Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L'identification des agents causaux de maladies est très utile pour l'amélioration génétique des plantes et l'utilisation des fongicides. Au Maroc, le concombre (Cucumis sativus L.), le melon (C. melo L.), la citrouille (Cucurbita maxima Duch.), la courge (C. pepo L.), la pastèque (Citrullus lanatus (Thunb.) Matsum. et Nakai), bottle gourd (Lagenaria sciceraria Standl. var. hispida Hara) appartenant à la famille des Cucurbitacées sont largement cultivées au Maroc et subissent des attaques sévères par les oïdiums. Les études sur l'identification des espèces liées à ces maladies sont rares. L'objectif de cette étude est d'identifier les espèces causant ces maladies au Maroc. L'identification de ces parasites obligatoires a été basée sur l'observation microscopique des conidies et leur type de germination, des conidiophores et les cleistothèces. 85 échantillons ont été collectés de différentes régions du pays. L'espèce responsable de l'oidium des échantillons analysés est Sphaerotheca fuliginea. Les espèces, comme Erysiphe cichoracearum, E. polyphaga, ou Leveillula taurica n'ont pas été détectées. Dans deux notes ajoutées à ce travail, sept échantillons de tournesol et un de tomate, collectés uniquement de la région du Gharb, ont montré que Erysiphe cichoracearum et Leveillula taurica (Lév.) Arn. sont respectivement les agents responsables de l'oïdium du tournesol et de la tomate.

2012
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2012), no 125-126 , p. 119-141

Les essais in vitro de sept fongicides sur les différentes espèces de Bipolaris, de Curvularia et d'Alternaria pathogènes sur le sorgho, ont révélé l'efficacité du tricyclazole et du mancozèbe sur l'inhibition de la sporulation et la germination des spores. Alors, qu'il faut de fortes doses pour inhiber la croissance mycélienne des différents pathogènes testés. Des résultats ont également été obtenus in vivo. En effet, le traitement des feuilles de sorgho par les fongicides entraine une protection importante des plantes. Ainsi, le traitement préventif des plantes par le mancozebe et l'association mancozebe+métalaxyl inhibe complètement B. maydis, B. sorghicola, B. tetramera, B. sorokiniana et C. lunata sur les feuilles de sorgho à la dose de 1000 ppm. Alors que C. tuberculata et A. altenata ne sont complètement inhibé qu'avec la combinaison mancozebe+métalaxyl à la même dose. Tous les fongicides qui ont agit sur le développement des lésions foliaires provoquées par les pathogènes, apportés avant et après l'inoculation, sont capables d'empêcher ou de réduire la sporulation des Biopolaris, C. lunata, C. tuberculata et A. alternata. Les plantes inoculées par les pathogènes et traité préventivement par le mancozebe + métalaxyl, benomyl, mancozebe et méthyl-thiophanate, ont montrés des poids secs élevés de 106 mg et 175 mg pour les différents pathogènes testés.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 120 , p. 19-48

Une souche de levure (1113-5) isolée lors d'une étude antérieure et ayant un haut pouvoir antifongique contre les deux principaux pathogènes responsables des maladies post-récolte des pommes au Maroc; Penicillium expansum et Botrytis cinerea, a été utilisée dans cette élude. L'objectif de ce travail est d'évaluer et d'optimiser les potentialités de la production en masse de cette souche en fermenteur de laboratoire. L'effet des conditions de stockage sur la stabilité de la biomasse séchée par la technique du lit fluidisé et le maintien du pouvoir inhibiteur contre P. expansum à l'échelle pilote ont été également évalués. Une production importante en biomasse de la levure (107 g l-1 en poids sec) a été obtenue par fermentation discontinue alimentée (i.e., fed-batch) par une solution de glucose. La biomasse produite a été séchée en lit fluidisé et a gardé une viabilité optimale de 60%. Ce travail a montré aussi que la levure séchée a maintenu son activité antifongique après 7 mois de stockage à 4 °C. Le plus fort pouvoir antagoniste contre P. expansum a été obtenu en appliquant la levure à une concentration de 1.10 CFU m l-1 sur les pommes blessées.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 117 , p. 75-89

Deux essais ont été entrepris pour déterminer l’époque de traitement fongicide contre la septoriose du blé en irrigué, au niveau du domaine expérimental de Tazi durant les campagnes agricoles 1995-96 et 1996-97. Les conditions climatiques étaient favorables au développement de la maladie. Les essais de lutte chimique ont mis en évidence l’intérêt du choix de la période de traitement. Les résultats obtenus montrent que l’apport du produit au stade montaison ou gonflement a permis une amélioration de l’efficacité du fongicide qui s’est traduite par une réduction de la sévérité de la maladie suivi d’un accroissement du rendement avec une bonne qualité grainière.

2002
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 106 , p. 39-46

Deux essais ont été mis en place au niveau du domaine expérimental de Tazi et conduits en irrigué, durant les campagnes agricoles 1995-96 et 1996-97. Les différentes opérations culturales (travaux du sol, traitements, récolte ... ) ont été bien menées et à temps. Les conditions climatiques étaient favorables au développement des septorioses sur céréales. Ainsi, dès le stade tallage, la maladie était présente dans toutes les parcelles élémentaires. Au stade o— nous avons réalisé les observations, l’incidence de la maladie au niveau des parcelles traitées était de l’ordre de 70 à 90 pour cent plus ou moins similaire au témoin non traité. L’apport des produits par pulvérisation foliaire en deux applications (montaison, gonflement) a pu réduire la sévérité de la septoriose de plus de 90 pour cent par rapport au témoin sans fongicide. Pour les autres paramètres étudiés (rendement et poids de 1000 grains), il y’ avait des différences parmi les traitements fongicides utilisés. En général, les meilleurs rendements ont été obtenus lors de traitement des parcelles avec l’association de fongicides systémiques de deux familles différentes et les graines produites étaient de très bonne qualité par rapport au témoin.

2002
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 106 , p. 47-56

Les deux fongicides systémiques, métalaxyl et phoséthyl Al., sont trés efficaces dans la lutte contre la pourriture brune, maladie controlée que partiellement par trempage dans l’eau chaude ou par traitement préventif avec des fongicides traditionnels, dits de surface. La méthode d’apport, avec ou sans cire, n’a pas influencé l’efficacité des deux matières actives. L’application préventive est la plus sûre, mais l’efficacité des deux fongicides fût conservée, même dans le cas d’un traitement curatif, effectué 24 h après contamination.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 41-45

Cinq fongicides : le bénomyl, le chlorothalonil, le métyl-thiophanate, le mancozèbe et l’iprodione, ont été testés contre Alternaria tenuis, agent causal de la pourriture des pommes en conservation. In vitro, le chlorothalonil, le mancozèbe et l’iprodione ont totalement inhibé la germination des conidies du parasite. Alors que l’iprodione et le mancozèbe ont empêché le développement mycélien. In vivo, l’iprodione était le fongicide le plus efficace contre l’évolution de la pourriture des pommes en conservation.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 97 , p. 41-50

Une étude concernant l’efficacité de cinq fongicides sur le développement d’Alternaria brassicae, champignon responsable de la maladie ôblack spotô des crucifères, a été entreprise. Les résultats obtenus ont montré que tous les fongicides testés réduisent d’une façon significative le degré d’infection de la maladie par rapport au témoin. Mais seul l’iprodione suivi par le chlorotalonil et le mancozèbe ont permis une diminution importante des taches d’alternariose des feuilles de choux ô Brassicae olearacea ô par rapport au bénomyl et au méthyl-thiophanate.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 99 , p. 93-99

L’etude de la pourridie de l’avocatier causee par phytophtora cinnamomi rands maladie realisee sur une parcelle situee a skhirat (maroc) a concerne: la persistance du champignon dans le sol, la possibilite de replantation de terrain d’avocatiers avec ou sans application de fongicides, et les methodes et la periodicite des traitements. Les resultats montrent que la persistance du champignon dans le sol est toujours present et est susceptible de contaminer des replantations; le recours aux traitements fongicides par phosetyl, motalaxyl et captafol + manebe permet toutefois d’envisager cette replantation; la possibilite de replantation en terrain infeste depend du prix de revient des traitements necessaires.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 66 , p. 100-110

Les deux fongicides systemiques, metalaxyl et phosethyl al. Ont permis le controle de la gommose a phytophthora sur oranger doux, a des doses faibles. Le traitement preventif, 15 jours avant inoculation artificielle, s’est revele, en general plus efficace que le traitement curatif (15 jours apres inoculation artificielle). L’efficacite de ces produits peut varier selon la methode d’application utilisee. Le traitement par badigeon ou par arrosage s’est montre meilleur pour le metalaxyl alors que le phosethyl al. Peut etre mieux utilise par badigeon ou par pulverisation foliaire.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 70-76

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER