Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Afin de déterminer la distribution géographique et l’importance relative des espèces de Septoria qui s’attaquent au blé au Maroc, des prospections à travers les principales régions céréalières du pays ont été réalisées au printemps de 1991. Ces prospections ont porté sur 116 champs de blé tendre et 112 champs de blé dur. Parmi les deux espèces rencontrées, Septoria tritici s’est révélée la plus abondante et la plus sévère alors que Septoria nodorum était sans importance. Dans la plupart des régions prospectées, la maladie était très grave sur blé tendre, tandis que sur blé dur sa sévérité était faible.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 63-69

A fin de connaŒtre l’importance de la gommose à Phytophthora des agrumes, des prospections ont été effectuées dans trois régions agrumicoles : Gharb, Berkane et Tadla. Les résultats obtenus montrent que cette maladie pose toujours un problème au niveau des vergers. En effet, l’incidence de la maladie au niveau de la région de Tadla varie de 3 à 22 pour cent avec une moyenne de 9 pour cent. L’incidence moyenne au niveau des vergers prospectés dans la région de Berkane est de 13 pour cent variant de 4 à 23 pour cent. Dans la région du Gharb, la maladie est plus importante. L’incidence varie de 3 à 28 pour cent avec une moyenne de 18 pour cent. Des attaques sur les porte-greffes existent dans les trois régions. Par ailleurs, la densité d’inoculum de Phytophthora spp. au niveau des sols des vergers prospectés dans les trois régions est élevée et varie de 11 propagules par gramme de sol sec à 72 au niveau de la région de Berkane, de 12 à 68 propagules par grammes de sol sec dans la région de Tadla et de 13 à 89 propagules par gramme de sol sec dans la région du Gharb.

2001
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2001), no 104 , p. 39-48

Cette étude vise d’une part, de trouver les conditions favorables à la mutilplication du Verticillium dahliae, agent causal de la verticilliose de l’olivier, sur deux milieux de culture (Richard et Gzapeck) en fonction du pH, et à montrer d’autre part que le milieu Richard à, 7pH8, est le milieu favorable pour le développement du parasite ainsi que la sécrétion des substances toxiques. De même, il a été constaté que l’extrait butanolique (E) est le plus toxique sur les jeunes rameaux de l’olivier.

2002
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 105 , p. 85-93

La confirmation de la présence du virus ’’Faba Bean Necrotic Yellows (FBNYV)’’ et l’étude de sa distribution au Maroc sont les objectifs principaux de la présente étude. Les résultats des prospections réalisées pendant les campagnes agricoles 1996/97 et 1997/98 ont démontré une large distribution des symptômes de la jaunisse de la fève dans toutes les régions prospectées. Toutefois, les analyses sérologiques et biologiques des échantillons prélevés dans ces régions ont prouvé que le jaunissement, l’enroulement, le durcissement des feuilles et le rabougrissement des plantes ne sont pas dus uniquement à la présence de FBNYV. En effet, les deux virus FBNYV et celui de l’enroulement des feuilles de la fève (BLRV) ont été détectés, respectivement dans 21 et 64 des 420 échantillons analysés. Malgré la présence de FBNYV dans toutes les zones visitées, la région du Moyen Atlas a été la plus infestée et constitue un foyer important de ce virus au Maroc.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 99 , p. 19-26

L’extension de la culture des céréales aux zones marginales et stressées afin de combler le déficit croissant en produits céréaliers est un phénomène très commun à plusieurs pays. Les maladies causant les pourritures racinaires très fréquentes dans ce type d’environnements, reste un défit crucial à soulever par les chercheurs pour augmenter la production céréalière dans ces zones. Cet article est une revue bibliographique des principaux travaux de recherches menés sur les pourritures racinaires à travers le monde. Les études menées par les chercheurs au Maroc sur cet aspect sont aussi incluses dans ce manuscrit. Nous estimons que cet article englobe les principaux résultats et références sur les pourritures racinaires des blés utiles à tout chercheur qui veut entamer des recherches liées à ce sujet.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 1-24

L’enquete sur la tuberculose de l’olivier, maladie bacterienne causee par pseudomonas syringae pv. savastanoi, dans la region de zerhoun (Maroc) a revele que 32 des oliveraies sont atteintes. La commune de mghassiyinne est la plus infestee. Cette enquete a permis par la meme occasion, l’actualisation des donnees monographiques de la region oleicole de zerhoun. Des conseils sont donnes sur la conduite a tenir pour eviter la propagation de la maladie.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 153-160

La culture de la tomate au maroc est tres handicapee par une maladie vasculaire connue sous le nom de ômaladie du filô causee par deux champignons parasites appartenant aux genres fusarium et verticillium. Notre etude a porte sur les verticillium isoles des plantes de tomate attaques par cette maladie. On sait d’apres les etudes bibliographiques que la formation des microsclerotes est induite par un facteur diffusible synthetise par le thalle et actif a patir d’un seuil de concentration. L’edification des microsclerotes met en oeuvre plusieurs processus: elargissement et cloisonnement d’articles myceliens, puis melanisation et bourgeonnement des elements precedents. Les deux derniers phenomenes ont ete induits separement au cours de notre experimentation: le voisinage d’un thalle de la souche marocaine stimule en effet la melanisation des hyphes chez le v. Albo-atrum, et un milieu tres concentre en glucose stimule le bourgeonnement (apparition des formes levures). Ces resultats semblent indiquer que ces deux phenomenes sont independants et font intervenir des processus physiologiques differents qu’il serait sans doute interessant d’etudier plus completement.

1974
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 50 , p. 1-88

La gommose a phytophthora des agrumes est presente dans toutes les zones agrumicoles du maroc. Les agents pathogenes sont p. Citrophthora (r.E smith & e.H. Smith) leonian et p. Nicotianae van breda de haan var. Parasitica (dastur) waterhouse. Jusqu’a present, p. Palmivora (butler) butler n’a pas ete rencontre sur argumes, bien qu’on l’ait signale dans le pays. Les methodes de determination des phytophthora sont decrites et discutees, ainsi que les caracteres morphologiques de ces champignons. On peut prevenir la gommose par des methodes culturales adequates et par l’utilisation de sujets resistants. La sensibilite de nombreuses varietes proposees comme porte-greffe est determinee par la methode des inoculations artificielles. Les essais sont en cours avec diverses souches de phytophthora isolees du maroc et les premiers resultats indiquent que certaines varietes de citranges et de poncirus trifoliata (l.) Raf. Presentent une resistance suffisante aux souches testees. La reponse de chaque espece ou variete est discutee. Dans les vergers contamines, la prevention des attaques de gommose peut egalement se faire par des traitements chimiques en pulverisation ou badigeon sur le tronc. Les cas de gommose declares doivent etre excises avant que la lesion ne s’etende, et l’on peut encore sauver un arbre fortement atteint en realisant une greffe par approche.

1974
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 51 , p. 83-127

Dans cette note l’auteur etudie l’evolution du bayoud dans une station experimentale de zagora. Il constate que la progression de la maladie est relativement reguliere, concentrique et qu’elle est d’autant plus rapide que les irrigations sont plus importantes.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 35 , p. 155-160

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER