Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Des prospections ont été effectuées de 1987/88 à 1991/92 pour évaluer l’importance des maladies fongiques chez les blés au Maroc. Dans 22 sites permanents distribués dans les différentes régions à vocation céréalière du pays, l’incidence et la sévérité de chaque maladie ont été notées selon les clés et les normes appliquées universellement. Parmi les huit maladies touchant les feuilles et les épis du blé évaluées, la septoriose a eu une incidence importante et régulière mais sa sévérité a été en général faible. L’incidence de l’oïdium a été modérée et irrégulière et sa sévérité en général faible. Pour l’helminthosporiose, les incidences ont varié entre 18 à 43 mais la sévérité de la maladie a été faible. Parmi les rouilles, la rouille brune a été de loin la plus répandue géographiquement avec une manifestation régulière dans le temps. La distribution géographique de la rouille jaune a été généralisée et celle de la rouille noire moins fréquente. Le charbon nu a été présent dans tous les sites prospectés. La manifestation du charbon couvert a été très limitée dans le temps. Des interactions entre le site et certaines maladies ont été mises en évidence.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 90 , p. 19-30

Une étude a été menée dans la commune rurale Ouled Afif dans la province de Settat réputée pour sa production, consommation et commerce du blé dur. Les objectifs étaient d'appréhender les perceptions des producteurs et des femmes des variétés de blé dur et de déterminer les traits de qualité désirés et recherchés par les utilisateurs. Dix variétés de blé dur inscrites au catalogue officiel ont fait l'objet d'appréciation visuelle moyennant des techniques de classement des préférences auprès de 43 personnes. Les variétés choisies étaient Oued Zenati, Zeramek, Kyperounda, Karim, Massa, RGN 0027, Tomouh, Irden, Nassira et Icamor. Pour chacune de ces variétés, l'évaluation a porté sur des bouquets d'épis et des lots de grains, de semoule, et de farine. Parallèlement, des analyses de la qualité technologique ont été effectuées sur les farines. Il sort des résultats de l'étude que le blé dur occupe une place de choix dans le système des cultures de la zone de l'étude. En 2008, les exploitations étudiées ont consacré en moyenne 37% des terres à la culture de blé dur. Les variétés utilisées étaient Carioca, Karim et Marzak avec 32,4%, 28,9% et 28,5% respectivement. Les classements des épis et du grain essentiellement effectués par des producteurs étaient en faveur de la variété RGN 0027 suivie par Oued Zenati et Massa pour l'épis et Zeramek suivi par Icamor et RGN0027 pour le grain. La variété Irden a été classée en dernière position aussi bien pour l'épis que pour le grain. Les classements des lots de semoule et de farine, effectués par des femmes, ont confirmé la suprématie de Kyperounda pour la semoule et Karim et Irden pour la farine. Les analyses qualitatives des farines ont montré l'ampleur des différences entre les variétés évaluées. La teneur en protéines de Oued Zenati s'élève à 18,89%, celle de Kyperounda à 15,71% contre 9,77% seulement dans la variété Karim. Les valeurs du test de sédimentation se situent entre 62 ml pour Oued Zenati et 28 ml pour Zeramek. Visiblement, les variétés anciennes telles que Oued Zenati inscrite en 1949 et Kyperounda en 1956 continuent à alimenter l'imaginaire des céréaliers et des femmes de la Chaouia représentant ainsi l'idéotype recherché pour la qualité. La mise à la disposition des agriculteurs d'une gamme diversifiée de semences sélectionnées constitue un point d'ancrage essentiel pour réaliser des améliorations escomptées aux niveaux des rendements et de la qualité.

2012
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2012), no 125-126 , p. 57-79

Le carthame (Carthamus tinctorius L.) est une culture mineure bien adaptée aux zones semi-arides à travers le monde. Au Maroc, un programme d'amélioration de cette culture a été initié avec l'objectif de développer des variétés inermes, productives, plus précoces et ayant un rendement grain et une teneur en huile plus élevés que les variétés existantes. En 2006, 212 accessions de différentes origines géographiques à travers le monde ont été collectées et évaluées sous deux environnements différents (sites), Allal Tazi et Douyet, pour des caractères agronomiques et technologiques. Les deux sites diffèrent par les conditions climatiques et Allal Tazi est plus favorable que Douyet. Seules 181 accessions, de cette collection, ont pu compléter leur cycle de croissance et développement. Les résultats de cette étude ont montré qu'il existe une grande variabilité entre ces accessions pour la présence/ absence des épines, la hauteur des plantes, la précocité, la ramification des plantes, la résistance à la rouille, le poids de mille graines (PMG), le rendement grain par plante et la teneur en huile. L'effet du site et de l'interaction accession x site était aussi significatif. Le germoplasme évalué a montré une plus grande performance à Allal Tazi qu'à Douyet, pour tous les caractères étudiés. Quelques accessions ayant exprimé un rendement grain par plante et une teneur en huile plus élevés que les valeurs moyennes enregistrées chez les témoins sont utiles pour le programme d'amélioration du carthame. Les génotypes à rendement grain par plante élevé sont également caractérisés par un P MG élevé, une précocité à la floraison, une hauteur des plantes réduite et une présence d'épines. Les génotypes ayant une teneur en huile relativement élevée (35%) possèdent de petites graines souvent associées à une coque réduite. L'ensemble des accessions ont pu être regroupées dans 5 pools sur la base des caractères suivants: rendement grain par plante, teneur en huile, absence des épines, précocité et résistance à la rouille. La nature et la composition de chaque pool devraient être confirmées après l'évaluation des accessions durant une autre année. Les génotypes sélectionnés de chaque pool seront utilisés comme parents élites dans le programme de croisements.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 3-16

Les populations locales des légumineuses alimentaires sont caractérisées par une diversité génétique importante pour la majorité des caractères. Comme chez la plupart des espèces végétales, cette diversité est constamment sujette à l’érosion génétique. Un programme de collecte, caractérisation, évaluation et utilisation des ressources génétiques locales de fève, de pois chiche et de lentille a été initié depuis 1985. Ainsi, une collection d’environ 900 entrées des trois espèces a été développée. Un schéma d’organisation et de gestion de cette collection a été développé. Il pourra servir de modèle de base pour le développement d’une banque de gènes maghrébins. Sur la fève, un schéma modèle d’amélioration des populations locales comme étape clé pour leur utilisation en sélection est présenté. Il est basé sur un système de sélection récurrente. Les populations améliorées serviront de sources pour dériver des lignées performantes qui peuvent être utilisées pour la création de variétés synthétiques.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 83-95

Des ecotypes autochtones de Medicago spp. annuelles et de Trifolium subterraneum ont ete evalues au cours des campagnes 1989/90 a Zouada et Oulmes (Maroc) et 1990/91 a El Koudia et Had Ghoualem (Maroc), ceci dans le cadre d’un programme de selection en vue de developper des varietes locales performantes sur des sites non alcalins. Au cours des deux annees experimentales, 112 respectivement 30 ecotypes de Medicago spp. et 187 respectivement 54 ecotypes de trefle souterrain ont ete evaluees. Les criteres de selection utilises etaient la resistance aux maladies, le rendement en semences et en Matiere Seche, la precocite et la durete ddes graines. Pour le medicago, des ecotypes plus performants que les varietes commerciales australiennes ont ete identifies, essentiellement parmi les especes M. polymorpha et M. tornata. Ces ecotypes se sont surtout faits remarquer par leurs rendements en semences. En ce qui concerne le trefle souterrain, les ecotypes locaux ont montre des rendements egaux aux meilleures varietes commerciales, en se distinguant cependant par un taux de graines dures plus eleve.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 51-66

L’inoculation et l’évalution de la tache helminthosporienne des blés (pyrenophora tritici-repentis), sous conditions de champs est peu controlée mais peut inclure un nombre important de lignées. L’objectif de cette étude est de comparer quatre méthodes d’évaluation de la tache helminothosporienne sous deux techniques d’inoculation. Quatre vingt dix neuf génotypes de blé ont été testés par pulverisation de spores et par épandage de paille infestée, à sidi el aydi et annoceur au maroc. Les tailles individuelles et la sévérité des taches ont ete évaluées sur les feuilles des niveaux superieurs et inferieurs. Les tailles des lésions avaient une varience plus grande et mieux centrée sur les feuilles superieurs. Les techniques d’inoculation ont montré de faibles différence entre les méthodes d’évalution notamment des feuilles supérieures et inférieures. Les corrélations entre les résultats du champ et ceux de serre étaient positives et significatves. Cette experience suggère que la taille des lésions des feuiles supérieures suivie de la sévérité sur toutes les feuilles de la plante sont les plus adéquates pour les expériences au champ.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 65-78

Recherche d’une methode fiable et rapide permettant l’evaluation de la resistance des plantules du palmier dattier obtenues par les croisements diriges. Cinq methodes d’inoculation des plantules avec fusarium oxysporum f.sp. albedinis ont ete comparees: - trempage de tout le systeme racinaire dans une suspension des conidies du parasite; - la moitie superieure des racines est deterree puis rincee a l’eau enfin inoculee avec le parasite; - les racines entrent au contact avec le sable contamine; - les racines entrent au contact avec le broyat de palmes atteintes de bayoud; - l’inoculum liquide est apporte sur les racines a travers une perforation du sachet. La derniere technique s’est revelee la plus rapide et la plus fiable. Elle a permis, apres seulement 3 mois d’incubation d’obtenir environ 90 d’attaque sur les plantules du palmier dattier descendant d’un croisement entre parents sensibles. La meilleure forme de l’inoculum est une suspension de propagules du parasite obtenue par grattage des colonies du champignon developpees sur un milieu nutritif a base d’extrait de pomme de terre (250g), de glucose (20g) et d’agar (15g). Les meilleurs resultats sont obtenus lorsqu’on apporte 5 ou 10 ml d’inoculum par plantule avec une concentration de 10 6 propagules par ml. Les avantages et les inconvenients de chaque technique sont discutes.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 21-41

En 1985, une unité de conservation de semences fouragères (ucsf) a été mise en place au siège du programme fourrages de l’inra à rabat/guich. L’objectif principal de l’ucsf est la sauvegarde d’écotypes marocains de plantes fouragères menacées de disparition (érosion génétique) suite à l’extension de l’agriculture et au surpâturage. L’ucsf assure le contrôle de qualité et le stockage à moyen et long terme des semences collectées au maroc ou obtenues de l’étranger pour l’experimentation dans le cadre de ce programme. Au cours des collectes effectuées à travers le pays, plus de 4900 écotypes marocains de diverses légumineuses et graminées ont été réunis. Une attention particulière a été accordée à medicago spp., trifolium subterraneum et avena spp. Les collectes ciblées de diverses légumineuses annuelles ont permis d’analyser leur répartition au maroc selon des critères édapho-climatiques et d’etablir des inventaires pour evaluer le degré d’érosion génétique à l’avenir. Des programmes de séléction ont été commencés à partir des écotypes autochtones de medicago-spp., trifolium subterraneum et avena spp. en vue de mettre au point des variétés adaptées à l’agriculture marocaine.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 1-16

La collecte de medicago spp. annuelle autochtones provenant de sites non alcalins a permis de tester leur aptitudes culturales en tant que légumineuses fourragères au maroc. Dans 108 sites différents, 411 écotypes de 9 medicago spp. ont été récoltés. En première année les relations entre les données climatiques et édaphiques du site de collecte et les caracteristiques morphologiques ont été étudiées. La deuxième et la troisième année ont été consacrées à l’évaluation suivie de la selection d’écotypes adaptés. La teneur en coumestrol, le rendement en ms, la repousse après la coupe ainsi que la production de semences ont servi de critères de séléction. Les résultats montrent que : - la relation entre la pluviométrie annuelle et le début de la floraison est très étroite; - la teneur en phytoestrogène coumestrol, mesurée au stade de croissance est très reduite; - les medicago spp. se distinguent par une grande variabilité de toutes les caracteristiques relevées; - 30 écotypes se sont montrès supérieurs aux variétés commerciales pour certaines caracteristiques agronomiques.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 35-49

La vesce commune (vicia sativa) est une légumineuse fourragère qui s’adapte bien aux conditions méditerranéennes. Mais la majorité des variétés commerciales égrennent à maturité, ce qui engendre une perte assez importante en production de graines. Les deux objectifs de cette étude étaient les suivants: - réaliser une évaluation préliminaire de la variabilité agronomique, botanique et enzymatique des génotypes de la vesce commune, - dégager leurs différences pour le caractère égrenage. Les résultats de cette étude montrent que les structurations de la variabilité sur la base des caractères agronomiques, botaniques ou enzymatiques sont relativement concordantes. Les taux d’égrenage est variable entre les populations; il varie de 2 à 90 avec la présence de génotypes à taux intermédiaire. La fréquence des génotypes par types de population et les corrélations entre l’égrenage et d’autres caractères agronomiques ou botaniques sont discutées.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 51-62

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER