Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La température est un des principaux facteurs environnementaux affectant non seulement la croissance et le développement des plantes et limitant la productivité potentielle des cultures, mais aussi a une grande influence sur la qualité de la progeniture des plantes, la semence. L’influence des températures sur la croissance végétative et reproductive des plantes a été largement étudiée. Cependant, peu est connu sur l’effet des températures au cours du développement et de la maturité des grains, sur la germination et la vigueur des semences. Les études antérieures ont pu montrer que les températures de croissance maternelle jouent un rôle important dans la détermination de la qualité de semence produite. Cet article résume les différentes études et analyse l’effet des températures au cours de la production de semence sur les différentes composantes de la qualité de semences (physique, physiologique et biochimique), ainsi que les mécanismes possibles qui peuvent induire ces changements au niveau de la germination et de la vigueur de semence.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 93 , p. 93-106

L'enfouissement des graines de brome raide (Bramus rigidus Roth.) a été étudié au champ en utilisant cinq profondeurs 0-5 cm ; 5-15 cm ; 15-25 cm ; 25-35 cm et 35-45 cm. Les semences utilisées ont été récoltées en juin 1993 et 1998 et conservées à une température de 10 °C. La germination des graines enfouies dans les parties superficielles (0-5 cm et 5-15 cm) est élevée avec respectivement 84 et 77% après 94 jours d'enfouissement. Les graines récoltées en 1998 ont des vitesses de germination plus élevées que celles de l'année /993. La viabilité des graines enfouies au delà de 35 cm de profondeur augmente à partir de 54 jusqu'à 186 jours d'enfouissement. Les graines du brome âgées et récoltées en 1993 ont une viabilité très élevée que les graines récentes et récoltées en1998.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 51-68

Des prélèvements de graines de Vicia faba L. à partir de 152 champs répartis dans 29 régions du Maroc ont permis d’élucider la nuisibilité de Bruchus rufimanus Boh. Les taux d’infestation varient de 4 à 62 suivant les régions et les champs échantillonnés. Le taux moyen à l’échelle du pays avoisine 33 . Dans environ 49 des champs étudiés, l’intensité de l’infestation est évaluée à 3 adultes par graine. On peut trouver jusqu’à 5 adultes par graine. Mais 60 des graines examinées n’ont permis le développement que d’un seul adulte. Les pertes pondérales réelles varient selon les régions, leur moyenne avoisine 5 du poids sec de la graine infestée. Elles sont positivement corrélées à l’intensité de l’infestation. La perte moyenne par larve est estimée à 46,91 ? 8,15mg ; les frass produits sont estimés à 31,17 ? 5,5mg. B. rufimanus affecte aussi la germination des graines de V. faba. Le pourcentage moyen des graines germées est fonction de l’intensité de l’infestation. De 90,5 pour les graines avec un seul adulte, il passe à 55 pour les graines aux dépens desquelles se sont développées 5 adultes.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 97 , p. 27-39

Article portant sur une experience d’amelioration des techniques de levee en serre de cinq arbustes fourragers couramment utilises dans des programmes d’amelioration pastorale au Maroc. Les especes utilises sont atriplex canescens, A. halimus, A. lentiformis, A. nummularia et Acacia cyanophylla. Les traitements etaient (1) semences non traites, (2) trempage de semences dans l’eau fraiche pendant 48 heures, (3) trempage des semences dans l’eau chaude, (4) trempage des semences dans l’eau bouillante pendant cinq minutes. L’experience a ete conduite en Septembre 1991 et repetee en Decembre 1991. Les deux experiences ont ete conduites en serre au Centre Aridoculture de Settat. A l’exception de A. halimus, la levee de toutes les autres especes a ete amelioree par au moins un des traitements. La plus haute levee de plantules d’Atriplex canescens, A. lentiformis, et A. nummularia a ete obtenue quand les semences ont ete trempees dans l’eau fraiche pendant 48 heures. La levee d’Acacia cyanophylla a ete meilleure quand les semences ont ete trempees dans l’eau bouillante pendant cinq minutes. Les semences d’Atriplex halimus n’ont necessite aucun des traitements pour augmenter la levee de cette espece.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 67-71

La pollinisation croisee du carthame, provoquee par le butinage des abeilles confere aux semences une energie germinative plus forte que celle presentee par les semences produites sous l’action de l’autopollinisation naturelle, sans pour autant modifier le taux de germination. Cette observation nouvelle confirme que les insectes pollinisateurs constituent un element essentiel du milieu biologique dans lequel se reproduisent les plantes.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 39 , p. 15-24

La variété précoce de pommier ô Anna ô a connu, ces dernières années, un intérêt croissant dans les zones à faibles disponibilités en froid. Son pollinisateur n’est pas encore défini au Maroc. Ce travail consiste à vérifier la possibilité de son autopollinisation et de déterminer le meilleur pollinisateur parmi les cultivars Llorca, Ein Scheimer et Dorset Golden. Le taux de germination du pollen, in vitro, pour les différentes variétés est élevé et varie de 80 à 95 à des températures de 15 à 25 ?C. Les taux de nouaison obtenus en pollinisations manuelles d’Anna dépassent 20. En auto - pollinisation le taux de fructification réalisé est proche de 10. Son autocompatibilité serait partielle. La variété Dorset Golden constitue le meilleur pollinisateur pour Anna grâce au taux de nouaison qu’il permet d’obtenir (43 ) et à la concordance totale des époques de floraison.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 100 , p. 85-93
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER