Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La réceptivité de feuilles de tomate à la pourriture grise causée par Botrytis cinerea a été étudiée in vitro (sur disques foliaires) et in vivo sur des feuilles jeunes en émergence, sur des feuilles vertes complètement formées et sur des feuilles jaunes sénescentes.Les mesures de diamètre des lésions, réalisées sept jours après l’inoculation, ont révélé une forte réceptivité des feuilles sénescentes à B. cinerea. L’évaluation des pourcentages d’infections a montré ce même résultat après inoculation in vitro par suspension sporale. Par contre, dans le cas du test in vivo, ce sont les feuilles jeunes qui se sont montrées les plus réceptives. La réceptivité des feuilles complètement formées s’est avérée faible si non équivalente a celle des feuilles jeunes. Le suivi in vitro de la sporulation sur disques foliaires, après 15 jours d’incubation, a montré que c’est sur ces dernières que le potentiel de sporulation est le plus élevé. Les indices de sporulation obtenus ont été de 6,67 et de 1,83 sur disques foliaires inoculés respectivement par disque mycélien ou par suspension sporale. Ces indices sont de l’ordre de 4.83 et 0.83 de 1.5 et 0.33 respectivement pour les feuilles jeunes et pour les feuilles sénescentes. L’application préventive (24 h avant) des antagonistes a réduit significativement la réceptivité des feuilles de tomate (potentiel d’infection et de sporulation), indépendamment de leurs âges, à B. cinerea. Les taux de réduction les plus importants ont été enregistrés sur les feuilles complètement développées. L’application des isolats antagonistes a réduit également la germination des conidies de B. cinerea sur les feuilles de tomate.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 115 , p. 32-48

Les isolements à partir de la surface des pommes (var G. Delicious) ont abouti à l’isolement de différentes bactéries, levures et champignons (33 au total). Six levures ont manifesté sur pomme un haut pouvoir antagoniste à 25 ?C, contre deux parasites de post récolte, Penicillium expansum et/ou Botrytis cinerea. Les isolats Achl-1, Ach2-1, Ach2-2, 1112-3, 1113-10 et 1113-5 ont manifesté un taux de protection dépassant les 80 pour cent vis-à-vis de P. expansum à 5 jours après confrontation. Le taux de protection le plus élevé est noté chez 1 ’isolat Ach2-1 avec 96 pour cent. Par contre, dans le cas de B. cinerea, les taux de protection de Ach2-1 et Ach2-2 sont respectivement 100 et 96 pour cent à 6 jours d’incubation. A 5?C, ces isolats gardent leur pouvoir antagoniste élevé dépassant les 82 pour cent. Les antagonistes Achl-1 et 1113-5 ont été retenus pour la suite du programme.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 116, p. 4-16

Le trans-resvératrol (3, 5, 4’-trihydroxystilbène) est un des métabolites de stress produit par la vigne en réponse à une infection parasitaire ou à la suite d’une irradiation par les UV. L’estimation de l’aptitude à la synthèse de cette molécule antifongique naturelle, en faisant référence au critère de repérage du bourgeon anticipé de la vigne qui permet de localiser le côté ventral et dorsal d’une feuille de vigne a été évaluée. Des différences significatives dans la production du resvératrol entre les deux côtés (ventral et dorsal) d’une même feuille de vigne ont été obtenues. Le fait que le potentiel de production de cette molécule chez la vigne semble être associé à un système morpho génétique très précis, représente un élément important dans un schéma d’amélioration et de sélection de vignes résistantes à Botrytis cinerea.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 116, p. 52-66

Dans la perspective de mettre au point une méthode de lutte biologique basée sur l’antagonisme microbien, onze isolats de Trichoderma spp. et trois isolats de Gliocladium spp., d’origine écologique et géographique diverses, ont été mis en confrontation avec Botrytis cinerea, agent causal de la pourriture grise de la tomate. Comparés aux Gliocladium, les Trichoderma ont présenté le potentiel d’antagonisme le plus élevé avec des pourcentages d’inhibition qui varient de 32.8 à 81 . L’étude des mécanismes d’antagonisme mis en jeu dans la relation antagoniste a révélé l’aptitude des Trichoderma et des Gliocladium à agir par antibiose en libérant des substances volatiles actives sur la croissance mycélienne avec un pourcentage d’inhibition qui atteint 48 pour les Trichoderma et ne dépasse pas les 8 pour les Gliocladium. Les substances libérées par les Trichoderma réduisent les pourcentages de germination à 18 . Les Trichoderma et les Gliocladium libèrent aussi des substances diffusibles inhibitrices de la croissance mycélienne avec des pourcentages d’inhibition qui peuvent atteindre respectivement 41 et 52 . La germination conidienne est complètement inhibée par les substances diffusibles des Trichoderma. En outre, les observations microscopiques ont révélé le comportement parasitaire des isolats de Trichoderma à l’égard des hyphes et des spores de B. cinerea. Sur des feuilles de tomate détachées, l’application des isolats testés a permis de réduire l’indice d’attaque de la pourriture à 1.7 en présence de Trichoderma et 1.2 en présence de Gliocladium alors qu’il est de 4,77 pour le témoin.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 99 , p. 75-92

Etude sur les maladies fongiques de la tournesol au maroc. La maladie la plus redoutable est le mildiou. De par son caractere polyphage, la sclerotiniose existe deja sur le tournesol depuis 1989, quoique son dange ne s’est pas manifeste en raison du temps sec ces dernieres annees. Les autres maladies, bien que tres rares peuvent constituer un menace il s’agit de la pourriture grise, le phomopsis, l’alternariose et la pourriture charbonneuse. Une description des symptomes engendres par ces maladies et les mesures pour les combattre sont decrites.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 83 , p. 117-138
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER