Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La gale argentée de la pomme de terre, longtemps considérée comme une maladie d’importance mineure, est en nette recrudescence. Des expérimentations au champ ont été conduites au Maroc et en France pour étudier l’effet de deux facteurs : l’état sanitaire de la semence et la date de récolte. Le premier facteur n’a de nuisibilité agronomique appréciable que si le plant est flétri; de ce fait, la définition d’un seuil de nuisibilité ne peut être basée sur le seul critère de la surface attaquée. La corrélation négative qui existe entre le degré d’attaque du tubercule mère et l’état sanitaire de la descendance a été confirmée. La date de récolte joue un rôle important dans la qualité sanitaire de la descendance.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 1-8

Quatre substrats locaux ont été testés sur une culture de tomate sous serre, variété ôCristinaô, dans le domaine expérimental de Melk zhar de l’INRA à Agadir. Il s’agit du sable et de trois mélanges sable (S) + gravier (G) : 3/4S + 1/4G, 1/2S + 1/2G et 1/4S + 3/4G. Les performances de ces substrats ont été appréciées à travers la croissance végétative, la production et la qualité des fruits et la détermination du bilan hydrique et minéral. Le mélange 1/4S + 3/4G a limité la croissance en hauteur des plantes mais sans répercussion significative sur la production. Le rendement global obtenu sur la récolte de 8 bouquets a été de 119,4 t/ha sur 1/4S+3/4G, de 117 t/ha sur 1/2S + 1/2G, de 116,7 t/ha sur 3/4S 1/4G et de 90,8 t/ha sur sable. Les rendements exportables ont été respectivement de 91,8; 94,4; 85,3 et 65,4 t/ha. Au niveau de la qualité des fruits, le mélange 1/4S + 3/4G a produit des fruits riches en matière sèche et plus fermes par rapport à ceux obtenus avec les autres substrats. En matière de nutrition hydrique, les plants cultivés sur sable et sur 3/4S + 1/4G ont enregistré une absorption légèrement supérieure par rapport à ceux cultivés sur 1/2S + 1/2G et 1/4S + 3/4G : 263,71; 263,71 l/plant contre 258,61 et 256,65 1/plant, respectivement. La consommation globale par plant en N, P, K et Ca n’a pas différé significativement entre les quatre substrats. Elle a été respectivement de 59, 10, 57 et 32 g/plant. Le mélange 1/4S + 3/4G parait le plus intéressant et prometteur substrat local pour la culture hors sol de la tomate en comparaison avec les autres substrats testés. Néanmoins, l’utilisation de ce substrat exigera l’aménagement d’un réseau d’irrigation performant et une gestion d’irrigation rationnelle afin d’exploiter toutes ses potentialités sur la production.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 9-23

Une étude comparative des descendants de trois croisements dirigés du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) a été réalisée sur la base de quelques caractères du fruit et de l’arbre. Ces croisements sont issus de trois cultivars connus : Jihel, Deglet-Nour et Bousthammi noire. Pour chaque croisement, un échantillon de 5, 7 et 8 arbres ont été utilisés respectivement pour Jihel, Deglet-Nour et Bousthammi Noire. Les données quantitatives et qualitatives retenues ont été analysées par des méthodes factorielles (ACP, ACM) et des méthodes de classification. Les résultats obtenus ont permis de distinguer des caractères qui différencient les parents de leurs descendances : la consistance, la catégorie, la couleur à la maturité du fruit et la couleur de la graine pour Jihel; l’épaisseur du spadice au milieu pour Bousthammi noire; la catégorie du fruit et le nombre total des épines pour Deglet-nour. Ce travail a permis d’avoir une idée sur la méthodologie à suivre pour généraliser l’étude sur un échantillon beaucoup plus représentatif des descendants des différents croisements dirigés.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 25-39

Un essai a été réalisé de 1986 à 1988 pour étudier l’effet de l’écartement entre les lignes sur la productivité de deux variétés de tournesol : Oro 9 et Record. Six traitements ont été comparés : le semis à la volée (témoin) et cinq écartements entre les lignes de 20 cm; 40 cm; 60 cm; 80 cm et 100 cm. L’écartement de 60 cm semble le plus intéressant avec une augmentation de rendement de 60 par rapport au témoin.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 41-47

Les effets de l’éclaircissage manuel et chimique ont été évalués sur les deux variétés de pommier Starkrimson et Jerseymac. Pour l’éclaircissage chimique, quatre substances ont été utilisées : DNOC (Sodium 4,6-dinitro-ortho-crysélate), NAD (Naphthalène Acétamide), ANA (Acide Naphthalène Acétique), et Carbaryl (1-Naphthyl N-méthyl carbamate). L’éclaircissage, chimique ou manuel, a amélioré le calibre des fruits et a eu un effet global positif malgré son effet négatif sur le rendement quantitatif. Les traitements séquentiels notamment NAD (50 ppm) + ANA (10 ppm) et NAD (50 ppm) + Carbaryl (700 ppm) ont donné les meilleurs rendements et calibres.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 49-62

Afin de déterminer la distribution géographique et l’importance relative des espèces de Septoria qui s’attaquent au blé au Maroc, des prospections à travers les principales régions céréalières du pays ont été réalisées au printemps de 1991. Ces prospections ont porté sur 116 champs de blé tendre et 112 champs de blé dur. Parmi les deux espèces rencontrées, Septoria tritici s’est révélée la plus abondante et la plus sévère alors que Septoria nodorum était sans importance. Dans la plupart des régions prospectées, la maladie était très grave sur blé tendre, tandis que sur blé dur sa sévérité était faible.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 63-69

Les performances de croissance pour la phase d’élevage naissance-180 jours ont été étudiées chez 353 agneaux appartenant à six groupes génétiques : Timahdit, Sardi, Mérinos Précoce x Timahdit, Mérinos Précoce x Sardi, D’man x Timahdit et D’man x Sardi. De même, les données sur 24 agneaux mâles appartenant aux mêmes groupes génétiques ont été analysées pour les caractères d’abattage après une période d’engraissement en bergerie de 70 jours. Durant la période de croissance sous la mère et sur pâturage, le groupe génétique de l’agneau a eu un effet très hautement significatif sur les poids à âge type : naissance, 30, 90, et 180 jours ainsi que sur le gain moyen quotidien durant les phases naissance-30j, 30-90j et 90-180j. Les agneaux croisés de père Mérinos précoce ont réalisé les croissances les plus élevées pour toute la phase d’élevage. Durant, la période d’alimentation en bergerie, le groupe génétique et le sexe de l’agneau ont eu un effet très hautement significatif sur le poids final. Les agneaux mâles ont réalisé des vitesses de croissance significativement supérieures de + 65g/j par rapport à celles des agnelles. L’analyse des caractères d’abattage a montré que les agneaux croisés de pères D’man et Timahdit ont déposé relativement plus de gras mésentériques en comparaison avec les agneaux croisés de pères Mérinos précoce et Sardi. La longueur, le périmètre du gigot et la conformation de la carcasse ont été influencés significativement par le groupe génétique de l’agneau. Les agneaux de pères Mérinos précoce ont enregistré les meilleures conformations de carcasses.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 71-81

Des niveaux appréciables de résistance à Septoria tritici (stade parfait : Mycosphaerella graminicola) ont été identifiées dans les blés (Triticum aestivum and Triticum durum) mais aucune réaction d’immunité n’a été rapportée. L’objectif du présent travail est de trier les espèces sauvages voisines du blé dur pour la résistance à ce pathogène. Cent soixante accessions des espèces Aegilops proches et lointaines du blé ont été testées au stade plantule avec deux isolats de S. tritici d’origine géographique différente. Des niveaux élevés de résistance et des réactions d’immunité ont été identifiés dans les espèces qui portent les génomes D, S ou U en fréquence croissante. Les accessions de Ae. speltoides 45 et Ae. squarrosa 72 ont manifesté une absence de nécrose quand elles ont été inoculées par un isolat d’Arkansas USA. Aegilops squarrosa et Ae. speltoides sont des parents lointains du blé. La résistance identifiée dans ces espèces sera relativement facile à transférer au blé grâce à la présence de génomes en commun.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 83-91
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER