Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La première combinaison variétale cultivée d'amandiers repose sur la variété 'Marcona' (Mar) dont la floraison n'est pas toujours concordante avec son pollinisateur 'Fournat de Breznaud'. La variété 'Marcona' est toujours considérée comme une variété d'intérêt, ce qui n'est pas le cas de son pollinisateur. La réhabilitation de cette association variété¬pollinisateur passe par la sélection d'un pollinisateur adéquat ayant des fruits de bonnes caractéristiques pomologiques. Un programme de croisement a été entrepris avec des géniteurs choisis sur la base des contraintes identifiées et a conduit à la présélection de 30 hybrides issus de 10 familles différentes. Leur évaluation, en conditions pluviales dans la région de Meknès (Maroc), a montré que les géniteurs 'IXL', 'Nec Plus Ultra' et 'Texas' n'ont pas apporté une amélioration notable des rendements. La productivité de certaines présélections issues de croisements avec le géniteur 'Ardéchoise' (Ard) et 'Aï' a été remarquable. Les hybrides (Ard x Bart 35) et (Mar x Aï 119) ont apporté une amélioration pour le rendement en coque qui a dépassé 10 kg/arbre. Pour ces hybrides, le calibre des amandons se situe entre 1 et 1,3 g et les téguments sont de couleur claire. Ces deux hybrides sont désignés pour être associés à la variété 'Marcona' en tant que pollinisateurs de bonnes qualités et pour remplacer la variété 'Fournat de Brezenaud'.

2008
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2008), no 123-124 , p. 137-154

La variabilité génétique de trois variétés locales (JO 232, JO 71, JO 50) et de l’hybride (Gol den FI) du melon cultivés en Jordanie a été étudiée utilisant la technique du RAPD. Les résultants sur l’hybride du melon cultivé en été 2002 ont montré des différences entre les plantes pouvant supporter les différences morphologiques et physiologiques observées par les agriculteurs, De même, des différences entre et au sein des variétés locales ont été révélées par les bandes de taille 1500, 1000, 950, et 460bp en utilisant le marqueur OPA 13. Cette technique a permis de montrer des différences entre les lots de semences des agriculteurs et de la société et des différences entre les variétés locales confirmant son utilité dans l’identification de la diversité génétique et la pureté des lots de semences des hybrides du melon.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 113 , p. 77-84

L’objectif de cette etude est de determiner, dans les zones semi-arides, si le recours aux hybrides precoces de mais peut ameliorer la probabilite de production de grains au cours des annees seches et assurer des rendements eleves de cette culture en annees pluvieuses. Pour atteindre cet objectif, des essais ont ete conduits aux domaines experimentaux de sidi el aydi (chaouia) et jamaa shaim (abda), ou les sols sont des vertisols alcalins et ou les precipitations moyennes annuelles sont respectivement de 388 et 318 mm. Les hybrides testes sont : les hybrides tardifs dra400 (h1), tx21 (h2) et ht308 (h3), les hybrides semi precoces pag sx h1 (h4), funks 4065 (h5) et les hybrides precoces pioneer 3969 (h6) et pioneer 3994 (h7). La densite de peuplement utilisee est de 40000 pieds/ha. Les resultats montrent qu’en année pluvieuse (1985), les rendements grains n’etaient pas significativement differents d’un type de precocite a un autre. Les hybrides ayant utilise plus d’eau ont pu produire plus de grains. En annee seche, les hybrides precoces et semi precoces ont echappe a la secheresse de la fin du cycle et ont abouti a des rendements grains et indices de recolte meilleurs que ceux des hybrides plus tardifs. L’inconvenient des hybrides precoces est qu’ils produisent moins de matiere seche totale, des surfaces foliaires plus faibles et par consequent moins de fourrage. Sous ces conditions, l’efficience d’utilisation de l’eau est plus liee au rendement qu’a la quantite d’eau utilisee.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 19-32

Apres un bref apercu sur la production des varietes cultivees du tournesol, l’etude expose les trois grandes voies d’amelioration: amelioration du materiel local, creation de varietes a base genetique large ou creation des hybrides simples. Presentation des differents elements d’un ideotypes de tournesol suivant le programme d’amelioration adopte.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 107-117

Apres avoir justifie le principe de la creation d’hybrides marocains, par un tableau de la progression des mais hybrides dans le monde, l’auteur presente les premiers resultats de ses travaux de selection, c’est-a-dire des hybrides du type , dont il donne la definition et precise l’interet pour la culture marocaine. Deux de ces top-crosses varietaux sont presentes: - tx-21, a graines jaunes, precoce, qui peut remplacer les varietes locales dans les grandes regions de culture du mais (chaouia, doukkala, abda) et fournir un gain moyen de rendement en grain de l’ordre de 20, dans les conditions techniques habituelles; - tx-23, a grains blancs, demi-precoce, qui peut etre utilise soit pour la production de grains, soit pour la production de fourrage, en culture seche dans des zones moyennement arrosees ou en culture irriguee dans les zones moins arrosees.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 13 , p. 119-135

Les resultats de deux essais d’irrigation d’appoint sur hybrides de mais precoces et demi-precoces, conduits pendant les annees 1961 et 1962 sur la station experimentale de Rabat, sont exposes et discutes. Les deux analyses conduites, statistique classique (methode de variance) et statistique graphique (methode de regression), montrent l’efficacite de la premiere irrigation, apportee avant floraison sur les rendements de ces hybrides cultives en terre sableuse, et celle de la deuxieme irrigation, apportee apres floraison, principalement sur les rendements des hybrides demi-precoces. Les fumures apportees conjointement aux irrigations ont ete par contre, inefficaces dans les conditions de ces experiences, et il semble que seule la deuxieme irrigation puisse valoriser une fumure de fond supplementaire .

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 7 , p. 35-56

L'auteur décrit une variété de tangerine à petits fruits, appelée Mandarinette par L. Trabut qui fut le premier à la signaler. Cette variété a de nombreux caractères communs avec la Clémentine. Elle est monoembryonée. Bien que comestible, elle semble ne pouvoir être utilisée que comme matériel d'hybridation.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 8, p. 25-37

L'auteur donne une description étendue (arbre, feuille, fleur, fruit) d'un cédrat présumé hybride,le cédrat Kabbad,à écorce très mamelonnée, et qui représente un bon type du groupe des cédrats verruqueux, parfois rattachée à Citrus Karna RAF. La parenté de cette variété n'est pas connue; elle se rencontre presque exclusivement à l'état isolé dans les patios de maisons et de palais à Damas (Syrie), ainsi que dans quelques autres localités. L'arbre est ornemental et le fruit utilisé pour la fabrication de pâtes de fruits. Cette variété serait très sensible au Mal Secco (Deuterophoma tacheiphila PETRI). Deux autres variétéss ont plus brièvement décrites: l'une également originaire de Syrie, le cédrat de Damas, présente quelques affinités avec le Cédrat Kabbad; l'autre est cultivée au Liban. le cédrat d'Antelias. et est un cédrat vrai (C. medica L.).

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 8, p. 39-61
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER