Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Le lait cru récolté au niveau de vingt exploitations laitières de la région du Gharb a été soumis au dénombrement de la flore totale et des germes de contamination fécale. Les moyennes obtenues pour une lactation sont de l’ordre de 1.23xl0 puissance 7 ; l.07 xl0 puissance 7, 1,99 xl0 puissance 6 et 8,13 xl0 puissance 4 UFC/ml. respectivement pour la flore mésophile aérobie totale, les coliformes totaux, les coliformes fécaux et les streptocoques fécaux. La comparaison des moyennes mensuelles pour toutes étables confondues montre que l’effet saison affecte les flores microbiennes étudiées: la contamination du lait cru est plus importante pe1Uiam la saison chaude.Par ailleurs, la classification des étables, en fonction des flores microbiennes dénombrées, toutes saisons confondues, a permis de noter que les exploitations ayant une production laitière annuelle et une superficie fourragère importantes et qui pratiquent la traite mécanique figurent parmi les plus polluées. L’altération de la qualité microbiologique du lait à la production est probablement la résultante de plusieurs causes liées à l’état des locaux et aux conditions de la traite.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 187-203

L’etude de la pourridie de l’avocatier causee par phytophtora cinnamomi rands maladie realisee sur une parcelle situee a skhirat (maroc) a concerne: la persistance du champignon dans le sol, la possibilite de replantation de terrain d’avocatiers avec ou sans application de fongicides, et les methodes et la periodicite des traitements. Les resultats montrent que la persistance du champignon dans le sol est toujours present et est susceptible de contaminer des replantations; le recours aux traitements fongicides par phosetyl, motalaxyl et captafol + manebe permet toutefois d’envisager cette replantation; la possibilite de replantation en terrain infeste depend du prix de revient des traitements necessaires.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 66 , p. 100-110

La maladie de la tomate causee par pyronnochaeta lycopersici a ete observee pour la premiere fois au maroc sur la cote atlantique. Les auteurs ont donne l’histoire de cette maladie et les symptomes caracteristiques sur la tomate ainsi que les caracteres morphologiques du pathogene.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 46 , p. 97-104

Les auteurs decrivent les pratiques culturales permettant d’obtenir un sol riche en microflore et ayant un bon rendement en partant d’un terrain d’une palmeraie abandonnee. La duree d’etude expose est de trois annees.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 35 , p. 1-30

L’auteur etudie l’activite des microorganismes dans quatre parcelles de sol d’une ferme experimentale situee dans le tafilalt (zone presaharienne du sud-est du maroc). Ces sols, appeles localement ôlimons de palmeraiesô, resultent de l’utilisation par l’homme, depuis une dizaine de siecles, des eaux de crues. Ils sont riches en microorganismes; tous les groupes physiologiques y sont bien representes. En comparant les differents types de cultures, on s’apercoit que les cultures de luzerne et de coton favorisent la conservation de l’azote nitrique dans le sol. Dans les parcelles en jachere, les debris vegetaux sont attaques plus rapidement que dans les autres parcelles.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 23 , p. 125-136

Apres avoir precise les conditions ecologiques et les conditions de travail de l’etude, l’auteur decrit les methodes d’analyse utilisees pour evaluer l’activite microbiologique de quelques types de sols des doukkala. Ensuite l’auteur presente les resultats de ces analyses et etudie au moyen de ceux-ci l’activite microbiologique de ces sols selon leur type pedologique.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 11 , p. 89-110
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER