أنت هنا

Effet de la salinité sur le rendement en biomasse et la composition en éléments minéraux d’écotypes marocains de luzerne (Medicago sativa L.)

Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 115 , p. 105-119
Auteurs: 
IBRIZ, M. (Université Ibn Tofeil, BP133, Kénitra, (Maroc) Fac. des Sciences, Laboratoire de Génétique et Biométrie) THAMI ALAMI, I. (INRA, BP 415 Rabat (Maroc) CRRA de Rabat)) ZENASNI, L. (Université Ibn Tofeil, BP133, Kénitra, (Maroc) Fac. des Sciences,
Année: 
2005
Résumé: 

Le comportement de trois génotypes de luzerne (Draa Tamegroutte (DT), Ziz Aoufous (ZA) originaires des régions pré-sahariennes du Maroc et de Siriver, variété australienne commercialisée au Maroc, a été comparé vis à vis de la salinité (0, 4, 8, 12 et 16 g l-1 NaCl).Les teneurs en azote, phosphore, potassium, calcium, magnésium, sodium et chlore des parties aériennes et racinaires de ces génotypes ont été déterminées. L’apport de NaCl entraŒne une réduction de la biomasse aérienne et racinaire, une accumulation des cations Na+ et Cl-, ainsi qu’une réduction d’absorption de K+, Ca++ et de NO3- dès la concentration 4 g l-1. Une certaine tolérance aux sels a été notée chez les écotypes DT et ZA comparativement à la variété Siriver productive mais plus sensible (Indice de sensibilité élevé). Cette tolérance pourrait être liée à leur aptitude spécifique à utiliser les ions Na+ et Cl- du milieu couplée à une bonne sélectivité vis à vis du potassium (rapport K+/Na+ élevé). Les génotypes étudiés se comportent comme des plantes inclusives. Un certain antagonisme a été noté entre l’azote et le chlore, qui est très marqué chez la variété Siriver comparativement aux écotypes sahariens. Cependant, la production en conditions salines de la variété Siriver malgré sa sensibilité au sel indique la présence de caractères constitutifs favorisant son rendement.

Texte intégral: 
اطلع على اخر اخبارالمعهد في نشرتنا