Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’effet de semis d’hiver (15 novembre - 15 decembre) en comparaison avec les semis normaux de printemps (fin fevrier - fin mars) a été etudié sur le comportement de deux génotypes de tournesol (helianthus annuus); oro 9 et florasol, au domaine experimental de douyet; région de saiss-fes, durant les campagnes 87-88 et 88-89. L’objectif consistait à rechercher les possibilités d’un semis d’hiver permettant d’augmenter le rendement du tournesol qui est limité en semis de printemps. L’analyse de criteres morphologiques et agronomiques a montré que la durée des stades de developpement est trés faible en semis d’hiver. L’effet du froid s’est exteriorisé sur les deux génotypes par l’emission de ramifications latérales. Le rendement en grains est nettement supérieur en semis d’hiver pour le génotype tardif florasol. Les rendements moyens étaient 5 à 6 fois plus elevés que ceux obtenus en semis de printemps. La date de janvier est la date limite entre deux périodes de semis: une période hivernale froide (o— les génotypes précoces sont handicapés) et une période printanière séche (o— les génotypes tardifs seront à éviter) o— les génotypes étudiés ont des comportements complétement inversés.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 29-58

Etude sur le developpement de la culture du theier au maroc. Les essais se sont etales sur deux phases: phase preliminaire de tentatives et la phase d’experimentation. Cette derniere phase a demontre que le theier pousse dans les conditions et les lieux des essais et donne des resultats encourageants. Deux varietes ont ete testees: sinensis et assamica. La variete sinensis se comporte mieux qu’assamica dans trois milieux: larache, chefchaouen et oulmés. L’analyse des rendements obtenus a larache montre une evolution constante pour atteindre 720kg/ha, ce qui represente 70 du rendement moyen des pays producteurs. Le rendement depend des facteurs suivants: age des plants, densite de peuplement, taille de formation, cueillette appliquee, fertilite du sol et la frequence d’irrigation. Le bouturage est la technique la plus efficace pour la propagation de cette espece. La technique de bouture en noeud avec une feuille a permis d’obtenir un taux d’enracinement de 80. L’etude technologique du the transforme a rabat a montre que le the vert produit est de bonne qualite technologique.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 95-116

Etude agro-ecologique des prairies a medicago spp. annuelles au Maroc a propos d’essais realises a had soualem de 1982 a 1990. Au cous de l’annee de semis, un peuplement satisfaisant d’en moyenne 309 pl./m2 de Medicago (en majorite m. littoralis ôHarbingerô) s’est installe, representant 62 de la composition botanique au printemps et produisant 306 kg/ha de semences. La proportion de medicago dans les prairies regenerees apres culture ou apres prairie ne depassait pas 50. Les prairies semees montraient 30 a 37 plus de medicago que les jacheres paturees. La quantite de semences des prairies pluriannuelles etait en general satisfaisante avec 200 kg/ha en octobre; par contre celle des prairies apres culture etait suboptimale avec seulement 100 kg/ha, ce qui etait due au moins partiellement au labour trop profond. La teneur du sol en c et n des prairies n’etaient pas superieure a celle des jacheres. L’envahissement des prairies par emex spinosa pose un probleme specifique a had soualem. Associe a la duree de la phase prairale atypiquement longue de 3 ans, il peut etre controle par un raccourcissement de la phase prairiale, par un desherbage chimique, en particulier avec asulame, ou une combinaison des deux.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 19-32

Dix nouvelles varietes d'avoine dont trois commerciales et sept selectionnees a l'inra ont fait l'objet d'un essai varietal durant les campagnes 1987-88 et 1988-89 dans 6 differents sites au maroc afin de rechercher les nouvelles varietes les plus productives que la variete 153 largement utilisee. Toutes les nouvelles varietes se sont revelees plus interessantes que la 153 a l'exception de deux varietes: swan et il 75-5681 plus sensibles au maladies. Les huit varietes ainsi testees constituent une bonne alternative aux anciennes varietes, mais il reste encore des efforts a fournir notamment pour accroitre le niveau de resistance aux maladies (rouille et jaunisse nanisante) et prendre davantage en consideration l'aspect qualite fourragere.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 43-55

Des essais d’arbustes fourragers concernant le choix approprie d’especes et de varietes destinees a la plantation, la technique d’installation par differentes methodes de semis et des releves pour estimer la production de matiere seche d’atriplex nummularia ont ete realises dans le maroc oriental. Les pertes d’installation lors de la plantation d’arbustes fourragers peuvent etre diminuees considerablement par un choix approprie d’especes et de varietes. Les especes d’arbustes fourragers du genre atriplex semblent convenir beaucoup mieux a une plantation dans la region. Dans un essai de semis, seule la methode ômound-nicheô a permis l’installation de plantes d’a. nummularia, A. halimus et A. undulata jusqu’a la fin de la periode experimentale, apres une annee, et ceci malgre les conditions pluviometriques relativement favorables de cette annee experimentale. Les rendements en matiere seche divegents de peuplement d’a. nummularia non patures, ages de 4 ans, de 889 resp. 398 g/arbuste, obtenus sur un site favorable et defavorable, montrent qu’avant la plantation, il est necessaire de choisir le site approprie.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 85-104

Les donnees obtenues dans les essais sur le desherbage ont ete utilisees pour estimer les pertes moyennes dues aux mauvaises herbes dans les cereales. Celles-ci ont ete evaluees en moyenne a 30. Une supposition que 50 des terres dans les zones semi-arides du maroc occidental emblavees en cereales sont desherbees d’une facon adequate fait ressortir que ces pertes s’elevent a 673 millions de dirhams par campagne. Les pertes en rendement dues aux mauvaises herbes sont trop elevees et un important profil peut etre obtenu par l’utilisation adequate de la technologie disponible.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 53-62

L’objectif de cette etude est de determiner si la diminution de la densite de peuplement, en jouant sur la dose de semis ou sur l’eclaircissage des plantes de maïs au stade panicule (pratique des agriculteurs marocains), peut reduire la competition entre plantes au cours des periodes de reproduction et de remplissage de grain ou le deficit hydrique est souvent observe. Des essais ont ete conduits dans les domaines experimentaux de sidi el aydi et de jamaa shaim sur des vertisols alcalins ou les precipitations moyennes sont respectivement de 388 et 318 mm. Les densites de peuplement choisies pour cette etude sont: faible -20.000 (d1), intermediaire -40.000 (d2), elevee -80.000 (d3) et 80.000 reduite a 40.000 pieds /ha (d4) par eclaircissage au stade panicule. Les donnees relevees sont, la matiere seche totale, le rendement grains, les principales composantes de rendement, le potentiel hydrique de la feuille, sa resistance stomatique, et sa transpiration ainsi que l’humidite du sol. Les resultats montrent que la reduction du peuplement pieds par arrachage des plantes au stade panicule ne permet pas d’economiser de l’eau pour la periode ulterieure du remplissage du grain et que les densites de 20.000 plantes/ha en annee seche et 40.000 en annee pluvieuse peuvent etre considerees comme optimales.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 3-18

L’objectif de cette etude est de determiner, dans les zones semi-arides, si le recours aux hybrides precoces de mais peut ameliorer la probabilite de production de grains au cours des annees seches et assurer des rendements eleves de cette culture en annees pluvieuses. Pour atteindre cet objectif, des essais ont ete conduits aux domaines experimentaux de sidi el aydi (chaouia) et jamaa shaim (abda), ou les sols sont des vertisols alcalins et ou les precipitations moyennes annuelles sont respectivement de 388 et 318 mm. Les hybrides testes sont : les hybrides tardifs dra400 (h1), tx21 (h2) et ht308 (h3), les hybrides semi precoces pag sx h1 (h4), funks 4065 (h5) et les hybrides precoces pioneer 3969 (h6) et pioneer 3994 (h7). La densite de peuplement utilisee est de 40000 pieds/ha. Les resultats montrent qu’en année pluvieuse (1985), les rendements grains n’etaient pas significativement differents d’un type de precocite a un autre. Les hybrides ayant utilise plus d’eau ont pu produire plus de grains. En annee seche, les hybrides precoces et semi precoces ont echappe a la secheresse de la fin du cycle et ont abouti a des rendements grains et indices de recolte meilleurs que ceux des hybrides plus tardifs. L’inconvenient des hybrides precoces est qu’ils produisent moins de matiere seche totale, des surfaces foliaires plus faibles et par consequent moins de fourrage. Sous ces conditions, l’efficience d’utilisation de l’eau est plus liee au rendement qu’a la quantite d’eau utilisee.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 19-32

L’interaction genotype x milieu (g x m) et les parametres de stabilite ont ete evalues pour la levee et la production fourragere des luzernes (medicago) annuelles. L’etude a ete conduite sous deux macroclimats, continental aux etats unis d’amerique et mediterraneen au maroc entre 1983 et 1986. Dix genotypes de ces luzernes annuelles (medics), un cultivar de luzerne perenne (m. sativa L.) et trois trefles (Trifolium spp.) ont ete testes dans 12 environnements. Les differences apparues entre genotypes pour la levee et le poids specifique des semences, et la presence de l’interaction gxm recommendent que la dose de semis des varietes de luzernes annuelles soit une caracteristique genotypique et doit etre raisonnee en fonction des conditions du milieu. Les varietes ayant produit les plus hauts rendements en fourrage ont ete m. truncatula cv. Borung a sidi el aydi, m. truncatula cv. Paraggio a jemaa shaem, et m. scutellata cv. Robinson a tessaout. La production fourragere a ete positivement liee a la reussite de l’installation surtout dans les conditions ou le cycle de vegetation et d’exploitation est court.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 45-58

Un essai sur l’influence des precedents du cotonnier a ete conduit en irrigue et a deux niveaux de fumure a la station experimentale de tessaout. Les resultats montrent que les meilleurs precedents du cotonnier sont le bersim et le ble suivi du bersim en derobe. Le ble et la feve peuvent assurer des rendements eleves et stables du coton.

1989
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 66 , p. 23-34

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER