Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La production fourragere en Libye se concentre essentiellement dans les regions disposant d’eaux souterraines. Les principales cultures fourrageres sont la luzerne, l’avoine, la vesce, la vesce - avoine, l’orge, le millet, le sorgho et le sudan-grass. L’orge est la culture la plus importante du point de vue superficie. L’alimentation du cheptel depend beaucoup des concentres qui sont, soits produits localement, soit importes. De gros efforts ont été deployés pour la promotion de la production fourragere et pastorale. Dans les regions arides et semi-arides, plusieurs projets d’amelioration pastorale ont été réalisés comprenant la mise en place de clotures pour promouvoir les especes locales par fertilisation et sacrifiage, par le réensemencement de certaines espèces locales ou importées telles que Artemisia, Atriplex et Acacia, et le resemis des Medicago annuelles entre les lignes des arbustes. Dans les régions céréalières, les efforts ont été concentrés sur l’orge et des Medicago annuelles. Des recherches sont menées pour la selection de cultivars de vesce, de gesse, de Medicago, et pour l’introduction du triticale.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 149-157

Les ressources fourragères restent limitées en Algérie. L’élevage est conduit d’une manière traditionnelle en exploitant les parcours et les prairies naturelles souvent de qualité médiocre, les cultures fourragères sont très peu utilisées et les besoins en protéines de la population sont tributaires de l’importation. De nombreux travaux ont été menés sur les possibilités de développement de la production fourragère et de son utilisation par les animaux. Les efforts ont porté entre autres sur l’amélioration des spéculations déjà existantes, notamment les associations fourragères. Pour améliorer les pâturages, un système de production a été mis en place pour l’intégration céréales-élevage dans les zones arides et semi-arides.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 97-108

Au maroc, les rendements des culutres n’ont ete que rarement relies aux analyses du potassium dans les sols et plantes. Ce qui s’est traduit par l’absence de recommandations pertinentes en matiere de fertilisation potassique. Aussi l’objectif de ce travail est la revue des travaux de rechercherealises au maroc et autres pays sur la fertilite du sol et la fertilisation potassique des cultures en vue de determiner un seuil de fertilite potassique. Les resultats de recherche accumules au maroc depuis trente ans montrent qu’a l’exception des sols sableux du littoral atlantique, des sols fertiallitiques lessives et les sols a pedogenese ancienne, la majorite des sols du maroc sont riches en k diponible et potentiellement disponible. Le k echangeable a ete confirme comme etant un bon indice de fertilite potassique des sols. Les plantes sucrieres ne repondent a l’apport de k que sur les sols sableux du loukkos. Les cereales ne repondent pas a l’apport d’engrais potassique. A defaut d’essais de calibration au champs sur les sols pauvres en k, un seuil critique de 150 ppm de k echangeable est propose. La fertilisation potassique n’est pas conseillee au dela de ce seuil.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 241-263

L’article distingue 3 etapes quant a la methodologie de planification de la recherche sur les fourrages a l’Insitut National de la Recherche Agronomique du Maroc. Il analyse leurs avantages et leurs inconvenients pour la realisation. Bien que la programmation par objectifs actuellement en vigueur se distingue par sa transparence de decision, son orientation economique vers les objectifs de developpement ainsi que par sa nature participative. Il a ete conclu que sa valorisation necessite des mesures complementaires, notamment un planning operationnel y compris la budgetisation et une modification des structures administratives mal adaptees a la realisation du plan cadre existant.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 3-16

L’etude a pour objectif principal de determiner la date de semis correspondant a un peuplement optimal et d’etablir des relations entre le peuplement et le rendement en matiere seche et la qualite du maïs fourrager. Deux dates de semis et trois densites de peuplement ont ete etudiees. Les rendements en matiere seche du semis de mars ont ete superieurs a ceux de fevrier, une densite de semis de 257 mille pieds a l’hectare a permis le meilleur rendement en matiere seche. La forte dose de semis a fourni un rendement plus eleve, avec une difference plus marquee pour le semis precoce. Le semis de mars combine a une forte densite de peuplement a donne le meilleur rendement en matiere seche. Quant a la hauteur de vegetation, elle a ete plus importante pour le semis de mars et a evolue proportionnellement a la dose de semis. Concernant la composition morphologique, les feuilles et les tiges ont contribuees avec des proportions egales dans le rendement final. L’analyse chimique a montre que, pour la premiere date de semis, les MAT des feuilles augmentent lorsque la densite du peuplement diminue et evoluent en sens inverse dans les epis. Pour le semis de mars, les teneurs en MAT des feuilles restent constantes, mais augmentent dans les epis avec l’augmentation de la densite de peuplement.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 73-86

L’etude rapporte les resultats d’une enquete menee aupres de 75 exploitations de la DPA de Tanger en vue d’etablir un programme de recherche regional sur les fourrages. L’etude identifie trois types d’exploitations d’elevage: l’elevage de bovins laitiers, l’elevage de bovins mixtes associes aux ovins et l’elevage de bovins intensifs. L’analyse de la conduite des trois principales cultures fourrageres l’avoine, le bersim et le sorgho fourrager a permis de proposer 4 axes de recherche visant a surmonter les contraintes techniques rencontrees. Ces axes de recherche s’articulent autour de: - l’amelioration de l’avoine; - la diversification de la production du vert; - la mise en place d’un systeme de diagnostic et de suivi des systemes fourragers et enfin l’exploitation de la jachere et des sites marginaux.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 87-95

La recherche fourragere a l’INRA a connu des changement importants au cours des 13 dernieres annees. L’appui par des projets de cooperration internationale et la mise en oeuvre d’une nouvelle methodologie de planification de la recherche ont abouti à une extension de l’infrastructure, à une augmentation substantielle du nombre en chercheurs et à une intensification des activites de recherche. Les principaux resultats de recherche obtenus sont resumes dans le present article. Les especes fourrageres et pastorales autochtones ont reçu une attention considerable. Plusieurs prospections ont ete effectuees pour la collecte du materiel vegetal local et des travaux d’evaluation ont ete entrepris sur plusieurs genres tels que Medicago, Trifolium, Lupinus et Avena. Des laboratiores pour la conservation à long terme ont ete installes. En reponse aux besoins exprimes par les utilisateurs, de nombreuses varietes ont ete developpees et inscrites ou proposees à l’inscription au Catalogue Officiel. C’est le cas notamment pour l’avoine, les luzernes annuelles, le trefle souterrain et la vesce. Dans le but de diversifier la production fourragere, de nombreuses especes et techniques ont ete testees. Des references ont ete produites et des recommandations ont ete faites concernant entre autres la culture au Maroc des luzernes annuelles, du trefle souterrain, du lupin blanc, des arbustes fourrageres, et les techniques de fertilisation et de desherbage de la jachere. Des resultats permettant l’optimisation des techniques de culture ont ete egalement obtenus.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 1-32

La valeur potentielle elevee du pool genetique marocain est bien connue. Les especes et ecotypes locaux ont developpe des strategies pour s’adapter aux differentes situations ecologiques existantes. La durete des semences, la croissance hivernale elevee et la tolerance aux maladies sont des exemples de caracteres associes avec le materiel vegetal marocain. Cette large variabilite genetique est cependant en danger d’extinction. Les donnees disponibles montrent clairement que l’erosion genetique est en train de se produire pour plusieurs especes. Au cours des dernieres annees, la conservation et l’utilisation durable du materiel phytogenetique local ont reçu une attention considerable. Plusieurs institutions nationales et internationales de recherche oeuvrent pour produire les connaissances necessaires pour une meilleure conservation et utilisation des ressources phytogenetiques locales. La presente communication donne un aperçu sur la contribution de l’Institut National de le Recherche Agronomique (INRA) dans ce domaine. Des missions exhaustives ont ete effecuees pour la collecte du materiel vegetal local. Les traits geographiques, les facteurs climatiques et les caracteristiques des sites de collecte ont ete recueillis. Des etudes de distribution ont permis d’etablir des correlations entre les especes et les conditions de l’environnement et ont ete utilisees pour identifier les especes adaptees à un environnement donne. Les techniques de stockage a long terme se sont nettement ameliorees. Actuellement, plus de seize mille echantillons sont conserves dans differentes unites de l’INRA. Les traveaux d’evaluation ont commence avec plusieurs genres tels que Hordeum, Triticum, Medicago, Trifolium, Lupinus et Avena. Ces etudes ont permis de mieux definir les conditions potentielles pour l’utilisation optimale des especes et ecotypes appartenant à ces genres. Elles ont aussi permis de fournir des informations utiles au developpement de strategies de selection de cultivars adaptes aux differentes regions du Maroc. Les efforts de conservation et d’utilisation des ressources phytogenetiques locales doivent se poursuivre comme partie integrante de la recherche agricole. La flore du Maroc est loin d’etre totalement echantillonnee, completement conservee et evaluee. Des efforts supplementaires sont necessaires pour la collecte, l’evaluation, l’amelioration des conditions de stockage et l’etablissement de doubles des collections existantes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 33-53

L’utilisation des semences certifiées constitue un facteur déterminant dans l’amélioration de la production fourragère. Le présent travail décrit l’organisation du secteur des semences au maroc et rapporte les actions menées par la SO.NA.CO.S pour développer la production nationale des semences de cultures fourragères. Ces actions ont abouti à une amélioration nette de la production en semences toutes catégories confondues. Cette amélioration est passée de 90151 qx en 1983/84 à 28o.255 qx en 1990/91, soit une augmentation de 209. Cependant des contraintes s’opposent encore au développement de la production des semences fourragères, à savoir : - contraintes pratiques liées à la performance du matériel végétal disponible et à la maŒtrise des techniques de productions de semences par les producteurs. - Contraintes économiques liées à la rentabilité comparative de la production de semences des espèces fourragères par rapport aux autres espèces.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 167-178

L’objectif de ce travail est le developpement d’un enrobage ayant les taches suivantes: protection des graines contre les organismes nocifs (fourmis, oiseaux ), absorption et retention d’eau autour des graines pour la germination, fixation des graines a la surface du sol pour ameliorer l’installation des plantules. Les premiers resultats, obtenus depuis janvier 1984, ont donne une orientation sur la nature des substances avec lesquelles on doit continuer pour obtenir des resultats satisfaisants.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1987), no 62 , p. 142-154

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER