Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La selection des varietes et clones de palmier dattier pour leur caractere de resistance au bayoud necessite l’utilisation des souches du fusarium oxysporum f.sp. albedinis tres virulentes et stables. L’etude de l’agressivite des isolats et des souches de parasite preleves dans differentes palmeraies a permis de mettre en evidence un gradient dans les niveaux d’agressivite. Sur les plantules du palmier dattier issues de deux croisements realises entre parents sensibles ou resistants. On distingue trois groupes d’isolats presentant des niveaux differents d’agressivite allant de 5 a 100 d’attaque. Il a ete aussi constate que le degre du developpement de la maladie sur des plantules est extremement variable en fonction des isolats. En outre, l’inoculation de trois souches du parasite a des plantules issues de cinq croisements differents a montre que certaines souches se sont revelees peu ou pas pathogenes sur les descendants de certains croisements. D’autre part, la confrontation entre certaines souches isolees de cultivars resistants et quelques genotypes de palmier a mis en evidence l’absence d’attaque d’un génotype par une souche du parasite. Les resultats indiquent donc qu’il y’a une certaine interaction souche x croisemeent et souche x genotype.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 223-239

Le rendements en grain et certaines de ses composantes de six varietes de blé ont été étudies au champ avec deux techniques d’inoculation des grains par fusarium culmorum et cochliobolus sativus, agents de pourriture racinaires, sous differents régimes d’eau et niveaux d’azote. L’étude a été menée dans les domaines experimentaux de sidi el aydi (région de settat) et tassaout (région de marrakech) en 1988-89 et 1989-90. Des effets significatifs sur le développement des purritures racinaires ont été observés en 1989-90 par rapport à la saison de 1988-89. Ceci est du à l’inoculation par une suspension de spores des agents de pourritures racinaires et la sécheresse sévère qui a sévi de fevrier à avril 1990. En général la fertilisation azotée n’a pas eu d’effet significatif sur la maladie. En 1989-90, l’inoculation artificielle par la maladie des pourritures racinaires des blés a provoqué (1) une diminution significative du rendement et du poids du grain allant jusqu’à 60 et 34 respectivement, (2) une augmentation significative du nombre d’épis blancs. Les blés durs se sont montrés en général, plus sensibles que les blés tendres. Les variétés de blé dur marzak et cocorit se sont révélées les plus sensibles et la variété de blé tendre teguey-32 la plus résistante.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 49-63

L’inoculation et l’évalution de la tache helminthosporienne des blés (pyrenophora tritici-repentis), sous conditions de champs est peu controlée mais peut inclure un nombre important de lignées. L’objectif de cette étude est de comparer quatre méthodes d’évaluation de la tache helminothosporienne sous deux techniques d’inoculation. Quatre vingt dix neuf génotypes de blé ont été testés par pulverisation de spores et par épandage de paille infestée, à sidi el aydi et annoceur au maroc. Les tailles individuelles et la sévérité des taches ont ete évaluées sur les feuilles des niveaux superieurs et inferieurs. Les tailles des lésions avaient une varience plus grande et mieux centrée sur les feuilles superieurs. Les techniques d’inoculation ont montré de faibles différence entre les méthodes d’évalution notamment des feuilles supérieures et inférieures. Les corrélations entre les résultats du champ et ceux de serre étaient positives et significatves. Cette experience suggère que la taille des lésions des feuiles supérieures suivie de la sévérité sur toutes les feuilles de la plante sont les plus adéquates pour les expériences au champ.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 65-78

Une étude a été menée pour pouvoir comparer l’efficacité de différentes techniques de mycorhization (dépôt d’inoculum à 1 cm au dessous du lit de semis, mélange d’inoculum avec semences et mycorhization au moment du repiquage) sur deux variétés de porte-greffe (bigaradier et citrange troyer), sous tunnel en plastique. Les plants mycorhizés ont montré une croissance et un développement meilleurs que les plants non mycorhizés. Pour les deux types de porte-greffe, l’efficacité de mycorhization a été influencée par la méthode d’apport de l’inoculum. Dans le cas du bigaradier, la technique qui consiste à placer l’inoculum 1 cm au dessous du lit de semis était supérieure aux deux autres méthodes d’apport; alors qu’avec le citrange troyer, le mélange de l’inoculum avec les semences s’est révélé la meilleure technique.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 111-120

Recherche d’une methode fiable et rapide permettant l’evaluation de la resistance des plantules du palmier dattier obtenues par les croisements diriges. Cinq methodes d’inoculation des plantules avec fusarium oxysporum f.sp. albedinis ont ete comparees: - trempage de tout le systeme racinaire dans une suspension des conidies du parasite; - la moitie superieure des racines est deterree puis rincee a l’eau enfin inoculee avec le parasite; - les racines entrent au contact avec le sable contamine; - les racines entrent au contact avec le broyat de palmes atteintes de bayoud; - l’inoculum liquide est apporte sur les racines a travers une perforation du sachet. La derniere technique s’est revelee la plus rapide et la plus fiable. Elle a permis, apres seulement 3 mois d’incubation d’obtenir environ 90 d’attaque sur les plantules du palmier dattier descendant d’un croisement entre parents sensibles. La meilleure forme de l’inoculum est une suspension de propagules du parasite obtenue par grattage des colonies du champignon developpees sur un milieu nutritif a base d’extrait de pomme de terre (250g), de glucose (20g) et d’agar (15g). Les meilleurs resultats sont obtenus lorsqu’on apporte 5 ou 10 ml d’inoculum par plantule avec une concentration de 10 6 propagules par ml. Les avantages et les inconvenients de chaque technique sont discutes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 21-41

Les nodules de six especes de Medicago annuelles ont ete collectees en 1987 et 1988 sur 103 sites a sols acides a neutres. Parmi les 187 isolats de Rhizobium meliloti isolees et testees pour leur tolerance a l’acidité, 58 ont montre une tolerance vis a vis du pH 5,3 . Les tests d’infectivite, d’efficacite et de specificite de ces souches vis-a-vis de la plante hote, realises dans des tubes a essai, ont montre que seules 24 souches ont induit efficacement la nodulation chez Medicago tornata, M. truncatula, M. polymorpha et M. murex. La reponse a l’inoculation des 24 souches dans un essai en pots avec 3 sols differents a ete plus efficace chez M. tornata par rapport aux autres especes vegetales. L’inoculation a permis une augmentation moyenne du rendement en matiere seche de 100. L’efficacite de certaines souches a ete notee meme dans un sol a pH 4,2. En general, les souches ont montre une efficacite variable en fonction du sol et de l’espece de Medicago. Les caracteristiques biologiques et physiologiques des 24 souches presentent une grande variabilite, sans que celle-ci puisse etre reliee a leur efficacite.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 77-92

Un essai en pot sous serre, a ete realise avec trois varietes de sulla: sparacia, guich et l’ecotype tanger. Ces varietes ont ete inoculees avec trois differentes souches de rhizobium de hedysarum: cc1337, gembloux et 8-59. L’inoculation avec les souches gembloux et cc1337 augmente de facon importante le nombre de nodosites sur toutes les varietes et dans tous les sols, sauf dans le sol tanger avec l’ecotype tanger ou le rhizobium specifique de cet ecotype se trouve naturellement dans ce sol. Dans le sol de douyet, le rhozobium de hedysarum est pratiquement absent. Les varietes sparacia et guich ont repondu favorablement a l’inoculation par les souches cc1337 et gembloux dans les trois sols. La reponse de l’ecotype tanger n’etait pas favorable, du fait qu’il realise une symbiose efficace avec la population indigene du sol tanger.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 82-84

Une experience etait menee pour determiner la reponse de quatre porte-greffes d’agrumes: bigaradier (citrus aurantium l.), Citrange troyer (poncirus trifoliata (l.) Raf. X citrus sinensis (l.) Osbeck), citrumelo (poncirus trifoliata (l.) Raf. X citrus paradisi macf.) Et mandarinier cleopatre (citrus reshni hor. Ex tanaka), eleves dans trois substrats (a: 50 de sable et 50 de tourbe; b: 50 de sable, 25 de tourbe et 25 de marcs de raisin et c: 50 de sable, 25 de marcs de raisin et 25 de sciure de bois, a l’inoculation avec glomus fasciculatum (thaxter) gerd. & Trappe. Les substrats a et b ont permis une croissance meilleure et un poids sec eleve, pour toutes les varietes de porte-greffes, que le substrat c. Presque tous les porte-greffes inocules ont montre une croissance et un poids sec plus eleves que les plants temoins non inocules. Le bigaradier et le mandarinier cleopatre ont exprime une croissance meilleure dans le substrat b, le citrange troyer dans a et b et le citrumelo dans c.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 55-62

Les plantules de citrange troyer (poncirus trifoliata (l.) Raf. X citrus sinensis (l.) Osbeck) ont ete elevees, avec ou sans champignon mycorhizogene glomus fasciculatum (thaxter) gerd. & Trappe, en pepiniere en sol traite ou non au bromure de methyl. Les plants inocules ont montre une croissance et un poids sec, significativement, plus eleves que les plants temoins non-inocules, surtout en sol fumigue. La concentration en phosphore au niveau des feuilles etait plus elevee dans le cas des plants mycorhizes par rapport a ceux non mycorhizes.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 63-69

Au moyen d’inoculations artificielles, on a tente d’evaluer l’influence d’une dizaine de varietes d’agrumes sur la sensibilite de trois porte-greffes a la gommose a phytophthora. Les resultats confirment d’abord la forte sensibilite du citrus volkameriana et la resistance elevee du citranger (carrizo ). Le citrus macrophylla semble intermediaire, offrant des resultats tres variables selon la variete greffee. Ceci indique qu’il existe une infleuence du greffon sur le sujet. Chez les porte-greffes sensibles, elle parait plus marquee que chez les resistants. En outre, elle semble aussi liee, toujours chez les porte-greffes sensibles, a la vigueur de la combinaison. Celle-ci pourrait agir sur le developpement de la maladie, en determinant un flux de seve plus ou moins abondant, contenant eventuellement des substances actives sur le parasite. Quoiqu’il en soit, les series d’inoculations artificielles seront poursuivies, de maniere a determiner le degre de resistance des diverses combinaisons, dans les conditions de la pratique.

1987
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1980), no 60 , p. 65-80

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER