Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’élevage de Aphis gossypii Glov. sur cotonnier à différentes températures a montré que celle-ci ont une grande influence sur le développement, la fécondité et la longévité de ce ravageur. Entre 10 et 30?C la vitesse de développement est inversement proportionnelle à l’augmentation de la température. Le seuil thermique de développement calculé de A.gossypii est voisin de 3?C. Dans l’intervalle des températures testées, la fécondité moyenne totale est plus élevée entre 15 et 26?C qu’aux températures supérieures. Dans les conditions du Tadla, A. gossypii présente plus de 15 générations. Certains points relatifs à la dynamique des populations de ce ravageur ont été expliqués.

2002
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 106 , p. 75-84

Des essais d'elevage de la cochenille virgule l. Beckii ont ete entrepris a sidi allal tazi au champ sur la variete d'agrumes maroc late et au laboratoire sur differents hotes vegetaux. L'insecte presente un cycle evolutif variable en fonction des conditions microclimatiques et possede 4 generations dans la region du gharb. L'effectif de population est tres heterogene durant toute l'annee. L'insecte hiverne sous toutes les formes avec une legere dominance des stades ages. Le developpement de la premiere generation debute au printemps a une date variable selon les conditions climatiques. Sur le plan quantitatif, l'importance des populations de l.beckii va en augmentant avec la succession des generations. Les larves mobiles contribuent a l'augmentation de densite des populations deja existaantes sur la feuille des annees precedentes.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 66 , p. 89-99

Dans le but d'une elaboration d'un programme de protection integree en verger de pommiers au maroc, la presente etude cherche a montrer l'importance relative de differents ravageurs, insectes et acariens, en prenant aussi en consideration certains auxiliaires dans cet agro-ecosysteme. Le probleme a ete aborde par comparaison de deux sortes de situation: les vergers Ă´abandonnesĂ´ et les vergers Ă´non traitesĂ´. Un inventaire de l'ensemble des ravageurs a pu etre etabli et des donnees biologiques necessaires a l'amenagement de la lutte ont ete collectees. Il a ete mis aussi en evidence l'importance de la competition interspecifique dans la regulation des populations, et le changement de dominance des especes selon les vergers etudies a ete expliquee. Le carpocapse occupe le role Ă´d'ennemi cleĂ´ et son cycle evolutif a ete etudie dans les conditions marocaines. Toujours dans la voie de la protection integree, mais en france, l'effet de la temperature sur la fecondite et le developpement du carpocapse a ete etudie, et ce en vue de l'etablissement d'un modele de simulation du cycle de ce depredateur. Des propositions pratiques a cet effet ont ete formulees.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 63 , p. 65-69

La biologie de c. Cacti dans les conditions de laboratoire fut etudiee en fonction de la temperature et de la nourriture. Trois temperatures (25c, 30c et 35c) et trois cochenilles-hotes diaspines (a. Aurantii, c. Ficus et p. Pentagona) furent testees. Une elevation de la temperature entraine une baisse sensible de la duree des differents stades de c. Cacti. Par contre, la qualite de la nourriture ne semble pas agir sur le developpement. L’activite entomophage de c. Cacti montre une preference notable pur c. Ficus et a. Aurantii. La temperature est pratiquement sans influence sur la voracite du predateur. Par ailleurs, si la fecondite des femelles isolees ou acouplees est comparable avec les 3 cochenilles-hotes, la temperature, en revanche, a une action inverse sur le nombre d’oeufs pondus. Enfin, une liaison etroite est directe entre la voracite et la fecondite.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 53 , p. 169-185

L’influence de la temperature sur la fecondite a ete etudiee dans le cas de trois parasites oophages des punaises des bles: ooencyrtus fecundus ferr. & Voeg. (Hym. Encyrtidai), o. Nigerrimus ferr. & Voeg. Et o. Telenomicida vass. L’optimum thermique semble se situer entre 25 et 30 degres pour o. Fecundus et o. Nigerrimus. Cette deuxieme espece est cependant plus sensible aux hautes temperatures 35 degres que la premiere. Inversement, la premiere espece est plus sensible aux basses temperatures par un optimum thermique voisin de 20 degres que la seconde. O. Telenomicida se caracterise, quant a elle, par un optimum thermique voisin de 25, une bonne adaptation aux basses temperatures 20 degres et une tres forte sensibilite aux hautes temperatures 35 degres. Les femelles de o. Fecundus elevees aux temperatures alternees de 30 degres et 35? presentent une fecondite superieure a celle des femelles elevees aux temperatures constantes cerrespondantes. Le changement de temperature intervenant entre le stade preimaginal et le stade imaginal ne semble pas avoir d’effet depressif deterninant sur le potentiel reproducteur des ooencyrtus; par contre, les femelles ayant effectue leur developpement preimaginal a 30 degres manifestent une fecondite superieure emerge a 20 ou 30 degres

1980
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1979), no 57 , p. 121-148

L’influence de la photoperiode sur la fecondite a ete etudiee dans le cas de trois parasites oophages des punaises des bles: ooencyrtus fecundus ferr. & Voeg. (Hym. Encyrtidae), o. Nigerrimus ferr. & Voeg. Et o. Telenomicida vass. Bien que l’activite de ponte soit essenteillement localisee durant la phase eclairee, il s’avere que la fecondite de ces trois especes n’est nullement influencee par le regime d’eclairement auquel sont soumises les femelles.

1980
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1979), no 57 , p. 149-157

L’etude des relations hote-parasite a ete abordee dans le cas du parasite oophage ooencyrtus ferr. & Voeg. (Hym. Encytidae) et de ces hotes pentatomidae et scutelleridae; il s’avere que des femelles issues d’oeufs de solenostethium f. (Het.Pentatomidae) presentent, par rapport a celles issues d’oeufs d’aeliacognata fieb (het. Pentatomidae) ou d’a. Germari kust, une taille plus grande, une fecondite plus elevee et un developpement preimaginal plus lent. La nature de l’hote parasite influe egalement sur le potentiel reproducteur du parasite, les femelles d’o. Fecundus deposant davantage d’oeufs sur des pontes d’ognita que sur celles de graphotoma semipunctata fabr. (Het. Scutelleridae) ou d’eurydema ornatum l. (Pentatomidae). En plus d’une action de spoliation, le parasite determine un noircissement du vitellus de l’hote sous l’effet de ses piqures nutricielles.

1980
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1979), no 57 , p. 169-178

Aelia cognata fieb. Du fait de conditions de photoperiodisme qui sont inductrices d’arret de developpement durant une longue et constante periode de l’annee, est obligee devant les fluctuations du climat, de modifier son voltinisme, l’amplitude de ses migrations et son alimentation. Ces changements se font dans un sens favorable a l’espece lorsqu’il y a a la fois: faible migration, bivoltinisme et amelioration tres riche, ce qui s’observe lors des reveils tres tardifs. Or on assiste justement depuis 1965 a un refroidissement progressif des lieux d’hivernation d’aelia. Cette situation entraine une bonne coincidence plante-hote phytophage et une mauvaise coincidence parasite phytophage. L’action d’une station d’avertissement, par le signalement rapide des dates ou les punaises migrent dans leurs zones de convergence de printemps et en provoquant dans ces zones une intervention groupee, doit pouvoir maintenir les populations de ce ravageur a un taux acceptable.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 42 , p. 15-34

Les parasites oophages des pentatomoidea appartiennent aux trois familles d’hymenopteres suivantes: encyrtidae, torymidae, (chalcidoidea) et scelionidae (proctotrupoidea). L’analyse du complexe parasitaire oophage qui est l’objet de cette deuxieme partie de notre travail porte a la fois sur: l’identification rigoureuse des especes, le developpement embryonnaire, larvaire et nymphal, la morphogenese, les rapports hotes-parasites, la fecondite, le comportement, les competitions intra-interspecifiques et le parasitisme naturel.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1969), no 31 , p. 137-323
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER