Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Plusieurs nouvelles sources de resistance, representant un groupe diversifie de germoplasme de ble, ont ete identifiees par des evaluations au champ et en serre au Maroc. Six introductions (USDA) de lignees de ble tendre ont montre des niveaux de resistance eleves au champ. Deux lignees (f4) de ble tendre provenant de CIMMYT avaient des niveaux de resistance acceptables en serre contre la mouche de hesse marocaine et les biotypes GP et D aux USA. Mais leur sensibilite au biotype L a indique que ces lignees pourraient avoir le gene H5. Dix sept accessions de triticum taushii etaient tres resistantes au champ contre la mouche de hesse marocaine. Pluseiurs des 25 lignees ble-seigle, ayant des translocations des chromosomes ble-seigle, ont aussi un niveau de resistance eleve au Maroc. La lignee ble-seigle (498-737-b) n’avait aucune plante infestee dans les deux stations Sidi El Aidi et Jemaa Shaim. Une pepiniere mouche de hesse composee des genes de resistance efficaces, H5, H11, H13 a ete utilisee pour surveiller les changements de la virulence de la mouche de hesse au champ. Les resultats de 1986, 1987, et 1988 corroborent ceux de 1985 en montrant que la virulence de la mouche de hesse, dans la plupart des populations, pour les genes H5, H11, H13 est encore faible. Cependant l’existance de variabilite de frequence de virulence contre les genes de resistance, à travers les differentes zones de production du ble, indique la presence de differents biotypes.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 89-108

Peu de sources de resistance sont actuellement disponibles pour proteger les bles au maroc contre la mouche de hesse, mayetiola destructor (say). Pour le ble dur aucune source de resistance n’a ete trouvee, mais cette espece apparait en general plus tolerante que le ble tendre. Cent soixante cinq accessions, respectivement des especes sauvages triticum et aegilops ont ete evaluees en serre sous infestation artificielle, et 80 varietes du ble dur et 1400 accessions appartenant a l’espece T. diccocoides ont ete testees au champs a Sidi El Aidi et à Jemaa Shaim, respectivement. Les resultats montrent que toutes les accessions appartenant aux especes triticum et aegilops ayant les genomes A, B ou S ont ete sensibles aux populations de cecidomyie utilisees. Toutes les varietes de ble dur ont montre des symptomes d’attaque mais certaines d’entre elles se sont averees plus tolerantes. Aucune des 1400 accessions de T. diccocoides testees a Jemaa Shaim ne s’est montree resistante. Par contre, les especes d’aegilops ayant le genome d dans leur composition ont plusieurs accessions resistantes a la cecidomyie.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 109-118

Les temperatures journalieres durant les premieres decades de la saison agricole peuvent atteindre jusqu’à 27?c. L’expression de la resistance à la cecidomyie (mayetiola destructor say) conferee par certains genes est affectee par les hautes temperatures. Cette etude se propose de determiner les effets des regimes de temperatures fluctuants sur l’expression des genes de resistances et de comparer la sensibilite aux temperatures elevees du gene H5 dans deux cultivars ôarthur 71ô et ôsaadaô. Les resultats ont montre que les genes, H3, H6, H7, H8, H9, H10, et H13 ont ete les plus stables sous les trois regimes de temperatures, les genes H5 et H11 ont ete intermediaires dans leurs expressions, contrairement au gene H18 dans le cultivar (brule) dont l’expression a ete tres affectee par les hautes temperatures. Aussi, le regime fluctuant de temperture (27?c le jour/18?c la nuit) a affecte à un degre moindre l’expression de genes sensibles à la temperature que le regime de 27?c continue. Il apparait aussi que la composition genotypique peut affecter la sensibilite aux hautes temperatures du gene H5; celui ci a ete plus stable dans le ble de printemps ôSaadaô que dans le ble d’hiver ôArthur 71ô.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 119-128

L’effet des gênes de resistance de ble, H5, H11, H13, dans la suppression des populations de la mouche de hesse au maroc a ete etudie en 1985-1986 et 1987-1988. Les essais conduits à Sidi El Aidi, Jemaa Shaim et Dar Bouazza ont montre que les trois gênes etaient efficaces dans la reduction des populations larvaires des trois generations de la saison agricole. Tous les trois gênes conditionnent l’antiboisis qui se traduit par une forte mortalite de larves de premier stade. En se basant sur l’estimation de densites larvaires sur les varietes resistantes et sensibles, les gênes de resistance ont reduit les populations larvaires, dans la majorite des essais, de plus de 94. Bien que les niveaux d’infestation ont augmente de la premiere à la troisieme generation sur les bles resistants dans quelques essais, les genes H5, H11, etaient generalement plus efficaces que le gêne H13 dans la reduction des populations, et ce dans toutes les stations. Les augmentations des niveaux d’infestation des bles resistants seraient causees par de fortes populations larvaires qui auraient, tout simplement, accable les plantes resistentes, ou par des temperatures elevees qui auraient reduit l’expression de la resistance, ou par des biotypes virulent qui auraient survecu et qui seraient multiplies sur les plantes resistantes à travers les generations.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 129-145

Presentation des resultats des essais entrepris dans le cadre du projet d'amelioration des cereales elabore par le centre arabe pour l'etude des zones seches et des terres arides (acsad), et realise en collaboration avec le maroc, l'algerie, la syrie et la jordanie. Le but essentiel du projet est l'amelioration de la production cerealiere, ble et orge, par l'introduction des nouvelles varietes et des techniques culturales appropriees dans les zones semi-arides des pays membres.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 66 , p. 55-77

Les themes relatifs au secteur des cereales presentes lors des journees nationales de fertilisation ont concerne: la determination de la fumure n.P.K; la fumure azotee des cereales d'automne en liaison avec l'espace et la variete; la reponse de la variete de ble et d'orge a la fertilisation azotee; et la fertilisation des cereales de printemps.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 178-186

Etude de 7 cultures d’apres la methode du ôsemis transversalô a deux niveaux de fumure sur un titre brun dans la region du gharb pendant la periode 1968-69 a 1972-73. Les resultats ont montre que l’effet du precedent sur les rendements des cultures s’avere plus fort parfois que la fumure. Les cultures les plus rentables et qui forment l’assolement type de la region sont : la betterave, le ble et la vesce-avoine.

1987
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1980), no 60 , p. 93-124

De 1967 a 1974, la lutte chimique contre les cecidomyies des cereales a fait l’objet d’experimentations intenses mettant en oeuvre une gamme importante de produits insecticides. Apres un bref rappel des conclusions d’essais anterieurs, les auteurs donnent une image complete des resultats les plus importants obtenus durant les trois dernieres annees d’essais. Sur les 19 insecticides essayes, seul le lindane, utilise en enrobage des semences a la dose de 100 grammes de matiere active par quintal de semences, peut malgre certains risques etre retenu pour son efficacite encore acceptable, sa facilite d’emploi et son cout economiquement supportable par le ble.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 1-23

Parmi les folles-avoines observees au maroc, l’avoine sterile, avena sterilis f.Sp. Macrocarpa, est economiquement la plus importante. Les auteurs indiquent la repartition geographique de cette graminee adventice, mention faite des facteurs favorisant son developpement (notamment humidite suffisante). Sa biologie et son pouvoir competitif avec la culture sont egalement rappeles. Ensuite, les auteurs passent en revue certaines methodes de lutte culturale sans oublier le desherbage manuel et mecanique. Mais ils jugent que ces procedes doivent etre completes par des traitements herbicides et ce, a partir d’une certaine densite d’infestation. Ils donnent enfin les resultats de quatre annees d’essais de lutte chimique contre l’avoine sterile. Parmi les produits testes, le benzoyl-prop-ethyl peut etre retenu. Son application est possible meme au stade avance de l’infestation. Dans les conditions d’experimentation, le produit utilise a une dose de 1,21 de matiere active par hectare et applique soit a volume normal (200 a 300 l) et sous pression suffisante soit a bas volume (50 l), a donne d’excellents resultats. L’augmentation des rendements est accusee en annee seche et lorsque l’infestation atteint un certain niveau.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 75-104

La presente etude a ete realise durant la campagne agricole 1970-71 a la station experimentalee de tassaout sur les cultures de ble tendre, feve, betterave, mais-grains, mais-fourrage et coton. Les proprietes physiques du sol de la station ne favorisent pas une penetration en profondeur des racines des cultures etudiees; c’est pour cela qu’elles depassent rarement 40 cm. Ainsi 90 de la masse racinaire se trouve concentree dans la couche 0-20 cm, laissant les couches inferieures mal exploitees. Des observations concernant certaines proprietes physiques du sol, telles que texture, structure, densite, porosite, vitesse d’infiltration et capacite de retention au champ, ont ete effectuees en vue de determiner les doses d’irrigation a apporter aux plantes durant leurs differents stades vegetatifs. Ces doses ont ete calculees a trois niveaux de la capacite au champ et a 70 d’efficacite du systeme d’irrigation.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 105-124

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER