Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Des relevés floristiques ont été réalisés dans 26 champs de blé tendre, 22 champs d’orge et 19 champs de blé dur situés dans les communes rurales de Beni Oukil, Beni Chegdal et Dar Ould Zidouh au nord du périmètre irrigué du Tadla entre 1995-96 et 1997?98. Cette étude a permis d’identifier 135, 136 et 113 espèces adventices respectivement dans le blé tendre, l’orge et le blé dur. Le coquelicot (Papaver rhoeas L.), le chrysanthème à couronnes (Chrysanthemum coronarium L.) et la vesce de Bengale (Vicia benghalensis L.) ont été parmi les adventices dicotylédones annuelles les plus importantes dans chacune des céréales. Le jujubier des lotophages (Ziziphus lotus (L.) Lam.) a été parmi les espèces vivaces les plus importantes. Dans 6 essais de conduite des céréales chez les agriculteurs (trois essais de blé tendre, un essai de blé dur, un essai d’orge et un essai de triticale), l’application de triasulfuron + terbutryne (15 + 150 g/ha) ou tribénuron méthyle (9,375 glha) au stade début tallage des cultures a réduit le poids sec des adventices dicotylédones de 91 à 100 pour cent . Ces traitements ont augmenté les rendements grain du blé tendre de 600 à 2841 kg/ha et les rendements paille de 1100 à 2040 kg/ha par rapport au désherbage au stade montaison avec 2,-D + MCPA (330 + 341 g/ha). Triasulfuron + terbutryne (15 + 150 g/ha) a augmenté les rendements grain du blé dur, de l’orge et du triticale respectivement de 1886, 1564 et 594 kg/ha et les rendements paille de 5493, 6117 et 829 kg/ha par rapport au désherbage au stade montaison avec 2,-D + MCPA (330 + 341 g/ha). Le désherbage chimique précoce des céréales non irriguées en milieu aride et semi-aride est nécessaire pour augmenter les rendements grain et paille.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 93-108

L’efficacité de l’imazapic a été comparée el celle du glyphosate contre l’orobanche dans la fève et la lentille dans un essai en pots sous serre en1998-99 et 1999-2000. L’imazapic a été appliqué au stade formation de tubercules de l’orobanche et deux semaines après avec les doses de 5+5, 10+0 et 10+10 g.l1l.a./ha. Pour le glyphosate, deux modes d’apport ont été utilisés, l’un consiste en l’application de 60 g.m.a./ha au stade formation des tubercules d’orobanche et 60 g.m.a./hla après 15 jours, l’autre en trois applications (3 x 60 g.m.a./ha ) à partir du stade début floraison des deux cultures et 15 et 30 jours après. L’imazapic a efficacement contrôlé l’orobanche dans la fève à raison de 86 à 89 pour cent et 95 à 100 pour cent pour une et deux applications de 10 g.m.a./ha, respectivement et 64 à 82 pour cent pour la dose de 5+5 g.m.a./ha par rapport au témoin non traité. Cette efficacité a été de 90 à 100 pour cent pour 5 et 10 g.m.a./ha, respectivement dans la lentille. Le glyphosate a aussi assuré une bonne efficacité sur l’orobanche dans la fève et bonne à excellente efficacité dans la lentille pour l’application respective de deux et trois apports de 60 g.m.a./ha. Le meilleur rendement grain produit par la fève est celui réalisé après traitement à l’imazapic à la dose de 10+10 g.m.a./ha et au glyphosate 3 x 60 g.m.a./ha. Dans la lentille, l’imazapic a engendré un rendement grain supérieur ou égal à celui obtenu par le traitement au glyphosate 3 x 60 g.m.a./hla. Le traitement de référence (glyphosate 2 x 60 g.m.a./ha) a permis une production égale au témoin non infesté. La phytotoxicité des herbicides a été négligeable à légère dans l’ensemble de traitements.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 109-126

Après les observations et les expérimentations réalisées sur la maladie de l’enroulement foliaire dans le vignoble, les principaux; symptômes de la maladie ainsi que leurs effets sur les produits de la vigne ont été définis. Cependant, les connaissances sur son étiologie ne sont pas encore complètes. En effet, sept Closterovirus sont associés à la maladie de l’enroulement foliaire de la vigne (Turturo et al., 2000), certains de ces virus sont démontrés comme en étant les véritables agents, le rôle des autres n’a pas encore été démontré. La recherche du rôle du GLRVa2 dans le syndrome de l’enroulement viral, chez les cépages de cuve et de table, en Tunisie, a été réalisée en utilisant les techniques complémentaires suivantes:- la symptomatologie en plein champ a permis de repérer des souches extériorisant les symptômes caractéristiques de l’enroulement foliaire de la vigne en plein champ;- L’analyse systématique au moyen de l’EUSA a permis de déceler la présence du GLRaV2 dans les échantillons provenant du champ ou cultivés en serre. avec ou sans symptômes;- L’indexage biologique par greffage des échantillons sur des indicateurs ligneux sensibles permet de caractériser l’enroulement commun et d’extérioriser des symptômes suggérant la présence du GLRaV2 sur des indicateurs spécifiques;- L’amplification génique au moyen de la technique moléculaire RT-PCR a confirmé la présence du GLRaV2 dans des échantillons non enroulés au champ sur des variétés normalement sensibles;- L’observation des particules virales dans des échantillons confirmés infectés par les différentes méthodes utilisées, est vérifiée au moyen de l’immuno-électromicroscopie.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 127-136

Durant une enquête effectuée dans le sud tunisien, un cas de chlorose virale similaire à la maladie du calico de l’amandier, décrite dans la littérature, a été observé et a fait l’objet de tests biologique (plante indicatrice herbacée), microscopique (DIP, ISEM et décoration) et moléculaire (RT-PCR). L’ensemble des méthodes utilisées a permis d’identifier le virus des taches annulaires nécrotiques des Prunus (PNRSV) comme étant associé à cette maladie. En outre, une caractérisation biologique de l’isolat a été faite. Des éludes ultérieures de caractérisations comparées de différents isolats apporteraient de plus amples informations quant à La diversité biologique dont différentes souches de ce virus seraient à l’origine.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 137-148

La sélection des clones résistants de cacaoyer à Salzlbergella singularis Hagl. a été effectuée au laboratoire selon la technique de microtests. Elle a porté sur quatorze clones et a permis de quantifier les niveaux d’attractivité des clones vis-à-vis de S. singularis et de les classer en trois groupes: clones peu attractifs, clones non différents et clones hautement attractifs. Le nombre moyen de piqûres alimentaires dénombrées sur le témoin de référence est de 5,57 piqûres. Le clone Na33 a le nombre moyen de piqûres le plus élevé soit 6,18 et IFClOO la plus faible moyenne soit 5,29. Le clone Na33 est le plus attractif alors que les clones ICSlOO, IFC100, Sca12 et Na32 sont peu attractifs. Les clones IFC1363, IFC1362, IFC1374, UPA337, T60/887, ICSJ. lMC60 et ICS95 sont non différents. Le nombre de piqûres alimentaires dénombrées sur eux étant égal à celui inventorié sur le témoin de référence.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 149-I57

Dans cette étude, on a observé l’efficacité in vitro et in vivo de 5 sels de calcium sur différents champignons responsables de la pourriture des pommes en conservation.Le propionate, l’hydroxyde, l’oxyde, le silicate et le chlorure de calcium utilisés à la dose de 600 mg Ca2+/1 ont montré une toxicité importante vis-à-vis d’Altemaria alternata, Trichoderma harzianum, Penicillium expansum, Trichothecium roseum et Fusarium avenaceumm et ceci pour différentes étapes de développement de ces champignons.De même, les traitements en post-récolte des pommes de la variété ôGolden Deliciousô par trempage dans les solutions des 5 sels de calcium testés, ont réduit d’une façon significative l’incidence de la pourriture des pommes en conservation, causée par les différents champignons. Ces résultats pourraient suggérer l’utilisation de ces sels de calcium au drencher comme un moyen de lutte efficace contre les maladies cryptogamiques des pommes pendant leur stockage.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 159-174

Les luzernes annuelles ou médics (Médicago spp.) sont des légumineuses appétables et de bonne valeur nutritive. Elles permettent la fixation d’azote et assurent l’auto-régénération. Elles peuvent jouer un rôle important au sein des systèmes de production céréaliculture-élevage comme ceux pratiqués dam les régions arides et semi-arides du Maroc. Les travaux réalisés sur ces espèces fourragères ont constitué un élément majeur dans les recherches entreprises au Centre Aridoculture de Settat. Bien que le phosphore constitue un élément important pour la biomasse el la qualité. Au Maroc peu d’études ont été effectuées sur la réponse des médics à la correction par des apports dans les sols déficients en ces éléments. L’utilisation différentielle de P par les différentes espèces de Médicago n’est jusqu’à présent pas élucidée. Des essais en serre ont été réalisés en pots sur un vertisol à bas niveau de P (2 ppm Olsen NaHC03-P) fertilisé à 0, 50, 100, 200 ppm de phosphate en utilisant huit génotypes : M. blancheana L., M. rotata L., M. polymorpha L. cv. Serena et de deux écotypes locaux, M. scutellala Mill. cv. Sava, et M. trunculata Gaertn cv. Cyprus et un écotype local. De même, trois cultivars Cyprus. Serena, et Sava ont été mis dans un essai au champ sur un sol Palexeroll Petrocalcique peu profond etdéficient (4 ppm) en P avec des apports de 0, 15. 30, et 60 kg P ha-1. En serre, toutes les médics étudiées, avec une petite variabilité entre génotypes, ont eu une réponse positive ; exprimée par l’augmentation de la production de biomasse, aux apports faibles et moyens de P. Cependant, au-delà de 50 ppm aucune réponse n’a été obtenue alors que quelques réductions de rendement ont été observées à 200 ppm. Toutefois, l’absorption et la concentration de P dans les tissus ont augmenté avec le niveau élevé d’application. Au champ, les variétés Sava et Serena ont démontré une forte réponse positive aux apports de P et aussi Cyprus quand ces apports sont faibles. Le rendement de la variété Serena a été timide, sa croissance n’a pas été bonne, vraisemblablement due à une mauvaise nodulation. On conclue que sur les sols o— le phosphore est un élément déficient, en dessous de 7 ppm (Olsen NaHC03-P), l’apport des engrais phosphatés et du Rhizobium sp. est obligatoire pour obtenir une bonne production fourragère de médics.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 175-186

Le lait cru récolté au niveau de vingt exploitations laitières de la région du Gharb a été soumis au dénombrement de la flore totale et des germes de contamination fécale. Les moyennes obtenues pour une lactation sont de l’ordre de 1.23xl0 puissance 7 ; l.07 xl0 puissance 7, 1,99 xl0 puissance 6 et 8,13 xl0 puissance 4 UFC/ml. respectivement pour la flore mésophile aérobie totale, les coliformes totaux, les coliformes fécaux et les streptocoques fécaux. La comparaison des moyennes mensuelles pour toutes étables confondues montre que l’effet saison affecte les flores microbiennes étudiées: la contamination du lait cru est plus importante pe1Uiam la saison chaude.Par ailleurs, la classification des étables, en fonction des flores microbiennes dénombrées, toutes saisons confondues, a permis de noter que les exploitations ayant une production laitière annuelle et une superficie fourragère importantes et qui pratiquent la traite mécanique figurent parmi les plus polluées. L’altération de la qualité microbiologique du lait à la production est probablement la résultante de plusieurs causes liées à l’état des locaux et aux conditions de la traite.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 187-203

Une analyse des performances de reproduction, de viabilité et de croissance des agneaux a été réalisée à partir des données recueillies au niveau de la station expérimentale El Koudia de l’Institut National de la Recherche Agronomique sur 467 brebis de race Boujâad. Ces dernières ont été accouplées en race pure et en croisement avec les races de béliers D’man, Ile de France et Lacaune rameau viande. Les résultats ont montré que la race du bélier a eu un effet hautement significatif sur la fertilité, le poids de la portée et les performances pondérales de la naissance à 90 jours d’âge, mais elle n’a eu aucune influence sur la taille de la portée de la brebis et la viabilité des agneaux à la naissance et à 90 jours d’âge. La race Boujâad a réalisé les performances les plus faibles, excepté pour la fertilité et la viabilité des agneaux. Le croisement de la brebis Boujâad avec les béliers de races Ile de France et Lacaune a donné les meilleurs gains de poids et productivité pondérale par brebis à 3 mois après la mise bas. L’âge de la brebis et l’année de naissance n’ont pas eu d’effet significatif excepté pour le poids de la portée à 90 jours. A tout âge, les agneaux nés simples de sexe mâle ont réalisé une croissance supérieure à celle des femelles. L’année de naissance a eu un effet significatif sur les performances pondérales des agneaux. Il a été conclu que les races de béliers Ile de France et La caune peuvent améliorer le poids total sevré par la brebis de race Boujaad.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 205-220

La minéralisation du carbofuran-14C a été étudiée dans un sol betteravier Marocain sous conditions de laboratoire. L’étude a été conduite sous conditions de sol humide et immergé sur une période de 63 jours. La minéralisation du carbofuran a été déterminée par la mesure de 14C02 formé. Les résultats montrent une haute minéralisation du carbofuran avec 19.2 pour cent de la dose initiale sous conditions humides et 12.4 pour cent sous condition immergée. La vitesse de disparition des résidus extractibles a été supérieure sous condition immergée que sous condition humide. Les résidus liés ont été formés en grandes quantités avec un léger excès sous condition immérgée (33.3 pour cent ) par rapport à ceux formés sous condition humide de sol (29 pour cent ). La quantité des produits organiques volatils formée était très supérieure sous condition immergée avec 18.2 pour cent , alors que celle formée sous condition humide ne dépassait guère 5.6 pour cent . Le principal produit de dégradation est le carbofuranphenol.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 221- 235

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER