Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La surveillance des maladies des blés a été faite pendant la dernière décade d’Avril 98. Période pendant laquelle les stades phénologiques des blés s’étalaient de fin floraison à maturité. Les axes routiers parcourus pour réaliser le présent travail traversent les plaines de Sais, Gharb, Loukkos, Tadla, ainsi que le Pré-Rif et le Moyen Atlas. Tout au long des axes, des arrêts ont été effectués tous les 15 à 20 Km pour prospecter les champs de blé dur et de blé tendre. Les notations qui ont été prises sont l’espèce hôte et son stade phénologique, l’estimation visuelle du rendement, et l’incidence et sévérité des maladies identifiées sur la base des symptômes. Le nombre total de champs prospectés est de 40 et 28 respectivement pour le blé tendre et le blé dur, soit un total de 68 champs. Pour ce qui est des maladies cryptogamiques des blés, les résultats de la surveillance indiquent que le complexe Septorioses - tache bronzée, la rouille brune et à un degré moindre la rouille jaune sont les plus fréquemment rencontrées dans les régions prospectées. L’oidium, la rouille noire, le charbon nu et les pourritures racinaires ont été aussi observés sur quelques champs de blé dur et blé tendre mais avec une prévalence (pour cent de champs contaminés) ne dépassant pas les 13 pour cent. Etant donnée la quasi-impossibilité de distinguer entre les symptômes causés par les septorioses et ceux causés par Pyrenophora tritici-repentis agent induisant la tache bronzée, difficulté accentuée par la rareté des pycnides de Septoria spp., et pour des raisons pratiques de quantification de la sévérité, on a pris des notations pour le complexe septorioses - tache bronzée. Les travaux de laboratoire permettent l’identification et la détermination de la part de chaque champignon à savoir Septoria tritici, S. nodorum et P. tritici repentis.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 111, p. 34-40

Le noyer commun, Juglans regia L., occupe au Maroc une superficie de 7600 ha essentiellement sous forme de populations de semis dans les vallées de montagnes situées entre 1200 et 1700m d’altitude. La multiplication par semis, seul mode de propagation utilisé par les agriculteurs, a largement contribué à la diversification de cette espèce. Dans le cadre d’une étude du germoplasme local nous avons cherché un indicateur permettant de caractériser ces populations selon leur capacité à résister à la sécheresse. Ainsi, une sécheresse édaphique crée dans les vaisseaux et trachéides, des phénomènes de cavitation, puis conduit à l’embolie et à la perte de la conductivité du xylème. Les courbes de vulnérabilité (CV) représentent le pourcentage de Perte de Conductivité Hydraulique (pour centPCH) en fonction du potentiel hydrique minimum subi par la plante, et caractérise cet effet de l’embolie sur la conductivité hydraulique. C’est pourquoi la vulnérabilité à l’embolie a été étudiée sur des rameaux excisés de noyers issus des prospections effectuées. Un classement des noyers selon leur vulnérabilité à l’embolie a été établi. Les noyers provenant des régions les plus sèches se sont révélés moins vulnérables que les noyers prospectés sous des micro-climats plus humides, ce qui permet de dire que l’établissement de courbes de vulnérabilité est un indicateur pouvant être utilisé dans le programme de sélection vis à vis de la sécheresse ou encore de mieux comprendre les mécanismes mis enjeu par les plantes pérennes en matière de gestion efficiente de l’eau.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 114 , p. 79- 91

Le développement de taches brunes, nécrotiques (1-2 mm de diamètre) caractéristiques de Pseudomonas syringae pv. syringae (l’agent causal des taches foliaires de la tomate) sur plants de tomate âgés de 6 semaines, est conditionné par une humidité relative élevée. Une période d’humidité de 1 à 3 jours était beaucoup plus critique après l’inoculation qu’avant inoculation pour le dévelopement des symptômes. L’utilisation de petits sacs en tissus de gaze remplis de sable en vue de causer des blessures sur les feuilles était nécessaire avant l’inoculation pour la manifestation des symptômes sur les plants inoculés par pulvérisation. Ces blessures artificielles accentuèrent les symptômes sur plants inoculés par infiltration sous vide.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 33-40

Une fanaison soudaine de quelques avocatiers a ete observee au printemps 1975, dans un verger des environs de sale. Le parasite a ete isole et identifie comme verticillium dahliae klebahn. Ceci est la premiere observation de cet organisme sur avocatier au maroc. Par inoculation artificielle, on a reproduit la maladie, puis reisole le parasite. L’affection n’a pas provoque la mort des arbres, de nouvelles pousses ayant rapidement reconstitue le feuillage. Toutefois, la production de l’annee est perdue et l’incidence economique dependra du nombre d’arbres atteints. Les varietes d’avocatiers guatemalteques sont en general plus sensibles que les mexicaines et des degres de sensibilite existent entre varietes du meme groupe. Le champignon etant pathogene sur de nombreux vegetaux et formant des microsclerotes, organes de conservation tres resistants, il faut eviter certains precedents culturaux tels que la tomate, ainsi que l’interculture de plantes sinsibles dans les vergers d’avocatiers.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 55 , p. 41-55

Au cours d’un essai comparatif de comportement varietal en sec dans la plaine de meknes, le verticillium dahliae kleb. A ete isole et identifie comme agent pathogene a l’origine de fletrissement du carthame (carthamus tinctorius l.). Le parasite est considere comme partiellement responsable du faible rendement enregistre dans l’ensemble des essais pour les varietes a teneur elevee en huile et qui s’averent etre le plus sensible a la verticilliose avec un taux d’infection atteignant parfois 10. Une partie des plantes attaquees presentaient les symptomes avant d’atteindre le plein developpement, mais pour la plupart d’entre elles ce n’est que juste avant ou pendant la floraison que l’infection s’est manifestee. Dans ce dernier cas, la floraison et le developpement des graines sont plus ou moins entraves. De 1050 graines testees, provenant de vingt plantes infectees au champ, 13 en moyenne hebergeaient le parasite et le taux d’infection variait de 0 a 58 selon les plantes. Bien que c’est la premiere fois qu’une attaque du verticillium dahliae kleb. Est signalee sur carthame au maroc et que cela coincide avec l’introduction de l’etranger de graines de varietes sensibles, il n’est pas completement exclu que la premiere contamination soit venue du sol.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 39 , p. 39-54

L’auteur avait trouve en 1952 sur pistacia vera un champignon maculicole du type cylindrosporium et lui avait donne le nom de c. Pistaciae et l’avait uniquement signale sans diagnose. A l’occasion d’une nouvelle recolte il a observe que les acervules de ce cylindrosporium n’etaient que des pycnides incompletement formees, cet organisme devant alors etre rattache a septoria pistacina allescher, espece ainsi trouve pour la deuxieme fois au maroc.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 13 , p. 167-176

Apres avoir decrit l’anthracnose du manguier l’auteur en determine le champignon responsable et l’evolution de la maladie puis avance un projet de lutte lie a l’epoque vegetative du manguier. L’auteur conclut en portant l’accent sur l’interet de l’utilisaion de varietes resistantes et engage les planteurs a repandre cet arbre encore peu represente au maroc.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 11 , p. 51-59

Ayant analyse les travaux anterieurs concernant le charbon de la datte cause par aspergillus phoenicis (cda.) Thom et ayant procede lui meme a des essais d’infection des fruits du dattier par cet organisme comparativement avec des souches de aspergillus niger v. Tieghy., L’auteur pense que l’on doit considerer a. Phoenicis comme une variete de a. Niger. En effet, ces deux especes sont morphologiquement presque semblables et ont le meme potentiel parasitaire, le charbon de la datte pouvant etre cause par l’une ou par l’autre.

1963
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1963), no 6 , p. 1-16
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER