Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’oïdium (Erysiphe polygoni DC.; syn. E. pisi DC.) du pois (Pisum sativum) présente une distribution mondiale et cause des pertes économiquement importantes lorsque les conditions climatiques favorisent le développement de la maladie. La résistance génétique est reportée par un seul gène récessif désigné er. Cependant, la localisation chromosomique de er n’a pas encore eu lieu avec précision malgré les tentatives multiples. Dans la présente étude nous avons investi la localisation chromosomique du gène de résistance à l’oïdium par l’analyse de la ségrégation conjointe de 20 marqueurs génétiques dont 12 morphologiques et 8 isozymiques. Six croisements entre dix lignées de pois dont cinq sont résistantes et cinq sensibles à l’oïdium ont été utilisés. Il est constaté que la résistance dans chacun des six croisements est contrôlée par un seul gène récessif. Le test d’allélisme a confirmé que le même gène de résistance se trouve dans les cinq lignées résistantes. L’analyse des linkages suggère que er est localisé sur le chromosome 7 à une distance de 20 unités environ des marqueurs Skdh et Oh.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 94 , p. 9-18

Le cheptel est une composante intrinsèque des systèmes de production de la zone pluviale du Moyen Orient. L'approvisionnement en ressources fourragères reste une contrainte principale dans l'alimentation animale. Dans les zones pluviales arides el semi ardes, la fertilisation phosphatée a été démontrée efficace pour l'amélioration des rendements des céréales. Cependant, peu de recherches ont été conduites sur les cultures fourragères. La réponse des légumineuses à la fertilisation phosphatée a été variable en fonction des espèces et variétés. Peu d'études aux champs sur les légumineuses fourragères et pastorales ont été conduites pour déterminer les effets des engrais phosphatés sous les conditions arides et semi arides méditerranéennes. Nous avons évalué la réponse de neuf variétés appartenant à quatre légumineuses fourragères (Vesce, Lathyrus, Medics et pois fourrager) aux différents apports de P2O5 sous trois types de sols ayant différents niveaux de fertilité phosphatée. Nous avons aussi évalué au champ les effets des apports croissants en P2O5 sur la croissance des Medics spontanée sur une période de huit ans. La réponse des légumineuses aux P2O5 sur les trois types de sols des stations expérimentales a été variable selon l'espèce, la variété et le site. Mais des quantités allant jusqu'à 20Kg/ha de P2O5 ont amélioré les rendements et la qualité de la plupart des variétés des légumineuses étudiées. Les deux essais conduits sur les légumineuses fourragères et pastorales ont montré les effets positifs de la fertilisation phosphatée que se soit sur les céréales ou les légumineuses dans le cadre de rotation sous les conditions climatiques des pays méditerranéens. Une analyse du sol est adéquate pour déterminer la quantité de P2O5 et apporter par type d'espèces et de cultures.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 17-33

Des prospections floristiques ont été réalisées dans 25 champs de petit pois non irrigué dans la province de Settat entre 1993-94 et 1995-96. L’étude a révélé la présence de 167 espèces adventices. Le nombre de dicotylédones a été 145 espèces (soit 87 pour cent de l’effectif total). Le nombre d’annuelles a été 140 espèces (soit 84 pour cent). Trois groupes d’adventices ont été identifiées: les orobanches, les dicotylédones non parasites, et les monocotylédones. L’orobanche chevelue (Orobanche crenata) a été rencontrée dans 68 pour cent des champs prospectés. En se basant sur le recouvrement et la fréquence de chaque espèce, les trois dicotylédones annuelles les plus importantes ont été le coquelicot (Papaver rhoeas), le chrysanthème el couronnes (Chrysanthemum coronarium) et la vaccaire d’Espagne (Vaccaria hispanica). Les deux dicotylédones vivaces les plus importantes ont été la silène enflée (Silene vulgaris) et le liseron fausse-guimauve (Convolvulus althaeoides). Les deux poaceae annuelles les plus importantes ont été la scléropoa raide (Desmazeria rigida) et l’ivraie raide (Lolium rigidum). La Poaceae vivace la plus importante a été le chiendent pied-de-poule (Cynodon dactylon). Toute stratégie de désherbage du petit pois non irrigué dans la province de Settat doit tenir compte essentiellement de a) l’orobanche chevelue, b) des dicotylédones annuelles non parasites telles que le coquelicot, le chrysanthème el couronnes et la vaccaire d’Espagne, c) des Poaceae annuelles telles que la scléropoa raide et l’ivraie raide, et d) des vivaces comme le chiendent pied-de-poule, le liseron fausse-guimauve et la silène enflée.

2003
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2003), no 107 , p. 29-37

Dans la présente étude, nous avons déterminé l’effet de la résistance génétique, comparée au traitement chimique, sur la prévention des pertes en rendement du pois dues aux attaques par l’oïdium causé par Erysiphe polygoni DC ; Syn. E. pisi DC. Des lignées presque iso-géniques contenant le gène ER de résistance à l’oïdium ont été comparées à des lignées homologues sensibles. La maladie qui a apparu naturellement avait causé d’importants dégâts dans les parcelles non traitées des lignées sensibles. Par contre, les lignées résistantes ainsi que les lignées sensibles traitées par le fongicide Bayleton restaient très propres. Les lignées résistantes ont produit 11 à 44 plus que les lignées sensibles non-traitées. La résistance génétique a contrôlé la maladie aussi efficacement que le traitement chimique.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 100 , p. 33-40

Au maroc, deux principaux types de semences de petit pois sont utilisés: les semences standards et les semences communes. L’analyse de la pureté spécifique et de la faculté germinative a montré la supériorité de la qualité des semences standards par rapport à celle des semences communes. Cependant du point de vue état sanitaire, il n’existe pas de différence entre ces deux types de semences; elles sont infectées par les mêmes champignons et à des taux trés proches. Les taux d’infection de ces semences par ascochyta spp. sont très faibles, comparés à ceux rapportés dans d’autres pays.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 97-109

Comparaison de la resistance de cinq varietes de petit pois utilisees au Maroc vis-a-vis de trois especes d’Ascochyta (Ascochyta pisi; A. pinodes; A. pinodella). Les tests ont ete conduits sous des conditions controlees. En inoculation foliaire, toutes les varietes ont montre des symptomes suite a leur inoculation par A. pinodes et A. pisi. Les plants inocules par Phoma medicaginis n’ont pas presente de symptomes. A. pinodes s’est revelee etre l’espece la plus virulente sur feuilles. L’inoculation des semences par A. pinodes et P. medicaginis var pinodella, a revele une seule variete resistante, la Carouby de Mausanne, a ces deux agents pathogenes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 59-68

Les essais 1966-69 ont permis de retenir les varietes suivantes dans les especes fourrageres cultivees au maroc: - dans les luzernes: africaine, sonora, demnat et indienne. - Dans les vesces: selections de l’inra: 6184, 6194, 6229, 6234, 6235, 6238, 6241 et 6242; - dans les pois: sefrou (6138); inra: (6176); peluschke (6216); - dans les bersims: (t. Alexandrinum l.) Usa-nils (6454); - dans les lupins: lupin d’italie (6309) et selection inra (6210). Parmi les especes non cultivees au maroc, des resultats particulierement encourageants ont ete obtenus avec le trefle de perse (t. Resupinatum l.) Et notamment avec les varietes: maroc b (6205) et maroc d (6209). Parmi les graminees perennes, les especes suivantes presentent un interet certain: pennisetum purpureum schum. (Napier), panicum muticum l. (Gerbe de para), panicum maximum jacs. (Grand mil), pennisetum setosum l. Rich. (Buffel grass), pennisetum ciliare l. (Link) (sibous), festuca elatior l. Ssp. Arundinacea (schreb.) Hack. (Fetuque roseau) et phalaris tuberosa l. (Alpiste perenne). Parmi les graminees annuelles: lolium multiflorum l. (Ray grass d’italie) et sorghum sudanense (piper) stapef. (Sudan grass) notamment les hybrides.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 28 , p. 81-161

L'attention du service de la defense des vegetaux du maroc fut attiree sur les degats importants causes par une chenille dans les gousses des pois de semences, de casserie et de conserverie a ali moumen. L'importance des degats est variable selon les situations et les annees. D'apres les observations elle s'est situee au cours des annees 1950 a 1952 entre 3,2 et 51 des gousses attaquees. L'espece ne parait vulnerable aux insecticides que pendant la periode qui s'ecoule entre l'apparition des papillons dans les cultures et la penetration des jeunes chenilles dans la gousse. Il est evident que des methodes culturales basees sur la connaissance des moeurs de l'insecte, doivent etre appliquees.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 17 , p. 29-33
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER