Vous ĂŞtes ici

Nouveaux essais de lutte contre les pourritures des agrumes

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 21 , p. 27-52
Auteurs: 
Vanderweyen, A. Ledergerber, A.
AnnĂ©e: 
1966
RĂ©sumĂ©: 

Deux essais ont ete effectues au cours de l’annee 1966. Le premier avait pour but de definir les meilleures conditions d’emploi du 2-aminobutane, et de le comparer a un complexe iode desinfectant. Comme toujours, l’orthophenylphenol a ete utilise en tant que temoin. On a egamlement etudie la stabilite de differentes formulations de 2-aminobutane. Cet essai a montre que le 2-aminobutane avait, vis-a-vis des pourritures verte et bleue, une efficacite comparable a celle de l’orthophenylphenol. Le 2-aminobutane perd une partie de cette efficacite, lorsque les bains sont suivis de rincage, mais ce rincage est necessaire. On peut envisager une succession d’orthophenylphenol et de 2-aminobutane, ou bien le 2-aminobutane seul, a une concentration d’au moins 2. Dans les conditions de l’exploitation, le copmlexe iode n’a pas montre un pouvoir desinfectant suffisant. Le deuxieme essai a envisage, pour la premiere fois au maroc, l’utilisation du thiabendazol comme desinfectant des fruits. On a egalement etudie la possibilite d’incorporer le 2-aminobutane dans une cire que l’on pulverise sur les fruits. Le thiabendazol s’est eleve dans tous les cas, au moins egale au 2-aminobutane et a l’orthophenylphenol. Cependant, sa tres forte acidite rend son emploi impossible dans les conditions actuelles des stations de conditionnement. Il faut songer a une modification de sa formulation et eventuellement, de son mode d’application.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER