Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Pour avoir une meilleur production, il faut d’une part que le niveau de potassium soit superieur a 1 (par rapport a la matiere seche) et d’autre part que ce niveau soit egalement superieur a celui de l’azote. - L’apport des elements fertilisants modifie les taux de ces memes elements dans les fruits entiers et les ecorces, sans affecter les rapports de ces memes elements dans ces deux organes. - L’azote est le plus souvent l’element dominant des fruits et des ecorces, suivi par le potassium dans le cas des fruits, et le calcium dans le cas des ecorces, alors que les concentrations de phosphore et surtout de magnesium sont faibles. - Les taux d’azote et de magnesium des fruits entiers sont identiques a ceux des ecorces. Par contre les taux de phosphore et de potassium des fruits sont superieurs a ceux des ecorces. Les taux de calcium des ecorces depassent ceux des fruits entiers. - Le role de l’ion accompagnateur d’un element fertilisant est tres iportant dans la plante. Il peut modifier dans certains cas les taux de l’element fertilisant dans un organe donne.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 38 , p. 57-70

Au maroc, les usines de jus de fruits ne tirent pas suffisamment partie des dechets d’agrumes, ecorces, pulpes et pepins. Les auteurs etudient la possibilite de les transformer en aliments pour le betail. Les dechets d’agrumes riches en glucides sont deficients en protides et lipides. Differents procedes permettent de les enrichir en protides. La conservatiopn des dechets ne peut se realiser que par dessiccation complete ou par demi-dessication et addition d’antiseptique. L’acide sorbique donne de meilleurs resultats que le benzoate de soude.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 11 , p. 61-69
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER