Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La présente étude a porté sur l’évaluation de l’effet de l’incorporation des grains de lupin (Lupinus albus multolupa) à raison de 18.5, 9 et 0 de matière sèche (MS) de la ration totale en substitution à 29, 15 et 0 de féverole. Les régimes testés sont isoazotés, 14 de matières azotées totales (MAT), et contiennent 30 de foin de vesce-avoine et différentes proportions d’orge. Les résultats obtenus montrent que le régime alimentaire n’a pas d’effet significatif (p.05) sur le gain de poids, les quantités ingérées, l’indice de conversion et le rendement vrai en carcasse. Les données respectives aux régimes A, B et C sont de 190, 167 et 171 g/j pour le gain de poids ; 72, 73 et 73 g MS/kg 0.75/j pour les quantités ingérées ; 6.44, 6.67 et 6.64 kg MS/kg de gain de poids pour l’indice de conversion et 51.3, 52.1 et 52.5 pour le rendement vrai en carcasse. Trois agneaux par régime étaient utilisés pour la mesure de la digestibilité in vivo et pour le bilan azoté. L’effet du régime était non significatif (p.05) sur la digestibilité de la matière sèche, la matière organique (MO) et les matières azotées totales (MAT) mais significatif (p.05) sur celle du NDF et ADF. Les coefficients de digestibilité respectifs pour les régimes A, B et C sont de 70, 66 et 65 pour la MS ; 73, 70 et 69 pour la MO ; 67, 67 et 66 pour les MAT ; 69, 64 et 58 pour NDF et 66, 61 et 52 pour ADF. Pour le bilan azoté, les animaux ont retenus 4.35, 3.53 et 3.55g/j respectivement pour les régimes A, B et C sans différence significative (p.05).

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 97 , p. 89-97

L’objectif de cette etude consiste a maintenir des performances elevees des vaches laitieres par l’enrichissement du foin vesce-avoine avec de la melasse et de l’uree a des quantitess elevees. Les resultats obtenus montrent qu’on peut utiliser des quantites elevees sans danger, maintenir des potentialites elevees pour des vaches laitieres puisque la production permise pour la ration de base est de 7 kg de lait par vache et par jour, permet de resoudre dans certaines limites les problemes d’alimentation durant les periodes difficiles si les conditions de stockage et de manutention sont resolues.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1987), no 62 , p. 180-200

Dans les conditions d’elevage traditionnel, le poids des vaches adultes ôoulmesô se situe autour de 270 kg. En alimentation intensive, certains sujets peuvent atteindre les 400 kg. Les veaux oulmes naissent a 20 kg, realisant des g.M.Q ôgains moyens quotidiensô de 350 a 450 g/j de 0 a 6 mois. Apres le sevrage, ils soutiennent en alimentation intensive des g.M.Q. De 722 + ou - 101 g sur 12 mois. Le poids d’abattage doit se situer autour de 360 kg. Les quantites de m.S. Ingerees (matiere seche)/jour/100 kg p.V. (Poids vif) sont alors de 2 kg, l’i.C. (Indice de consommation), moyen de 6 u.F./Kg (unite fourragere), le rendement economique de 57 et le poids de carcasse de 200 kg. Les produits de croisement naissent a 25 kg, pesent 120 kg de plus a l’age adulte; ont un rendement a l’abattage de 60, par contre un i.C. Identique. L’experience sur parcours a montre que les taurillons doivent etre mis a l’auge avant 18 mois; au dela de cet age l’alimentation qu’ils tirent du parcours compense surtout leur entretien. La race oulmes presente de tres bonnes aptitudes a la production de viande, le recours a certains croisement est utile lorsqu’il peut etre reellement valorise.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 54 , p. 1-72

Les G.M.Q. (Gains moyens quotidiens) obtenus sur des agneaux de races locales, ages entre 3 et 6 mois et alimentes intensivement oscillent entre 140 et 180 g/j sur une periode de 7 mois, et atteignent les 225 g/j pour la ôsardiô et la ôtimahditô sur des periodes plus courtes. Les indices de consommation se situent entre 4 et 5 u.F./Kg de gain en debut d’essai (2 premiers mois) et atteigent 6 a 7 u.F. (Entre le 4 et 7 mois). Ces resultats montrent qu’il est preferable d’opter pour des periodes d’engraissement courtes et constituent un element d’incitation pour la selection en race pure.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 54 , p. 73-83
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER