Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Les especes de pucerons les plus frequentes sur ble sont rhopalosiphum padi, schizaphis graminum et sitobon avenae qui se developpent de facon anholocyclique. L'infestation du ble par les pucerons ailes se produit au cours de la deuxieme semaine de fevrier. Les populations aphidiennes augmentent progressivement pour disparaitre completement vers la mi - mai. Les echantillonnages realises chaque annee depuis 1979 dans une vingtaine de parcelles ont constamment revele des taux moyens d'infestation faibles. Ceci est du en partie a l'activite des entomophages et notamment des aphidiides (aphidius ervi, a. matricariae, A. rhopalosiphi et Praon volucre) et coccinella septempunctata. Les traitements aphicides sont inutiles.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 11-23

L’etude a ete realisee en 1988 et 1989 dans des essais de colza implantes dans trois localites differentes de la region du sais: domaine de douyet, ferme de l’ena et domaine ras - jerry. Elle consiste a etablir le recensement des especes nuisibles et parallelement, a determiner leurs importances respectives. A l’exception de quelques unes, toutes les especes connues, a travers la litterature, sur colza ont ete trouvees, soit une quinzaine en tout. La liste est loin d’etre exhaustive et il est necessaire de poursuivre ce travail d’inventaire en l’elargissant a d’autres regions notamment le rommani et le gharb. Baris spp et phyllotreta spp, presentent des populations relativement abondantes et intervenant a des stades sensibles, peuvent etre tres nuisibles notamment a douyet. Par contre, les autres especes ne semblent pas constituer actuellement un probleme en raison de leurs effectifs respectifs tres faibles.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 25-40

La tuberculose de l’olivier est largement repandue partout ou on cultive l’olivier. L’etude de la reaction naturelle a la maladie de quatre differentes varietes d’olivier, agees de 35 ans, a montre que la picholine marocaine est tolerante a la maladie tandis que la meslala est une variete tres sensible et la picholine du languedoc sensible. La variete gordale est immune et ne montre pas de symptomes alors que la maladie s’est manifestee dans cette parcelle de 4 varietes des 1960. L’intensite de la maladie a ete evaluee en utilisant 6 unites structurales (us) par arbre, sur 10 arbres par variete. L’intensite de la maladie a un impacte sur la croissance vegetative des rameaux d’olivier et reduit le nombre de fruit par unite structurale. Il a ete estime que 50 de perte au champ en olive est causee par un nombre de 55 tumeurs a tuberculose par unite structurale. Quand ce nombre excede 600 tumeurs par arbre, le desechement des rameaux est observe tel que c’est le cas chez la variete meslala.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 41-52

Les donnees obtenues dans les essais sur le desherbage ont ete utilisees pour estimer les pertes moyennes dues aux mauvaises herbes dans les cereales. Celles-ci ont ete evaluees en moyenne a 30. Une supposition que 50 des terres dans les zones semi-arides du maroc occidental emblavees en cereales sont desherbees d’une facon adequate fait ressortir que ces pertes s’elevent a 673 millions de dirhams par campagne. Les pertes en rendement dues aux mauvaises herbes sont trop elevees et un important profil peut etre obtenu par l’utilisation adequate de la technologie disponible.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 53-62

Le probleme de l’identification des varietes de ble revet une importance considerable car les cultivars de ble different les uns des autres quant a leurs caracteristiques agronomiques et technologiques. Les methodes exploitant les criteres morphologiques et les tests chimiques rapides ne sont plus d’un usage courant a cause de leur non specificite vis-a-vis d’une multitude de varietes dont la genealogie devient de plus en plus complexe. Les methodes electrophoretiques et chromatographiques, appliquees aux proteines de reserve (gliadines et gluterines), se sont revelees tres efficaces dans ce domaine. Dans le present article, un tour d’horizon bibliographique sur ces deux techniques a ete fait. Les conditions operatoires, les contraintes, et les modes d’exploitation des donnees sont discutes.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 63-91

Application du logiciel aris (systeme d’information sur les chercheurs en agriculture) a la gestion des chercheurs de l’institut national de la recherche agronomique du maroc. L’organisation des differentes strucutures de l’inra ainsi que les caracteristiques sur les chercheurs (repartition, age, anciennete, experience, publications et activites) ont ete presentees. Le logiciel aris constitue selon les auteurs un instrument capable de servir positivement aux decideurs dans la prise de decisions en matiere de gestion generale du personnel scientifique et de soutien, de son evaluation, de sa formation, de sa repartition dans le temps et dans l’espace et de son redeploiement, compte tenu des priorites momentanees ou a moyen et long terme.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 93-115

La casside de la betterave a sucre presente un cycle monovoltin dans la region du gharb. La levee de diapause se fait dans les conditions naturelles de cette region a partir du mois de decembre. Dans les conditions controlees, la levee de cette diapause necessite un passage au froid (+5? c) durant une periode minimale d’un mois. Des sejours prolonges a de hautes temperatures (+35? c) ou a des temperatures basses (+5? c) induisent une seconde diapause chez c. Vittata.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 117-127

Presentation de la pourriture blanche (sclerotina sclerotiorum) rencontree sur le tournesol au maroc notamment le cycle biologique, relation hote-parasite, moyens de lutte, la selection pour la resistance ainsi que l’exploitation de la resistance d’helianthus resinsus.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 129-154

La sesamie du maïs peut survivre pendant trois heures a +42? c sans presenter de mortalite. La dl 50 de cette temperature pour la sesamie est de neuf heures. Le froid a une action beaucoup plus nocive sur le developpement et la mortalite de cet insecte. La temperature de -5? c entraine chez les chenilles agees de la sesamie une mortalite de 85 au bout de quatre heures d’exploitation. Les sejours prolonges a +10? c entraine une diminution de la vitesse de developpement. A partir de quarante jours d’exposition a +10? c, le taux de mortalite est de 100.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 155-168

Les previsions de vol de la premiere generation de la sesamie jouent un role decisif sur le controle de ce ravageur. Un modele previsionnel a ete teste et valide en comparaison avec les resultats obtenus par un piege sexuel. Le decalage temporel entre les vols previsibles et les captures des males de la sesamie varie de un a trois jours. L’utilisation de ce modele est donc valable pour la protection de la culture du mais contre la sesamie.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 75 , p. 3-10
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER