Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Des niveaux appréciables de résistance à Septoria tritici (stade parfait : Mycosphaerella graminicola) ont été identifiées dans les blés (Triticum aestivum and Triticum durum) mais aucune réaction d’immunité n’a été rapportée. L’objectif du présent travail est de trier les espèces sauvages voisines du blé dur pour la résistance à ce pathogène. Cent soixante accessions des espèces Aegilops proches et lointaines du blé ont été testées au stade plantule avec deux isolats de S. tritici d’origine géographique différente. Des niveaux élevés de résistance et des réactions d’immunité ont été identifiés dans les espèces qui portent les génomes D, S ou U en fréquence croissante. Les accessions de Ae. speltoides 45 et Ae. squarrosa 72 ont manifesté une absence de nécrose quand elles ont été inoculées par un isolat d’Arkansas USA. Aegilops squarrosa et Ae. speltoides sont des parents lointains du blé. La résistance identifiée dans ces espèces sera relativement facile à transférer au blé grâce à la présence de génomes en commun.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 83-91

Les dégâts causés annuellement par la cécidomyie (Mayetiola destructOl; (Say)) sont importants sur blé dur plus particulièrement en zones du semi aride et en cas de semis tardifs en zones du bour favorable. Le transfert des gènes de résistance (H22, H23, H24, et H26) dérivant de l’espèce donatrice du génome D au blé, Aegilops tauschii, a fait l’objet de ce travail. Ces gènes ont été transférés du blé tendre au blé dur par le biais de croisements directs entre ces deux espèces. Il s’agit d’une tentative du transfert des gènes de résistance du génome D du blé tendre aux génomes A ou B du blé dur. Les lignées Langdon disomiques de substitution 5D(5B) on été utilisées lors des croisements en retour (backcross) pour promouvoir l’induction de l’appariement entre les chromosomes du génome D et les chromosomes des génomes A ou B. Les croisements ont été réalisés de telle manière qu’un chromosome du génome A et un chromosome du génome D soit libre pour qu’ils puissent se recombiner et par conséquent réussir le transfert. Lors du transfert des gènes de résistance à la cécidomyie du génome D au génome A, les graines FI sont échaudées et ont eu un taux de germination très faible. Le problème de chlorose des feuilles a été atténué par la culture de ces plantes FI dans des conditions plus fraŒches. L’évaluation des descendances des plantes FI (BC1 FI) pour leur résistance à la cécidomyie a montré que des transferts ont été réussis. Sur un total de 2053 plantes BCI FI en ségrégation testées 1132 plantes résistantes ont été sélectionnées. Ce résultat doit être confirmé d’avantage par d’autres techniques de cytogénétique ou de marquage moléculaire (surtout les microsatellites ou SSRs).

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 111, p. 41-54

El Haddoury, J. (INRA, BP 589 Settat (Maroc) centre régional de Settat Laboratoire de biotéchnologie); Amri, A. (INRA, BP 589 Settat (Maroc) centre régional de Settat Laboratoire de biotéchnologie); Lhaloui, S. (INRA, BP 589 Settat (Maroc) centre régional de Settat Laboratoire de biotéchnologie); Nsarellah, N. (INRA, BP 589 Settat (Maroc) centre régional de Settat Laboratoire de biotéchnologie)

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 113 , p. 3-13

Peu de sources de resistance sont actuellement disponibles pour proteger les bles au maroc contre la mouche de hesse, mayetiola destructor (say). Pour le ble dur aucune source de resistance n’a ete trouvee, mais cette espece apparait en general plus tolerante que le ble tendre. Cent soixante cinq accessions, respectivement des especes sauvages triticum et aegilops ont ete evaluees en serre sous infestation artificielle, et 80 varietes du ble dur et 1400 accessions appartenant a l’espece T. diccocoides ont ete testees au champs a Sidi El Aidi et à Jemaa Shaim, respectivement. Les resultats montrent que toutes les accessions appartenant aux especes triticum et aegilops ayant les genomes A, B ou S ont ete sensibles aux populations de cecidomyie utilisees. Toutes les varietes de ble dur ont montre des symptomes d’attaque mais certaines d’entre elles se sont averees plus tolerantes. Aucune des 1400 accessions de T. diccocoides testees a Jemaa Shaim ne s’est montree resistante. Par contre, les especes d’aegilops ayant le genome d dans leur composition ont plusieurs accessions resistantes a la cecidomyie.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 109-118

Les temperatures journalieres durant les premieres decades de la saison agricole peuvent atteindre jusqu’à 27?c. L’expression de la resistance à la cecidomyie (mayetiola destructor say) conferee par certains genes est affectee par les hautes temperatures. Cette etude se propose de determiner les effets des regimes de temperatures fluctuants sur l’expression des genes de resistances et de comparer la sensibilite aux temperatures elevees du gene H5 dans deux cultivars ôarthur 71ô et ôsaadaô. Les resultats ont montre que les genes, H3, H6, H7, H8, H9, H10, et H13 ont ete les plus stables sous les trois regimes de temperatures, les genes H5 et H11 ont ete intermediaires dans leurs expressions, contrairement au gene H18 dans le cultivar (brule) dont l’expression a ete tres affectee par les hautes temperatures. Aussi, le regime fluctuant de temperture (27?c le jour/18?c la nuit) a affecte à un degre moindre l’expression de genes sensibles à la temperature que le regime de 27?c continue. Il apparait aussi que la composition genotypique peut affecter la sensibilite aux hautes temperatures du gene H5; celui ci a ete plus stable dans le ble de printemps ôSaadaô que dans le ble d’hiver ôArthur 71ô.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 77 , p. 119-128

De 1967 a 1974, la lutte chimique contre les cecidomyies des cereales a fait l’objet d’experimentations intenses mettant en oeuvre une gamme importante de produits insecticides. Apres un bref rappel des conclusions d’essais anterieurs, les auteurs donnent une image complete des resultats les plus importants obtenus durant les trois dernieres annees d’essais. Sur les 19 insecticides essayes, seul le lindane, utilise en enrobage des semences a la dose de 100 grammes de matiere active par quintal de semences, peut malgre certains risques etre retenu pour son efficacite encore acceptable, sa facilite d’emploi et son cout economiquement supportable par le ble.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 1-23

Apres un bref rappel du cycle biologique des cecidomyies des cereales du genre mayetiola ou mouche de hesse, l’auteur fait mention des differentes methodes culturales preconisees en matiere de lutte contre l’insecte. Il passe ensuite aux resultats d’essai de lutte chimique qu’il a menes plus particulierement sur le littoral atlantique. Ces experimentations montrent l’interet de l’enrobage des semences. - Soit avec le melange lindane + chlordane (75 g + 62,5 g de matiere active/quintal). - Soit avec du lindane seul (100 g de matiere/quintal ) qui font la preuve d’une bonne efficacite assurant au ble un accroissement de rendement substantiel.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 44 , p. 1-9

Un elevage de cette cecidomyie est en cours a la station centrale de phytiatrie de l’inra a rabat, afin d’obtenir les premiers renseignements concernant le cycle evolutif, la date de la ponte, l’etendue des degats au laboratoire et un eventuel parasitisme.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 20 , p. 139-141

Pendant trois annees consecutives, des essais de traitements insecticides par enrobage de graines ont ete effectues pour lutter contre les larves de premiere generation de la cecidomyie des cereales (mayetiola sp.) Sur ble dur. Realises dans des conditions naturelles, ces essais ont permis de juger de l’efficacite insecticide et de l’effet inhibiteur sur la germination de huit produits: aldrine, chlordane, diethion, dimethoate endothion, heptachlore, lindane et vamidothion. De ces huit produits, seul lindane, utilise a raison de 1 gramme de matiere active par kilo de semences, s’est montre efficace, reduisant le nombre des plantes attaquees et l’importance des populations d’insectes. Son action depressive sur la germination est tres faible. Il n’a pas ete possible de mesurer l’incidence des traitements sur les recoltes, en raison notamment de la faible superficie et de l’heterogeneite des parcelles.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 24 , p. 17-26

Au cours de trois annees consecutives, des varietes de ble et d’orge ont ete semees en petites parcelles et soumises aux infestations naturelles de cecidomyie des cereales (mayetiola sp.). Des differences notables entre varietes sont enregistrees dans les niveaux d’attaque (en pourcentage de plantes ou de tiges attaquees) et l’importance des populations larvaires hebergees. Les orges, de meme que certaines varietes de ble, se montrent plus tolerantes aux attaques de l’insecte . Deux varietes d’origine, marocaine, bd 0287 et bd 01154, ont montre une bonne resistance, tandis que des bles americains reputes resistants ont ete sensibles dans les conditions marocaines.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 24 , p. 27-40

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER