Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Les temperatures journalieres durant les premieres decades de la saison agricole peuvent atteindre jusqu’à 27?c. L’expression de la resistance à la cecidomyie (mayetiola destructor say) conferee par certains genes est affectee par les hautes temperatures. Cette etude se propose de determiner les effets des regimes de temperatures fluctuants sur l’expression des genes de resistances et de comparer la sensibilite aux temperatures elevees du gene H5 dans deux cultivars ôarthur 71ô et ôsaadaô. Les resultats ont montre que les genes, H3, H6, H7, H8, H9, H10, et H13 ont ete les plus stables sous les trois regimes de temperatures, les genes H5 et H11 ont ete intermediaires dans leurs expressions, contrairement au gene H18 dans le cultivar (brule) dont l’expression a ete tres affectee par les hautes temperatures. Aussi, le regime fluctuant de temperture (27?c le jour/18?c la nuit) a affecte à un degre moindre l’expression de genes sensibles à la temperature que le regime de 27?c continue. Il apparait aussi que la composition genotypique peut affecter la sensibilite aux hautes temperatures du gene H5; celui ci a ete plus stable dans le ble de printemps ôSaadaô que dans le ble d’hiver ôArthur 71ô.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 119-128

L’effet des gênes de resistance de ble, H5, H11, H13, dans la suppression des populations de la mouche de hesse au maroc a ete etudie en 1985-1986 et 1987-1988. Les essais conduits à Sidi El Aidi, Jemaa Shaim et Dar Bouazza ont montre que les trois gênes etaient efficaces dans la reduction des populations larvaires des trois generations de la saison agricole. Tous les trois gênes conditionnent l’antiboisis qui se traduit par une forte mortalite de larves de premier stade. En se basant sur l’estimation de densites larvaires sur les varietes resistantes et sensibles, les gênes de resistance ont reduit les populations larvaires, dans la majorite des essais, de plus de 94. Bien que les niveaux d’infestation ont augmente de la premiere à la troisieme generation sur les bles resistants dans quelques essais, les genes H5, H11, etaient generalement plus efficaces que le gêne H13 dans la reduction des populations, et ce dans toutes les stations. Les augmentations des niveaux d’infestation des bles resistants seraient causees par de fortes populations larvaires qui auraient, tout simplement, accable les plantes resistentes, ou par des temperatures elevees qui auraient reduit l’expression de la resistance, ou par des biotypes virulent qui auraient survecu et qui seraient multiplies sur les plantes resistantes à travers les generations.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 129-145

La mouche de hesse (mayetiola destructor (say) est un insecte qui cause des degats considerables sur ble qui peuvent être de l’ordre de 90 chez le ble tendre (triticum aestivum em thell). Une variete resistante à cet insecte a ete introduite des Etats Unis, South Dakota, et lance aux agriculteurs sous le nom de ôSaadaô comme solution temporaire à ce probleme. Son adaptation a ete facile dans la region de Abda o— le degre d’infestation est tres eleve. Quand l’infestation est tres forte, ôSaadaô se classe en tête parmi les varietes testees mais quand le niveau d’infestation est faible ou moyen, elle se classe souvent derriere. La petitesse de l’epi, le faible nombre d’epillets et de grains par epillet, et la petitesse de grains limitent son potentiel de production. Elle produit beaucoup de talles mais en perd beaucoup, valorisant moins l’eau et l’azote. Elle a une tige haute, creuse et fragile; ce qui la rend sensible à la verse et au cephe. Elle est sensible à la rouille jaune (puccinia striiformis), à l’helmintosporiose (pyrenophora tritici repentis), et au virus de la jaunisse nanisante. La periode de remplissage de grain est longue resultant le plus souvent en des grains echaudes. Ses resistances multiples à la cecidimyie (m. destructor), septoriose (Septoria tritici) et rouille brune (puccinia recondita) sont utilisees dans le programme de selection.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 147-159

Deux annees d’observation du cycle evolutif des mayetiola vivant sur orge et ble au maroc ont permis de preciser quelques points de leur biologie et de mettre en evidence des differences entre les deux populations. La pluie est le facteur determinant les sorties des insectes de generation estivante, pour lesquels le vol est plus groupe sur orge que sur ble. Deux generations par an peuvent se developper sur orge contre trois sur ble; mais pour une partie des insectes, il n’y a qu’une generation annuelle. Les facteurs provoquant l’entree en estivation des larves restent a determiner; cette estivation se produit plus precocement sur orge.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 24 , p. 1-15

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER