Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Du 26 au 28 janvier 1976 un froid exceptionnel dans le gharb et dans la vallee du loukkos, cause une deterioration de la qualite de la canne. Dans les diverses zones de production de canne, les temperatures baissent de 3c a 5c ou davantage. D’apres ces resultats, il semble qu’une canne bien developpee, qui est frappee par un fort gel comme en janvier 1976, peut etre recoltee au moins jusqu’en avril. Selon le degre d’endommagement, la qualite ne s’ameliorera pas comme d’habitude pendant cette periode ou baissera, ce qui cause des pertes en sucres; mais une deterioration dangereuse de la qualite n’a lieu qu’en avril et surtout apres ce mois, quand les temperatures sont plus elevees.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 56 , p. 1-36

Cette etude, consacree a la mise au point d’une methode de lutte biologique contre les pyrales de la datte comporte deux parties: - sur le terrain: le but du travail residait dans l’introduction et l’acclimatation d’un hymenoptere, braconidae (p. Flavitestacea) afin de controler la population d’un lepidoptere, pyralidae (e. Ceratonaie) causant des degats sur caroubes. - Au laboratoire: il s’agit de determiner la longevite et la fecondite des femelles de p. Flavitestacea dans des conditions determinees, par rapport a un hote de laboratoire: la teigne de la farine (a. Kuhniella). Ces observations renseignent, egalement, sur le comportement de ce parasite vis-a-vis des oeufs des pyrales. Ces essais revelent que le parasite (p. Flavitestacea) presente une longevite non negligeable et un potentiel reproducteur important. Les conditions (temperature et hygrometrie) dans lesquelles, ces essais ont ete conduits plaident en faveur d’une utilisation possible de cet entomophage comme moyen d’intervention biologique contre les pyrales du palmier dattier et des agrumes.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 56 , p. 37-69

Les horizons d’accumulation de fer des ferrisols xerotheriques (petroferric ochraqualfs) conferent a ces sols leurs proprietes physico-chimiques particulieres. La genese de ces horizons est a la fois actuelle et sub-actuelle et resulte de l’accumulation relative et/ou absolue du fer entre les horizons ochriques (alco) et les horizons argilliques (btg). Leur repartition dans les solums et leur genese, liees aux horizons sus- et sous-jacents ont conduit l’auteur a reconsiderer le role de ces horizons en typologie des sols du maroc. Il propose une definition basee sur des criteres morpho-analytiques et genetiques de l’horizon petroferrique. Celui-ci pourrait etre retenu comme horizon diagnostique, soit comme critere de base pour la classification des sols selon ôsoil taxonomyô (1975). L’organisation micro-morphologique de cet horizon ainsi que la nature de ces constituants, plaident en faveur de sa formation in situ, par exportation des argiles deferrifiees et accumulation du fer, regies par l’alternance des processus d’oxydo-reduction (ferrilyse). D’un point de vue agronomique, la presence de l’horizon petroferrique a mi-profondeur des solums constitue l’une des contraintes majeures a leur mise en valeur. Celle-ci implique le drainage, le defoncement de l’horizon petroferrique, et une fumure de fond pour toute culture.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 56 , p. 71-103

Un essai de taille de rajeunissement sur des clementiniers a permis d’obtenir, dans la zone de mechraa bel ksiri, une nette amelioration des rendements et l’elimination du phenomene d’alternance de 1952 a 1955. Par la suite, une experience de mise a fruits entreprise pendant cinq ans a montre que l’arcure etait nettement superieure a l’incision annulaire et preferable a l’arcure doublee d’incision. L’application de l’arcure au niveau du verger durant quinze ans a permis d’atteindre des productions de 60 t/ha et de realiser un rendement moyen annuel de 38 t/ha soit trois fois le rendement moyen obtenu dans la zone. Cette technique n’a pas produit de reductions sensibles du calibre des fruits et a permis d’economiser les elements fertilisants exportes dans le bois de taille.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 56 , p. 105-126
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER