Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Neuf variétés d’orge de diverses origines ont été évaluées pour leur réaction à l’inoculation artificielle par 19 isolats algériens et un isolat syrien de Pyrenophora graminea, agent causal de la maladie striée de l’orge. Les résultats ont montré l’existence de races physiologiques et les isolats utilisés peuvent être séparés en J 1 groupes homogènes. Le groupe le plus virulent se compose de huit isolats, 3 groupes sont constitués par 2 isolats chacun alors que 6 isolats forment chacun un groupe. A l’exception d’un seul groupe (isolats 8,19), les isolats appartenant au même groupe proviennent généralement d’une même région. Les variétés NK1272 et M23 ont été résistantes à tous les isolats. La variété Arig 8 du Maroc, les variétés locales d’Algérie Tichedrett, Saida ainsi que la variété Alpha ont été les plus sensibles. Les variétés utilisées ont permis la séparation des isolats. Ainsi, ces variétés peuvent servir comme série différentielle qui peut être utilisée en Algérie et dans la région.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 43-52

La maladie striée de l’orge causée par Pyrenophora graminea est une maladie largement répandue à travers les différentes zones de culture d’orge dans le monde. Le traitement des semences en constitue une bonne protection. Cette étude traite de l’effet de cette maladie sur le rendement et ses composantes chez deux variétés locales d’orge: Saïda et Tichedrett. Des lots de semences infectées ont été traités par trois produits: le mancozèbe, le tébuconazole et l ’oxyquinoleate de cuivre comparés à des témoins non traités. En général, la maladie a affecté de façon significative le nombre total de plantes produites par m2, le nombre de grains par épi et particulièrement le nombre d’épis par m2 et le poids de mille grains pour Tichedrett et Saïda respectivement. De même, l’enquête systématique effectuée durant la campagne 1994/1995 sur 226 champs à travers les principales zones céréalières a révélé une prévalence de 100 pour cent avec une incidence moyenne de 27. 97 pour cent de cette maladie. Ces données nous permettent d’estimer des pertes à presque le 1/3 de la production potentielle d’orge en Algérie. Au terme de ce travail on constate qu’une incidence de 1 pour cent de la maladie striée de l’orge a induit une perte de rendement de 29 qx/ha qui équivaut à une moyenne de 811 qx/ha pour l’année d’étude, d’o— une perte économique de 8110 Dinars Algériens (D.A) par hectare pour l’agriculteur et de 8.11 Milliards de DA pour le pays.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 53-65

L’identification de l’Agrobacterium peut se faire soit par les méthodes classiques à savoir les caractères biochimiques, sérologiques et le test du pouvoir pathogène sur plantes indicatrices. L’utilisation de la chromatographie en phase gazeuse est une méthode récente qui date des années 1990. Elle a été utilisée au Maroc pour la caractérisation des Agrobacterium isolés à partir des sols, tumeurs et plantes de pépinières sans symptômes. Une collection a donc été réalisée en utilisant des milieux spécifiques englobant 35 souches de la collection du laboratoire de phytobactériologie, 7 souches de référence isolées d’Allemagne, France et Grèce, 19 souches récentes isolées de tumeurs de pommier et pêcher, et 23 souches isolées de plants de pépinières sans symptômes à partir du pommier, pêcher, prunier, abricotier, amandier et rosier, et à partir des sols d’amandier et abricotier. Le chromatographe, acquis dans le cadre de la GTZ, est programmé et étalonné pour identifier les Agrobacterium suivant des profils étalons du biovar 1, 2 et 3. La méthode permet d’identifier 82 échantillons à la fois en une nuit. Elle a permis d’identifier les Agrobacterium de collection de référence et ceux isolés à partir des plants sans symptômes. C’est une technique fiable et répétitive. Cependant, elle ne permet pas de distinguer les Agrobacterium pathogènes de ceux non pathogènes. Le passage par les inoculations de plantes indicatrices est obligatoire. Cette technique est très valable dans un programme d’amélioration variétale pour le dépistage des Agrobacterium. D’autres techniques d’accompagnement tel que le dépistage par les techniques de biologie moléculaire à savoir l’identification des pTi des Agrobacterium pourrait être complémentaire. Ce travail retrace l’itinéraire technique et la méthodologie à suivre pour l’identification des Agrobacterium.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 67-89

Ce travail de synthèse a permis de recenser 25 essais de désherbage de l’orge non irriguée réalisés au Maroc entre 1975 et 2000 : 19 essais dans la province de Settat, 5 dans la province d’El Kelaa des Sraghna et un essai dans la province de Safi. Les objectifs de tous ces essais étaient d’évaluer les herbicides pour leur sélectivité à l’égard de l’orge et pour leur efficacité sur les adventices dicotylédones. Les pertes de rendement grain dues aux adventices ont varié entre 0 et 70 pour cent. Les gains de rendement grain dus au désherbage chimique ont dépassé 100 pour cent dans trois essais. Dans 76 pour cent des essais, les gains en rendement grain ont dépassé 100 kg/ha. Ces niveaux de gains permettent de couvrir les frais d’un traitement herbicide antidicotylédones. La formation des agriculteurs dans les domaines du choix des herbicides et de leur application correcte permettra de généraliser le désherbage chimique de l’orge au Maroc. Même si le désherbage chimique n’augmente pas le rendement, il améliore la qualité du produit récolté.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 91-100

contenant la cytokinine BAP à 1mg 1-1 et pas d’auxine s’est avéré favorable à lacaulogénèse. Pour la rhizogénèse, le milieu de base contenant du charbon actif à 4g 1-1 et de l’ANA à 1 mg [-1 a donné des bonnes performances (83 pour cent d’enracinement). Pour l’étape de l’acclimatation, le taux de reprise a été de 80 pour cent. Lesvitroplants non enracinés ont été greffagés en fente sur des porte-greffes de Citrange troyer. Le taux de réussite a été de 75 pour cent.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 9-18

Les effets de six modes de conduite (le gobelet, la palmette, la palmette inversée, le Tatura, la forme Y et l’axe) sur le comportement de quatre variétés de Nectarinier (’Maria Laura’, ’Red Diamond’, ’Stark Red Gold’, et ’Katia ’) ont été étudiés dans la région d’Oulmès. La forme de l’arbre a influencé la vigueur, l’échelonnement de la maturité, le rendement, le calibre, et le poids moyen des fruits. Par contre, les taux de floraison, de nouaison et de fructification n’ont pas varié avec le mode de conduite. Les meilleurs rendements ont été obtenus sur les formes à trois charpentières, alors que les formes plates ont favorisé la production des calibres recherchés (AA & A).

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 19-30

L’extension des cultures et leurs productivités sont souvent limitées par la salinité des eaux et des sols. Cette étude vise à étudier les mécanismes de tolérance à la salinité chez des variétés d’orge marocaines par le suivi des variations de la stabilité des membranes cellulaires et de l’accumulation de la proline sous stress salin provoqué par des solutions de NaCI/Cacl2 ou par l’eau salée de Ain el Atti (CE= Il,6 mS). Les résultats obtenus ont permis de mettre en évidence une augmentation de la teneur en proline chez toutes les variétés au cours du stress salin et cette augmentation semble intervenir dans le maintien d’une bonne stabilité membranaire au niveau racinaire en condition de stress salin. Cependant, nous n’avons pas pu mettre en évidence cette intervention au niveau foliaire.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 31-42
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER