Vous ĂŞtes ici

2.3.9. Orientations et projets de recherche du CRRA de Tadla

La rĂ©gion du Tadla-Azilal est caractĂ©risĂ©e par ses richesses naturelles diversifiĂ©es avec diffĂ©rents Ă©cosystèmes (Montagne, irriguĂ© et bour). Les systèmes de production y sont très diversifiĂ©s et contribuent de manière significative aux besoins du pays en produits agricoles, et par consĂ©quent Ă  sa sĂ©curitĂ© alimentaire. En effet, rien que dans le pĂ©rimètre irriguĂ©, les cĂ©rĂ©ales, la betterave Ă  sucre, l’olivier, les agrumes, le maraĂ®chage et les cultures fourragères occupent annuellement des superficies moyennes respectives de 168000, 16000, 17000, 8100, 8500 et 25000 ha, ce qui reprĂ©sente 5, 23, 12, 13, 6 et 9 % des superficies nationales respectivement. 

Le pĂ©rimètre est Ă©galement Ă  vocation Ă©levage contribuant ainsi de manière importante Ă  la production nationale de lait et de viande rouge avec 175 millions de litres et 25000T respectivement soit 16 et 11 % de la production nationale. 

Cependant, il est à noter que les niveaux de productivité des différentes spéculations sont généralement en deçà de ceux obtenus au niveau de certaines exploitations pilotes et du potentiel réalisable dans les conditions de la zone.

Par ailleurs, la rĂ©gion de Tadla-Azilal est riche en produits de terroir tels que le caroubier, le grenadier, les plantes mĂ©dicinales, le miel, le sĂ©same etc…, souvent peu dĂ©veloppĂ©s et nĂ©cessite d’être mieux valorisĂ©s. 

En plus, la rĂ©gion de Tadla-Azilal est caractĂ©risĂ©e par des ressources en eau très importantes permettant l’irrigation de 100.000 ha environ dans la plaine de Tadla par le biais des barrages de Bin El Ouidane et Ahmed El Hansali. Bien que le système d’irrigation localisĂ© soit en train de s’installer dans la rĂ©gion, il est important de mentionner que la gestion de l’eau d’irrigation est loin d’être rationnelle Ă  cause de la prĂ©dominance de la technique traditionnelle (Robta). En plus, le pilotage du système d’irrigation goutte Ă  goutte, tel qu’il est pratiquĂ©, ne prend pas souvent en compte les paramètres du système sol – plante – climat. 

Dans les années à venir, l’agriculture irriguée au niveau national et celle de Tadla en particulier, aura un rôle de plus en plus important dans la participation à la sécurité alimentaire en produisant plus et mieux avec la même quantité d’eau disponible, sinon avec moins et ce en préservant l’environnement. Ainsi, la valorisation de l’eau d’irrigation est devenue un impératif et constitue un défi majeur à relever.

Tenant compte de ce potentiel ainsi que des problèmes posĂ©s Ă  l’amĂ©lioration de la productivitĂ© agricole dans cette rĂ©gion, le CRRA du Tadla, après les diverses concertations en interne et en externe, se propose deux orientations pour son PRMT 2008-2012 en plus d’une orientation pour les aspects de recherche dĂ©veloppement. Ce programme vise Ă  dĂ©velopper des solutions contribuant Ă  une gestion intĂ©grĂ©e et efficiente de l’agriculture dans la zone d’action. 

Orientation 1 : Gestion et valorisation de l’eau d’irrigation 

Cette orientation vise particulièrement l’élaboration de techniques d’utilisation efficiente et de valorisation de l’eau d’irrigation à travers trois projets de recherche :

• Projet 1 : Pilotage de l’irrigation de l’olivier et des agrumes dans le périmètre du Tadla.
• Projet 2 : Développement de stratégie de gestion pour une meilleure efficience d’utilisation de l’eau d’irrigation par les principales cultures fourragères dans le périmètre irrigué de Tadla.
• Projet 3 : Etude de la variabilité spatiale des paramètres hydrodynamiques du sol dans le périmètre irriguée de Tadla pour une meilleure efficience de l’utilisation de l’eau.

Orientation 2 : Intensification raisonnée, diversification de la production agricole et valorisation des produits de terroir

C’est une orientation qui vise la valorisation des atouts de la région à travers des projets portant sur des technologies et des produits ciblés :

• Projet 1 : Développement de méthodes de lutte intégrée contre les principaux ravageurs et plantes adventices des cultures dans le périmètre de Tadla.
• Projet 2 : Création de la race synthétique ovine issue du croisement « D’man x Boujaâd ».
• Projet 3 : Biodiversité et relations génome-environnement chez les petits ruminants.
• Projet 4 : Elaboration de référentiel technico-économique et de technologies appropriées pour l’amélioration des produits de terroir : sésame, grenadier, caroubier et noyer.

Orientation 3 de recherche-dĂ©veloppement : Valorisation des acquis de la recherche par l’assistance technique, le renforcement des capacitĂ©s et le transfert de technologies pour les principales filières de la rĂ©gion 

• Projet 1 : Valorisation des acquis de l’INRA pour les principales filières de la région (agrumes, betterave à sucre, fourrages, maraîchage…)

Undefined
Lundi, 21 novembre, 2016
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER