Vous êtes ici

2.3.7. Orientations et projets de recherche du CRRA de Rabat

Le CRRA de Rabat, bien que de création relativement récente, est en pratique une continuation d’anciennes structures de l’INRA qui se trouvaient à Rabat et qui avaient pour mission la conduite d’actions beaucoup plus à caractère national ou horizontal. Ainsi, le programme de recherche de ce centre continue à osciller entre des orientations et des projets ayant un tel caractère et d’autres s’intéressant spécifiquement à la région. 

Dans ce contexte organisationnel évolutif, le CRRA de Rabat a tenu ses concertations internes et externes avec la participation des divers partenaires, notamment dans le cadre de son CRCO, pour l’élaboration de son PRMT 2008-2012. Les évaluations et les réflexions conduites ont permis de proposer un PRMT qui s’articule autour de trois principales orientations de recherche et une de recherche développement. 

Orientation 1 : Gestion durable des ressources naturelles : Eau, sol et biodiversité

Au Maroc, Les ressources naturelles (eau, sol et biodiversité) sont riches et diversifiées. Ces ressources sont menacées par différents types de dégradation. En effet, les ressources en eau, connaissent une raréfaction de plus en plus accrue (diminution de la disponibilité en eau par habitant, passant de 1058 m3 en 1997 à 500 m3 en 2020), et une détérioration de leur qualité (pollution nitrique, salinité, métaux lourds, pesticides…), en raison notamment d’une surexploitation des réserves hydriques, des périodes de sécheresse prolongées, de l’intensification agricole et des rejets des eaux usées brutes.

Le sol, support du développement humain et des écosystèmes terrestres, joue un rôle économique de premier plan, notamment dans l’alimentation des populations. Toutefois, les sols sont menacés par différents types de dégradation (érosion, diminution des teneurs en matières organiques, salinisation, compaction et tassement, glissements de terrain...), affectant indirectement la production agricole. 

Les ressources phytogénétiques sont menacées avec l’accentuation de la sécheresse, l’essor démographique et l’exploitation anarchique des ressources naturelles. Les actions de l’INRA dans ce domaine consistent non seulement en une collecte et une conservation des espèces menacées, mais en une valorisation de ces dernières soit dans des programmes de sélection, soit par la réhabilitation des sites dégradés. 

Pour remédier à une telle situation, l’orientation de recherche visant la gestion durable de ces ressources naturelles va se concrétiser à travers les quatre projets suivants :

• Projet 1 : Gestion et amélioration de la qualité des eaux et des sols;
• Projet 2 : Vocation agricole des terres. 
• Projet 3 : Agro climatologie et impact du changement climatique sur la production agricole.
• Projet 4 : Collection et évaluation des ressources phytogénétiques d’intérêt pour l’amélioration des plantes.

Orientation 2 : Amélioration de la productivité et de la compétitivité de quelques filières stratégiques

La zone d’action du Centre est dominée par la céréaliculture et l ‘élevage avec le développement progressif de quelques filières de grande valeur ajoutée dont principalement le maraîchage au niveau de la zone côtière, l’arboriculture en zones montagneuses, la viticulture dans la plaine et la zone côtière et de l’apiculture. 

En matière de production végétale, la région possède de grandes potentialités de production qui auraient permis le développement d’une agriculture moderne et compétitive. Toutefois, les rendements restent en deçà des potentialités, ce qui affecte énormément les revenus des agriculteurs et accentue le problème d’exode rural. En matière de production animale, les systèmes de productions existants sont confrontés à des défis multiples menaçant leur durabilité. Les causes sont nombreuses dont les principales sont les conditions climatiques et la flambée des cours des aliments du bétail 

Par ailleurs, L'ouverture progressive du marché marocain pour les productions étrangères oblige les agriculteurs à produire des produits à prix compétitifs et répondant aux normes de qualité. 

Le développement de la compétitivité des principales filières existant au niveau de la région par l’amélioration de leur productivité ainsi que de leur qualité permettra certes de développer l’agriculture au niveau de la région et de réduire la pauvreté. 

Par ailleurs, la betterave sucrière occupe une place très importante au Maroc. Toutefois, la dépendance totale de l’étranger en ce qui concerne l’approvisionnement en semences constitue un grand handicap pour le développement de cette filière. A cet égard, les efforts entrepris par les institutions nationales ont montré un intérêt pour le développement de variétés nationales adaptées. Parmi les initiatives nationales figure le programme de production de semences et de création variétale entrepris par l’INRA depuis 1998.

En matière de recherche développement, plusieurs techniques culturales ont été développées par les chercheurs de l’INRA et pourraient contribuer de manière significative à améliorer la productivité des principales filières de la région. Toutefois, le taux d’adoption de ces techniques reste faible. Il est ainsi nécessaire de capitaliser les acquis de recherche au niveau de l’INRA et de les diffuser auprès des agriculteurs. 

Tenant compte de ce qui précède, cette orientation va être abordée par neuf projets de recherche portant sur les filières de céréaliculture, légumineuses alimentaires, vigne, production animale, apiculture et betterave sucrière :

• Projet 1 : Amélioration génétique de l’orge.
• Projet 2 : Amélioration génétique du blé dur pour le nord et les zones irriguées.
• Projet 3 : Développement de stratégie d’amélioration de la productivité de la vigne.
• Projet 4 : Caractérisation moléculaire de la tolérance/résistance vis-à-vis des stresses biotiques et abiotiques chez les blés et les légumineuses.
• Projet 5: Système de production et analyse technique et économique des filières de productions animales (lait et viande). 
• Projet 6: Caractérisation et fixation des animaux de la nouvelle race synthétique INRA180. 
• Projet 7: Amélioration des systèmes alimentaires des troupeaux en intensif et semi intensif.
• Projet 8: Contribution au développement et à la gestion de la qualité des produits agroalimentaires.
• Projet 9 : Sélection de betterave à sucre et évaluation des ressources génétiques apparentées.

Orientation 3 : Développement de nouvelles niches répondant aux nouveaux contextes climatique et économique

Le contexte actuel et vraisemblablement celui pour les années encore à venir, sont caractérisés par une série d’évènement qui vont bouleverser l’agriculture mondiale. Ces évènements concernent les changements climatiques (sécheresse), la mondialisation et libéralisation du commerce international et l’augmentation des courts du pétrole. Les pays pauvres ainsi que ceux en voie de développement comme le Maroc, vont payer les frais des impacts négatifs s’ils n’entreprennent pas des mesures radicales et des politiques appropriées pour faire face aux changements escomptés. L’INRA doit ainsi se positionner à l’avant-garde et proposer des technologies adaptées à ce nouveau contexte.

La recherche de nouvelles cultures moins exigeantes en eau et intrants est une solution durable pour soutenir les agro-écosytèmes les plus vulnérables (semi-aride, oasis, montagne, etc.). Les Plantes aromatiques et médicinales, jusque là exploitée essentiellement à partir de collecte d’espèces spontanées de moins en moins disponibles, peuvent être cultivées et exploitées plus ou moins intensivement, dans les régions sus mentionnées.

Avec la nouvelle loi sur les appellations d’origine géographique, le développement des produits de terroir constituent une voie prometteuse pour le développement de plusieurs régions économiquement pauvres mais culturellement très riches. La recherche doit appuyer ce secteur en matière de qualité, transformation et de conservation. 

Deux projets seront conduits dans le cadre de cette troisième orientation du CRRA de Rabat :

• Projet 1 : Mise en place et développement d’élevages de poulet de ferme (Beldi). 
• Projet 2 : Développement des plantes aromatiques et médicinales.

Orientation 3 de recherche-développement : Valorisation des acquis de la recherche par l’assistance technique, le renforcement des capacités et le transfert de technologies pour les principales filières de la région.

• Projet 1: Valorisation des acquis de l’INRA pour les principales filières de la région : céréales, légumineuses alimentaires, olivier, élevage ovin.

 
Undefined
Lundi, 21 novembre, 2016
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER