Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Cent cinquante huit (158) releves floristiques ont ete realises sur les sols tirs en Chaouia (region semi-aride du Maroc occidental) entre 1980 et 1987 dans les cultures non irriguees et non desherbees chimiquement d’orge, de ble tendre, du maïs, de lentille, de feve et de pois chiche. Cette etude a permis d’inventorier 305 especes de mauvaises herbes appartenant a 46 familles botaniques dont 88 des especes sont des dicotyledones. Les annuelles ont represente 78 du nombre total des especes. Les 10 especes dicotyledones les plus frequentes sont: le liseron des champs (Convolvulus arvensis L., 80), le mouron bleu (Anagallis foemina Miller, 79) le liseron fausse guimauve (Convolvulus althaeoides L., 79), la vaccaire (Vacaria hispanica (Miller) Rauschert, 75), la chicoree frisee (Cichorium endivia L., 73), la chenillette muriquee (Scorpiurus muricatus L., 67), le muflier des champs (Misopates orontium (L.) Rafin, 67), la silene enflee (Silene vulgaris (Moench) Garcke, 65), la moutarde des champs (Sinapis arvensis L., 62) et la buglosse d’Italie (Anchusa azurea Miller, 61). Les quatre Poaceae les plus frequentes sont: le chiendent pied de poule (Cynodon dactylon (L.) pers.), 32, l’ivraie raide (Lolium rigidum caudin, 26), l’alpiste a epi court (Phalaris brachystachys link, 24) et l’avoine sterile (Avena sterilis l., 20).

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 115-130

Cette etude consiste a rechercher dans les sols de palmeraies des microorganismes antagonistes au Fusarium oxysporum f.sp. albedinis et a apprecier leur activite in vitro sur ce parasite. Les tests d’antibiose effectues entre le parasite et les microorganismes isoles des sols de palmeraies de Marrakech et du Draa, ont permis de selectionner parmi 420 microorganismes 6 antagonistes exerçant une activite inhibitrice vis-a-vis du parasite. Ces antagonistes isoles a partir des sols de Marrakech resistants au Bayoud, sont composes de 4 bacteries Pseudomonas fluorescents (M-B1, M-B2, M-B3, M-B4), d’un champignon Stachybotrys sp. (M-C1) et d’un actinomycete (M-A1) non identifie. La confrontation in vitro des colonies des antagonistes avec celles du parasite se traduit par une inhibition (de 24 a 47 selon les antagonistes) de la croissance du parasite. La sporulation des colonies de ce dernier en bordure de la zone d’inhibition est fortement reduite (70 a 99). Ces observations laissent penser a l’existence d’une action inhibitrice mettant en jeu des substances de nature chimique.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 3-19

Recherche d’une methode fiable et rapide permettant l’evaluation de la resistance des plantules du palmier dattier obtenues par les croisements diriges. Cinq methodes d’inoculation des plantules avec fusarium oxysporum f.sp. albedinis ont ete comparees: - trempage de tout le systeme racinaire dans une suspension des conidies du parasite; - la moitie superieure des racines est deterree puis rincee a l’eau enfin inoculee avec le parasite; - les racines entrent au contact avec le sable contamine; - les racines entrent au contact avec le broyat de palmes atteintes de bayoud; - l’inoculum liquide est apporte sur les racines a travers une perforation du sachet. La derniere technique s’est revelee la plus rapide et la plus fiable. Elle a permis, apres seulement 3 mois d’incubation d’obtenir environ 90 d’attaque sur les plantules du palmier dattier descendant d’un croisement entre parents sensibles. La meilleure forme de l’inoculum est une suspension de propagules du parasite obtenue par grattage des colonies du champignon developpees sur un milieu nutritif a base d’extrait de pomme de terre (250g), de glucose (20g) et d’agar (15g). Les meilleurs resultats sont obtenus lorsqu’on apporte 5 ou 10 ml d’inoculum par plantule avec une concentration de 10 6 propagules par ml. Les avantages et les inconvenients de chaque technique sont discutes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 21-41

La comparaison des niveaux de receptivite des sols en utilisant 3 modeles biologiques palmier dattier - fusarium oxysporum f.sp. albedinis, trois - F.O. f. sp. pisi et lin - F.o. f. sp. Lini aboutit globalement au meme classement du comportement de ces sols vis-a-vis de ces fusarioses quel que soit leur niveau de prelevement. L’evaluation de la receptivite de 14 sols de palmeraie marocaine et d’un substrat indique qu’il existe d’assez grandes differences de receptivite entre les sols allant des sols de marrakech les plus resistants avec des pourcentages d’attaque inferieurs a 10 au substrat temoin le plus sensible (90 d’attaque). Par ailleurs, il a ete demontre que dans tous les cas, cette resistance des sols de nature microbiologique est detruite par l’autoclavage.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 43-57

Comparaison de la resistance de cinq varietes de petit pois utilisees au Maroc vis-a-vis de trois especes d’Ascochyta (Ascochyta pisi; A. pinodes; A. pinodella). Les tests ont ete conduits sous des conditions controlees. En inoculation foliaire, toutes les varietes ont montre des symptomes suite a leur inoculation par A. pinodes et A. pisi. Les plants inocules par Phoma medicaginis n’ont pas presente de symptomes. A. pinodes s’est revelee etre l’espece la plus virulente sur feuilles. L’inoculation des semences par A. pinodes et P. medicaginis var pinodella, a revele une seule variete resistante, la Carouby de Mausanne, a ces deux agents pathogenes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 59-68

Sept herbicides anti-graminees selectifs des legumineuses alimentaires ont ete testes en 1991-92 et 1992-93 dans une culture de feve (Vicia Faba L. var. major Harz.) chez deux agriculteurs a Sidi El Aidi (Maroc). Cycloxydime, diclofop-methyl, fluazifor-butyl, fluazifop-p-butyl, haloxyfop ethoxy ethyl, propaquizafop et quizalofop ethyl ont ete appliques au stade tallage de l’avoine sterile (Avena sterilis L.). Tous les traitements herbicides, sauf fluazifop-butyl a 250g m. a./ha, et quizalofop ethyl a 100g m. a./ha, ont permis de reduire, six semaines apres les traitements, la densite et la biomasse de l’avoine sterile respectivement de plus de 84 et 87. Aucune phytotoxicite n’a ete observee sur la feve meme si les doses recommandees de fluazifop-p-butyl, haloxyfop ethyl et propaquizafop ont ete triplees.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 69-81

Cinq essais differents ont ete installes entre 1987-88 et 1992-93 chez des agriculteurs a Sidi El Aidi (climat semi-aride au Maroc) en vue de detruire l’oxalis pied-de-chevre (oxalis pescaprae L.). Aucun traitement herbicide applique dans un ble tendre (Triticum aestivum L.) au stade 3-5 feuilles (bentazone, bromoxynil, clopyralide, ioxynil et tribenuron methyl) ou au stade tallage (2,4-D, MCPA, dichlorprop et mecoprop) n’a eu un effet depressif sur la densite et la biomasse de l’oxalis pied-de-chevre. L’oxalis a ete sensible au glyphosate au stade pleine floraison. L’efficacite du glyphosate a augmente quand la dose du glyphosate a augmente de 360 a 6480 g/ha. Le melange de 1080 g/ha de glyphosate + 3kg/ha de sulfate ammoniaque a reduit la densite de l’oxalis de 63 et la biomasse de 81. Les doses de 2160, 4320 et 6480 g/ha de glyphosate ont reduit la densite de 79 a 99, alors que la biommasse de l’oxalis a ete reduit de 93 a 99 pendant les campagnes agricoles 1991-92 et 1992-93. Les racines des plantes endommagees sont completement dessechees et les bulbilles ne sont pas formees. Il est recommande d’appliquer 2160 g/ha de glyphosate (6 l/ha de Roundup) au stade pleine floraison de l’oxalis pied-de-chevre et en absence de toute culture.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 83-100

Des doses faibles de trois herbicides non selectifs (glyphosate, paraquat et glufosinate ammonium) employes seuls ou en melange avec 1, 2 ou 3 kg/ha de l’un des engrais azotes (sulfate d’ammoniaque, ammonitrate ou uree ont ete testees sur la vegetation d’une jachere au Domaine experimental de Jemaa Riah en Chaouia (climat semi-aride du Maroc) en 1991-92 et 1992-93. Une evaluation faite six semaines apres les traitements a montre que 360 g/ha de glyphosate + 1 kg de sulfate d’ammoniaque, 400 g/ha de paraquat seul et 400 g/ha de glufosinate ammonium + 2 kg de sulfate d’ammoniaque ont permis d’obtenir des taux de reduction de la biomasse respectivement de 76, 82 et 94. Le sulfate d’ammoniaque a augmente l’efficacite du glyphosate et du glufosinate ammonium, alors que l’ammonitrate et l’uree ont ete moins performants. Les trois engrais azotes n’ont pas augmente l’efficacite du paraquat. L’emploi des doses faibles d’herbicides non selectifs dans les jacheres chimiques peut contribuer a la reduction du cout de production dans le systeme de rotation cereale/jachere/cereale, et a la protection de l’environnement.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 101-113
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER