Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Ayant obtenu d’excellents resultats en matiere de lutte chimique contre aonidiella aurantii mask; ravageur dangereux des agrumes, l’auteur poursuit ses investigations tentant de determiner la periode optimale du traitement en vue de concilier au mieux les pulverisations coccides avec la lutte biologique. Bien que le but vise lors de l’elaboration des protocoles d’essaI ne soit pas atteint, les deux annees d’experimentation confirment toutefois la superiorite remarquable des fumigations cyanhydriques; elle montrent egalement que les traitements appliques en juin dans les conditions d’essais 1971 sont superieurs a ceux realises en aout.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 44 , p. 11-25

L’auteur rapporte des etudes preliminaires de laboratoire sur comperiella bifasciata how. Comme prelude a un essai d’acclimatation de cet encyrtide pour la lutte biologique contre aonidiella aurantii mask. Au maroc. L’evolution de c. Bifasciata parasite endophage du pou rouge de californie a ete etudiee sur differents stades de cette cochenille; le cycle evolutif comporte 5 stades larvaires et se deroule en 22 jours a une temperature de 25 c, et une humidite relative de 70-75. La ponte de comperiella a lieu juste apres l’emergence des femelles, avec ou sans accouplement; 80 du volume de ponte sont deposes dans la premiere semaine qui suit l’eclosion des femelles. Aonidiella aurantii, bien que parasitee, continue son evolution dans le temps; dans le cas des femelles matures, celles-ci continuent a emettre des larves mobiles jusqu’a un stade du parasite (stade pronymphe).

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 46 , p. 1-28

Lorsqu’apres un peu plus d’une annee, l’elevage d’aspidiotus hederae donnait des resultats satisfaisants, deux especes d’aphytis furent introduites de californie a la fin de juillet 1965. Pendant la seconde moitie de 1965, la multiplication de ces parasites fut entreprise et vers la fin de la meme annee, le stade d’elevage massif fut atteint. Le premier lacher eut lieu au debut de janvier 1966. Au cours des annees suivantes la production, tant annuelle que mensuelle, changea beaucoup. Les fluctuations proviennent de la difficulte rencontree dans l’elevage massif de la cochenille diaspine sur les fruits de plusieurs especes de courge, dont la conservation pendant la periode d’entreposage laisse beaucoup a desirer : cucurbita moschata s’altere en se dessechant, alors que citrullus vulgaris se liquifie et se fend. Une autre difficulte reside dans les dimensions reduites des fruits. Aussi l’irregularte de la prduction des aphytis a-t-elle conduit, d’annee en annee, a une reduction des surfaces traitees. Les premiers lachers effectues en 1966 s’etendaient sur 22 ha. Plus tard il y eut des lachers sur 6 ha en 1968 et cette annee-ci sur 1,30 ha. Malgre toutes ces difficultes il a pu etre constate que l’efficacite d’aphytis varie selon l’espece de coccide.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 95-100

Devant l’extention et la gravite des attaques du pou rouge de californie, aonidiella aurantii mask. Dans les zones agrumicoles du maroc, l’auteur tente une investigation sur l’emploi des coccicides dans la lutte contre cet insecte. L’etude represente le resultat de trois annees d’experimentation qui ont eu pour but de mettre en comparaison les differents produits chimiques utilisables et les repercussions de ces traitements sur le developpement des acariens. La fumigation sous bache au cyanure de calcium s’est averee, une fois de plus, le procede le plus efficace et le mieux compatible avec une lutte biologique.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 42 , p. 47-63

Apres avoir fait l’historique des recherches preliminaires necessaires a l’etablissement de la lutte biologique au maroc contre aonidiella aurantii mask., Les auteurs exposent les difficultes rencontrees pour la mise en route d’un elevage industriel des parasites les plus actifs de cette cochenille: aphytis spp. Ils donnent le detail des resultats obtenus pendant quatre ans de lachers massifs dans plusieurs vergers d’agrumes. L’examen de ces resultats conduit a la conception d’une lutte integree, combinant dans le temps et dans l’espace les methodes biologiques et les methodes chimiques. Il est recommande que les pesticides utilises n’aient pas une action stimulante pour certains ravageurs. L’emploi de produits modifiant l’etat physico-chimique de la seve des plantes de facon a reduire la fecondite et la longevite des insectes et acariens ravageurs des citrus est envisage.

1968
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 28 , p. 1-60

Les auteurs indiquent les resultats positifs obtenus dans les elevages industriels, realises dans l’insectarium de rabat, d’aspidiotus hederae et des deux parasites du type aphytis introduits des etats-unis d’amerique en juillet 1965. Dans les vergers ou les parasites de cochenilles ont ete liberes, les resultats sont encourageants. En conclusion le programme de lutte biologique contre aonidiella aurantii doit etre poursuivi.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 21 , p. 19-25

L’apparition dans le gharb de aonidiella aurantii et sa rapide extension, entre 1942 et 1945, representaient un danger reel pour l’ensemble de l’agrumiculture marocaine. Des 1949, vu la violance des attaques, on commenca a effectuer des essais de traitements a base d’esters phosphoriques pulverises. Mais cette methodes s’etant revelee tres vite inefficace, on opta plutot pour la fumigation et des lors on entreprit l’etude de tous les travaux deja publies (voglum, bellio, petters, etc.) Pour essayer d’etablir une formule simplifiee de la fumigation, de definir le dosage d’une table de fumigation et de rechercher une methode de comparaison des tables.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 19 , p. 69-138

L’emploi de certaines formulations a base de parathion-ethyle et de parathion-methyle pour combattre aonidiella aurantii mask. Entraine parfois des lesions epidermiques des fruits dont les causes sont encore mal definies. Les auteurs ont etudie 8 formules a base de parathion-methyle et 4 formules a base de parathion-ethyle, qu’ils ont essayees sur 3 varietes d’orangers plantes sur des sols differents. Apres description des conditions et du mode de traitement, les auteurs nous font part de leurs conclusions: - le parathion-ethyle cause des dommages superficiels a l’epiderme des fruits (quelles que soient les formulations utilisees); - le parathion-methyle n’est en general pas phytotoxique (5 formules sur 8 n’ont provoque aucune lesion epidermique, les 3 autres ne tachant les fruits qu’occasionnellement).

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 12 , p. 61-73
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER