utilisation de phosethyl Al., en pulvérisation foliaire, a permis une réduction importante du nombre de propagules de Phytophthora spp., au niveau de la rhizosphère des arbres traités suivi d’une régénération des racines atteintes qu’on a observée. Il est possible de relier ce gain de rendement à une remise en état du système racinaire, déjà endommagé, auparavant, par Phytophthora spp.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 94 , p. 31-37

L'etude de la biologie du neĂŻroun phloetribus scarabeoides (bern) par analyses de la composition demographique des populations, et observations sur l'activite imaginale (piegeages et emergences) dans la region de taroudant, montre que l'espece presente au moins trois generations par an avec des chevauchements dont la nature et l'origine restent a definir. La duree de son developpement subcortical varie entre 40 et plus de 60 jours; elle est d'autant plus longue que la temperature est basse.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1991), no 73 , p. 87-102

Les degats dus a bemisia tabaci genn sur cotonnier deviennent economiquement de plus en plus importants au maroc. 23 especes de plantes hotes appartenant a douze familles ont ete recensees. Certaines de ces especes telles que solanum nisrum, et convolvulus sepium permettent a bemicia tabaci de se maintenir en dehors de la saison cotonniere. Bemicia tabaci presente au moins quatre generations chauvauchantes sur pima 67 (gossypium barbadense) au perimetre de tadla. Les premieres apparitions du ravageur sur cotonnier sont notees a partir du mois de mai. Les populations les plus importantes ont ete observees a partir du mois de juillet. Les pontes et les larves mobiles sont localisees au tiers superieur du plant, alors que les larves fixes et les nymphes sont rencontrees aux deux tiers inferieurs.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 71 , p. 37-50

L’etude expose les resultats des observations concernant les ravageurs du cotonnier, effectues durant quatre annees au tadla (maroc), avec une etude approfondie de la biologie et de la dynamique des populations de spodoptera littoralis au maroc.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 63 , p. 79-90

Les cochenilles peuvent etre considerees comme des agents d’affaiblissement des arbres. Dans notre cas, les differentes especes ont des repercussions economiques et assez importantes. Les acariens ont aussi leur influence. Toutefois, selon les especes, deux aspects doivent etre envisages. D’une part, une population tres nombreuse de breviapalpus phoenicus peut provoquer des degats considerable sur une plantation d’agrumes. Mais d’autre part, lorryia formosa etant un predateur de cochenilles, une certaine pullulation de cette espece peut avoir un effet benefique. Il existe une consequence positive de l’application du sulfate et du nitrate de potassium: en effet, les populations de cochenilles diminuent notablement sur les arbres ayant recu ces traitements. Au contraire, un net accroissement du nombre de ces insectes a ete constate, parallelement sur les arbres traites au carbonate et sur les temoins. Dans le cas de l’acarien ravageur des agrumes (brevipalus phoenicus), une correlation analogue se revele: l’emploi du sulfate et du nitrate de potassium diminue par rapport aux temoins l’importance quantitative des populations, par contre, l’utilisation du carbonate de calcium l’augmente.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 125-146

Parlatoria blanchardi targ., Cochenille blanche du palmier dattier est actuellement disseminee dans les oasis de tata et de tafilalet ainsi que dans toute la vallee du draa depuis m’hamid jusqu’a agdz; ce ravageur constitue a cote de la fusariose fusarium oxysporum mal. L’un des ennemis les plus redoutables du palmier dattier. Des tentatives de lutte aussi bien chimique que physique contre p. Blanchardi se sont soldees par des echecs; lutte d’ailleurs difficile a prevoir dans les oasis marocaines ou le palmier est, soit associe a des cultures vivrieres et fourrageres, soit mene comme un arbre forestier avec un minimum d’entretien. L’etude de la bio-ecologie de cette cochenille a ete abordee par l’auteur dans trois biotopes de la vallee du draa; nebch (zagora), tifikline (tinzouline), tanssikhte (mezguita). Selon les conditions ecologiques de la localite, 3 a 4 generations annuelles de p. Blanchardi ont ete delimitees avec une periode de diapause de 30 a 80 jours se situant entre la mi-avril. Selon le biotope, l’infestation est plus importante au nebch qu’a tinsouline et tanssikhte, les augmentations de population sont enregistrees au debut de l’ete et a l’automne; le niveau d’attaque des arbres varie egalement en fonction de la variete et de l’association variete biotope. L’auteur conclue que la solution au probleme de la cochenille blanche a ete pensee dans un contexte de lutte biologique par l’introduction et l’acclimatation de predateurs exotiques dont l’efficacite resterait a tester dans la palmeraie marocaine.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 48 , p. 39-71

Les particularites morphologiques et biologiques d’aleurothrixus floccosus, ravageur de presence recente dans le bassin mediterraneen, sont precisees de meme que la dynamique des populations de l’aleurode en relation avec les periodes de croissance de la plante-hote. Aucun parasite indigene n’a pu s’attaquer a cet aleurode et le principal facteur de regulation est la competition intraspecifique cree lors des periodes de surpopulation. Les moyens de lutte chimique existent avec une dizaine d’insecticides appartenant au groupe des organophosphores mais aucun n’assure une mortalite totale lors des fortes densites du ravageur. L’utilisation de cales noacki, parasite specifique, a permis un tres bon controle biologique d’aleurothrixus floccosus dans les alpes-maritimes ou un equilibre biologique est en cours d’instauration.

1974
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 49 , p. 99-117

Aelia cognata fieb. Du fait de conditions de photoperiodisme qui sont inductrices d’arret de developpement durant une longue et constante periode de l’annee, est obligee devant les fluctuations du climat, de modifier son voltinisme, l’amplitude de ses migrations et son alimentation. Ces changements se font dans un sens favorable a l’espece lorsqu’il y a a la fois: faible migration, bivoltinisme et amelioration tres riche, ce qui s’observe lors des reveils tres tardifs. Or on assiste justement depuis 1965 a un refroidissement progressif des lieux d’hivernation d’aelia. Cette situation entraine une bonne coincidence plante-hote phytophage et une mauvaise coincidence parasite phytophage. L’action d’une station d’avertissement, par le signalement rapide des dates ou les punaises migrent dans leurs zones de convergence de printemps et en provoquant dans ces zones une intervention groupee, doit pouvoir maintenir les populations de ce ravageur a un taux acceptable.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 42 , p. 15-34

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER