Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’introduction de nouvelles variétés de colza (00), Brassica napus var. Oleifera, exemptes d’acide érucique et à faible teneur glucosinolates, a suscité de la part de nombreux agriculteurs un certain vif intérêt pour cette oléagineuse dans la région du Saïs, puisque les surfaces emblavées sont passées de 630 ha en 1987 à 1240 ha en 1994, soit un accroissement de 100 environ. Cette extension rapide des surfaces de colza s’est accompagnée malheureusement d’une multiplication de certains ravageurs dont notamment le groupe Baris constitué essentiellement de deux espèces : B. coerulescens et B. quadraticollis qui, par le biais de leurs larves provoquant des galeries racinaires, sont responsables des pertes de rendement surtout en cas de pullulation précoce. Des observations au champ et en conditions contrôlées, réalisées sur ces deux espèces au cours de la campagne 1994-95, ont permis d’apporter des informations de base très utiles sur leur biologie, leur comportement ainsi que sur leur nuisibilité respectives vis-à-vis de la culture de colza. Pour le recensement et le suivi des populations Baris spp. en plein champ, nous avons adopté deux techniques d’échantillonnages complémentaires : Le piégeage puis les prélèvements périodiques d’échantillons de plantes et de volume de sol avoisinant. Les résultats obtenus sur les deux espèces permettent de dresser des points de similitude et des points de différence, du moins au niveau de la bio-écologie. Parmi les points de ressemblance, les deux espèces présentent une génération annuelle, une hivernation à l’état adulte en diapause reproductrice et un développement larvaire de type endogène, comportant 4 stades pour chacune des deux espèces. Et, parmi les points de différence, pour B. coerulescens, la nymphose et la formation des adultes se déroulent dans le pivot racinaire de la plante attaquée, alors que pour B. quadraticollis, ces deux stades se font dans le sol, loin de la racine. En outre, les densités de populations de B. quadraticollis paraissent plus importantes que celles de B. coerulescens.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 99 , p. 33-58

Presentation des resultats de l’etude des caracteristiques des clones d’olivier ôpicholine marocaineô a savoir la croissance vegetative, la morphologie du pistil, l’etude des grains du pollen, la maturite du fruit et sa teneur en huile. Les resultats ont montre que : la picholine marocaine est une variete population heterogene, les clones c6 h27 et c6 h17 presentent des caracteristiques agronomiques et technologiques interessantes (pollen abondant, faculte germinative, faible taux d’avortement des fleurs, autopollinisation satisfaisante et une richesse elevee en huile), l’indice de maturation base sur l’evolution de la coloration du fruit est un bon indice d’appreciation de la teneur en huile et peut donc etre retenu comme critere de la date optimale de recolte.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 68 , p. 47-57

La biologie de c. Cacti dans les conditions de laboratoire fut etudiee en fonction de la temperature et de la nourriture. Trois temperatures (25c, 30c et 35c) et trois cochenilles-hotes diaspines (a. Aurantii, c. Ficus et p. Pentagona) furent testees. Une elevation de la temperature entraine une baisse sensible de la duree des differents stades de c. Cacti. Par contre, la qualite de la nourriture ne semble pas agir sur le developpement. L’activite entomophage de c. Cacti montre une preference notable pur c. Ficus et a. Aurantii. La temperature est pratiquement sans influence sur la voracite du predateur. Par ailleurs, si la fecondite des femelles isolees ou acouplees est comparable avec les 3 cochenilles-hotes, la temperature, en revanche, a une action inverse sur le nombre d’oeufs pondus. Enfin, une liaison etroite est directe entre la voracite et la fecondite.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 53 , p. 169-185

Un milieu artificiel a base de feve a permis d’elever 14 generations successives de heliothis armigera au laboratoire. La methode d’elevage individuel utilisee est decrite, et differents criteres biologiques: duree de developpement larvaire et nymphal, longevite, fecondite des adultes et taux d’eclosion des oeufs sont examines dans cet elevage sous 18, 25, 30c et quelques autres temperatures.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 25-40

L'auteur definit l'aire geografphique des especes juniperus, tetraclinis et cedrus, decrit sa systematique, sa biologie, son ecologie, sa repartition et son utilisatin.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1969), no 32 , p. 105-124

Partant des travaux concernant la maladie de panama provoquee sur bananier par fusarium oxysporum f. Cubense, l’auteur rend compte de la biologie, de la pathogenie des champignons telluriques et des difficultes a limiter les effets de ces derniers. Les principes de lutte poses en faisant intervenir fongicides et selection des clones refractaires sont susceptibles de trouver leur application dans l’action contre le bayoud.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 35 , p. 129-135

Présentation l’aire géographique, systematique, biologie, ecologie, repartition, type de végétation et l’utilisation des espèces quercus ilex l., Olea europaea l. et Stipa tenacissima l.,

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 20 , p. 103-123

Une nouvelle espece d’asolcus a sillons parapsidaux et a metapleures pubescentes, a. Histani, est decrite et comparee avec les autres especes d’asolcus du maroc: a. Simoni, a. Reticulatus, a. Vassilievi et a. Ghorfii. L’auteur effectue la revision de ce groupe en s’appuyant a la fois sur la structure du tegument, l’etude biometrique et les criteres biologiques. Une cle dichotomique est donnee en fin de cette note pour la reconnaissance des diverses especes.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 16 , p. 99-122

L’auteur, au cours de ses visites dans plusieurs vergers du maroc, a pu deceler differentes especes de nematodes au niveau des racines des agrumes. Cependant, seul tylenchulus semipenetrans est toujours present dans presque tous les vergers et infeste completement toutes les pepinieres, d’ou l’interet de sa destruction. Apres avoir etudie les differents facteurs tels que la structure du sol, l’influence de la temperature et de l’humidite, l’action du ph, sur les populations de tylenchulus semipenetrans, l’auteur determine l’epoque la plus favorable pour entreprendre une lutte curative (mai), le nematicide a utiliser (d.B.C.P.), Et le mode de traitement (incorporation du produit a l’eau d’irrigation). Les resultats des essais entrepris ont montre les effets destructifs du d.B.C.P. Sur les larves, cependant, des travaux ulterieurs devront etre effectues pour determiner avec plus de precision les doses exactes du produit en fonction des differents types de sol, ainsi que les effets du traitement sur le developpement des arbres.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 7 , p. 57-69

Après avoir relaté les circonstances de I'apparition de Sclerotium roltfsii (SACC.) CURZI,cause de la pourriture des betteraves dans diverses régions du Maroc, I'auteur décrit les symptômes de la maladie et essaye de dégager les conditions écologiques de développement du champignon en vue de mettre sur pied une méthode de lutte. S'il semble que dans les zones irrigables, la lutte chimique à base de pentachloronitrobenzol puisse être considérée, I'existence d'une mesure de lutte efficace reste problématique dans les zones non irriguées.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 9 , p. 127-133

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER