Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La température est un des principaux facteurs environnementaux affectant non seulement la croissance et le développement des plantes et limitant la productivité potentielle des cultures, mais aussi a une grande influence sur la qualité de la progeniture des plantes, la semence. L’influence des températures sur la croissance végétative et reproductive des plantes a été largement étudiée. Cependant, peu est connu sur l’effet des températures au cours du développement et de la maturité des grains, sur la germination et la vigueur des semences. Les études antérieures ont pu montrer que les températures de croissance maternelle jouent un rôle important dans la détermination de la qualité de semence produite. Cet article résume les différentes études et analyse l’effet des températures au cours de la production de semence sur les différentes composantes de la qualité de semences (physique, physiologique et biochimique), ainsi que les mécanismes possibles qui peuvent induire ces changements au niveau de la germination et de la vigueur de semence.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 93 , p. 93-106

L'enfouissement des graines de brome raide (Bramus rigidus Roth.) a été étudié au champ en utilisant cinq profondeurs 0-5 cm ; 5-15 cm ; 15-25 cm ; 25-35 cm et 35-45 cm. Les semences utilisées ont été récoltées en juin 1993 et 1998 et conservées à une température de 10 °C. La germination des graines enfouies dans les parties superficielles (0-5 cm et 5-15 cm) est élevée avec respectivement 84 et 77% après 94 jours d'enfouissement. Les graines récoltées en 1998 ont des vitesses de germination plus élevées que celles de l'année /993. La viabilité des graines enfouies au delà de 35 cm de profondeur augmente à partir de 54 jusqu'à 186 jours d'enfouissement. Les graines du brome âgées et récoltées en 1993 ont une viabilité très élevée que les graines récentes et récoltées en1998.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 51-68

Dans cette étude, 165 échantillons de blé dur, blé tendre et orge ont été collectés en 1995 du souk Tlet de Ben Guerir et de la halle aux grains à Casablanca. L’objectif de cette enquête est d’évaluer la quantité et la qualité des impuretés présentes dans les céréales commercialisées. Les impuretés trouvées ont été divisées en quatre groupes : semences d’adventices, semences d’autres cultures, débris de paille et débris de sol. En moyenne, entre 1,22 et 2,66 kg d’impuretés ont été trouvés dans chaque quintal de céréale commercialisée. Tous les échantillons ont été infestés par les semences d’adventices. En moyenne, entre 78 400 et 123 400 semences d’adventices ont été trouvées par quintal de blé ou d’orge. Soixante neuf (69) espèces d’adventices ont été identifiées, dont 55 sont des dicotylédones. Les semences de Lolium rigidum Gaud. et de Melilotus sulcatus Desf. ont été les plus fréquentes et les plus abondantes. Chaque quintal de céréale a contenu 0,250 à 2 kg de semences d’autres céréales. Pour chaque culture, le poids de la paille a été presque similaire à celui des semences d’adventices. Entre 0,227 et 1,161 kg de sol ont été trouvés par quintal de céréale. La sensibilisation des agriculteurs à désherber et épurer les champs des céréales est nécessaire pour avoir une récolte propre et acceptable pour la commercialisation, le stockage, la consommation humaine et animale et le semis.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 98 , p. 9-21

Cent (100) échantillons de blé dur, blé tendre et orge ont été collectés auprès des agriculteurs en décembre 1995 dans la province de Settat et analysés au laboratoire pour quantifier les impuretés : semences d’adventices, semences d’autres cultures, débris de paille et débris de sol. Les échantillons ramassés ont été répartis en trois : a) semences certifiées, b) semences auto-produites et c) semences achetées auprès des commerçants. Les semences d’adventices ont représenté 30, 38 et 33 du poids des impuretés respectivement pour le blé dur, le blé tendre et l’orge auto-produits, et 17, 20 et 47 du poids des impuretés respectivement pour les trois céréales achetées. Le poids des semences d’adventices trouvées dans les semences d’orge achetée a été 15,30 g/kg, ce qui a représenté 5 fois celui trouvé dans les échantillons de blé tendre acheté et 10 fois celui trouvé dans les échantillons de blé dur acheté. L’orge, le blé tendre et le blé dur achetés ont contenu en moyenne respectivement 7305, 621 et 440 semences d’adventices par kg, alors que ces trois céréales auto-produites ont contenu respectivement 1009, 860 et 796 semences par kg. Quatorze (14) espèces adventices monocotylédones et 83 espèces dicotylédones ont été identifiées. L’orge achetée a été contaminée par Chenopodium album et C. murale, avec une moyenne de 3337 semences par kg. En moyenne, entre 65 et 222 semences de Lolium rigidum ont été dénombrées par kg de céréale auto-produite ou achetée. Une moyenne de 175 semences de Vaccaria hispanica a été dénombrée par kg de blé dur auto-produit. La sensibilisation des agriculteurs à semer des semences certifiées ou pures est nécessaire pour une production céréalière de bonne qualité.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 100 , p. 19-32

En vue de selectionner des cultivars de vesce dont la productivite est superieure au temoin local constitue par la vesce cmmune, huit genotypes de Vicia sativa ont ete evalues pour la resistance au froid, le rendement en semences et fourrager. Les notations de la resistance au froid ont ete effectuees aux mois de janvier et fevrier de chaque annee selon un descripteur international comprenant cinq echelles. Le rendement fourrager aussi bien pour les semis en pur que pour les semis en association avec l’avoine a ete determine au stade 50 de la floraison de la vesce. Le rendement en semences a ete evalue a la maturite des semences. Les essais ont ete installes a la station experimentale de l’INRAT a Sedjenane (zone bioclimatique de ôl’humideô). Les resultats ont montre que Vicia sativa est une espece qui a une tolerance acceptable au froid. Les genotypes tardifs ont ete plus productifs que le temoin utilise et les genotypes precoces en zone humide. La precocite de floraison etait positivement correlee avec le rendement en semences et negativement corelee avec le rendement fourrager.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 63-75

Le rendements en grain et certaines de ses composantes de six varietes de blé ont été étudies au champ avec deux techniques d’inoculation des grains par fusarium culmorum et cochliobolus sativus, agents de pourriture racinaires, sous differents régimes d’eau et niveaux d’azote. L’étude a été menée dans les domaines experimentaux de sidi el aydi (région de settat) et tassaout (région de marrakech) en 1988-89 et 1989-90. Des effets significatifs sur le développement des purritures racinaires ont été observés en 1989-90 par rapport à la saison de 1988-89. Ceci est du à l’inoculation par une suspension de spores des agents de pourritures racinaires et la sécheresse sévère qui a sévi de fevrier à avril 1990. En général la fertilisation azotée n’a pas eu d’effet significatif sur la maladie. En 1989-90, l’inoculation artificielle par la maladie des pourritures racinaires des blés a provoqué (1) une diminution significative du rendement et du poids du grain allant jusqu’à 60 et 34 respectivement, (2) une augmentation significative du nombre d’épis blancs. Les blés durs se sont montrés en général, plus sensibles que les blés tendres. Les variétés de blé dur marzak et cocorit se sont révélées les plus sensibles et la variété de blé tendre teguey-32 la plus résistante.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 49-63

Au maroc, deux principaux types de semences de petit pois sont utilisés: les semences standards et les semences communes. L’analyse de la pureté spécifique et de la faculté germinative a montré la supériorité de la qualité des semences standards par rapport à celle des semences communes. Cependant du point de vue état sanitaire, il n’existe pas de différence entre ces deux types de semences; elles sont infectées par les mêmes champignons et à des taux trés proches. Les taux d’infection de ces semences par ascochyta spp. sont très faibles, comparés à ceux rapportés dans d’autres pays.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 97-109

Etude agro-ecologique des prairies a medicago spp. annuelles au Maroc a propos d’essais realises a had soualem de 1982 a 1990. Au cous de l’annee de semis, un peuplement satisfaisant d’en moyenne 309 pl./m2 de Medicago (en majorite m. littoralis ôHarbingerô) s’est installe, representant 62 de la composition botanique au printemps et produisant 306 kg/ha de semences. La proportion de medicago dans les prairies regenerees apres culture ou apres prairie ne depassait pas 50. Les prairies semees montraient 30 a 37 plus de medicago que les jacheres paturees. La quantite de semences des prairies pluriannuelles etait en general satisfaisante avec 200 kg/ha en octobre; par contre celle des prairies apres culture etait suboptimale avec seulement 100 kg/ha, ce qui etait due au moins partiellement au labour trop profond. La teneur du sol en c et n des prairies n’etaient pas superieure a celle des jacheres. L’envahissement des prairies par emex spinosa pose un probleme specifique a had soualem. Associe a la duree de la phase prairale atypiquement longue de 3 ans, il peut etre controle par un raccourcissement de la phase prairiale, par un desherbage chimique, en particulier avec asulame, ou une combinaison des deux.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 19-32

Selection d'ecotypes locaux de trefle souterrain a partir de 840 ecotypes collectes au maroc en 1987/88. Parmi les varietes collectees, trifolium subterraneum a ete la plus frequente avec 54. Les sites de collecte se situaient dans une zone de pluviometrie annuelle moyenne de 250 a 1370 mm, repartis en zone aride, semi aride, subhumide et humide, a une altitude de 0 a 2000 m. Les valeurs ph s'echelonnaient de 4,06 a 7,96. La teneur en formononetine dans la ms des ecotypes est inferieure a la valeur limite de 0,2. 60,5 des ecotypes ont ete classes dans le groupe a floraison moyenne. 25 seulement appartenait au groupe a floraison precoce et 14,5 appartenait au groupe a floraison tardive. Il ressort des resultats de la campagne 88/89 qu'une grande variabilite genetique existe aussi bien entre les especes qu'entre les ecotypes d'une meme espece.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 33-42

L’objectif de ce travail est le developpement d’un enrobage ayant les taches suivantes: protection des graines contre les organismes nocifs (fourmis, oiseaux ), absorption et retention d’eau autour des graines pour la germination, fixation des graines a la surface du sol pour ameliorer l’installation des plantules. Les premiers resultats, obtenus depuis janvier 1984, ont donne une orientation sur la nature des substances avec lesquelles on doit continuer pour obtenir des resultats satisfaisants.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1987), no 62 , p. 142-154

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER