Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Pour déterminer et comparer les populations des protozoaires ciliés au niveau du rumen, on a utilisé quatre dromadaires, quatre béliers et deux boucs porteurs de canules permanentes au niveau du rumen. A travers cette étude, il s’est averé que les dromadaires ont moins de protozoaires dans le rumen mais renferment des genres plus efficaces dans la dégradation de la lignocellulose (Epidinium, Eudiplodinium).

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 95 , p. 77-82

Un cheval, deux mules, deux anes et deux dromadaires etaient testes en attelages simples (un seul animal) et doubles (deux animaux) avec deux types de charues et un araire en bois. Le cheval et la mule, travaillant en attelages simples, ont produit une force de traction moyenne de 795 n et 932 n (30 et 20 de leur poids vifs) respectivement. La puissance generee a ete de 978 w. la dromadaire toute seule a produit une force de traction de 568 N (13,8 de son poids corporel) et 591 w en terme de puissance. Par ailleurs, les combinaisons du cheval et l’ane ont engendre presque la meme puissance que celle des attelages simples des memes animaux. Cependant, les attelages simples ont induit chez les animaux une fatigue anticipee, apres une heure de travail, par rapport aux attelages doubles. Les attelages doubles a base d’animaux de differentes tailles ont connu un stress supplementaire a cause des differences dans la vitesse et le rythme de deplacement.

1991
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 71 , p. 75-87
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER