Vous êtes ici

Ecologie de la maladie de l’oeil de paon et resistance varietale dans leurs incidences sur la culture de l’olivier dans le pays

Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 26 , p. 55-74
Auteurs: 
Renaud, P.
Année: 
1968
Résumé: 

Apres avoir rappele quelques notions de base sur la biologie du champignon cycloconium oleaginum et sur les symptomes de la maladie qu’il declenche sur l’olivier, l’auteur decrit les differents aspects que cette derniere presente au maroc: installation et evolution d’un foyer, resistancenarietale et incidences sur la vegetation de l’arbre et sa production. Par suite de la position geographique du maroc, de sa topographie, de la generalisation a tous les vergers d’une seule variete (la picholine marocaine) qui est par ailleurs tres sensibke a ce parasite, l’auteur distingue 5 zones d’agressivite de la maladie. Il donne pour chacune d’elles les facteurs qui sont javorables ou non au cycloconium oleaginum. Puis il indique les aspects agronomiques que presente cette maladie dans les differents modes d’oleiculture: oleiculture de cueillette, oleiculture extensive, oleiculture intensive sans ou avec irrigation. En conclusion, il mentionne qu’on ne saurait au maroc etablir un calendrier de lutte valable pour toutes les regions oleicoles et pense qu’il serait bon de surgreffer tout au moins en culture intensive irriguee, la picholine marocaine en picholine du languedoc, ôcultivarô aussi utile mais plus resistant a ce parasite.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER