Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L’efficacité agronomique à court terme de cinq sources du phosphate naturel marocain (PNM), appliquées à la dose de 500 mg P/kg sol, comparée à celle du Triple Superphosphate (TSP), a été étudiée en vases de végétation sous serre en utilisant le Ray Gras comme culture test. Six sols locaux largement contrastés ont été retenus pour cette étude : Un sol forestier (pH 6), quatre sols cultivés (pH 4, 5 à 6) et un sol calcaire (pH 8). Les résultats trouvés montrent que les PNM ont un effet nul sur le sol calcaire. Sur les autres sols, la réponse de la culture au phosphate naturel en terme de production en matière sèche a été significative et elle a été d’autant plus immédiate que le sol est initialement pauvre en phosphore assimilable. L’utilisation apparente de la roche phosphatée par la plante a été, par contre, largement favorisée par l’acidité du sol. Aucune différence significative n’a été trouvée entres les différents PNM utilisés. Leur efficacité agronomique relative au TSP(100 ), respestivement en terme de rendement total en matière sèche du phosphore total exporté (somme de 4 coupes), varie de 8 à 132 et de 0 à 51 selon les sols étudiés. Du point de vue pratique cette étude souligne le haut potentiel des PNM en vue de leur utilisation comme source de P pour les sols acides.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 95 , p. 53-63

Des prospections pour la collecte de Phalaris aquatica, Festuca Arundinacea, Dactylis glomerata, Lolium perenne, Trifolium repens, Trifolium fragiferum et Trifolim pratense ont ete effectuees en juillet/aout 1994 par l’echantillonnage de 87 sites dans quatre regions du Maroc. Un total de 226 echantillons appartenant aux sept especes cibles ont ete collectees. Le Moyen-Atlas etait la region la plus riche en especes et le Rif la region la plus pauvre. Trifolium fragiferum etait frequemment rencontree au Moyen atlas, et trifolium repens etait l’espece perenne de trifolium la plus repandue dans le Haut Atlas. Trifolium pratense est une espece rare au Maroc. Festuca arundinacea et Dactylis glomerata ont ete les especes les plus frequentes puisqu’elles sont rencontrees sur 64 et 51 des 87 sites echantillonnes respectivement. Phalaris aquatica et Lolium perenne ont une distribution plus limitee. Trifolium fragiferum a ete collecte sur presque la moitie des sites et etait clairement l’espèce perenne de trifolium la plus repandue. Il semble que phalaris aquatica est soumise a l’erosion genetique et que celle-ci est plus importante dans Rif que dans les autres regions du Maroc.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 55-62

A titre d’essais preliminaires la methode du diagnostic des carences minerales par la technique des vases de vegetation, mise au point par r. Chaminade, a ete appliquee a huit types de sol, largement representes a travers le maroc, avec le ray-grass comme plante-test. Les resultats obtenus concernant le rendement (poids de matiere seche de plusieurs coupes ont permis de mettre en evidence les points suivants: - tous les sols examines presentent une carence generale en phosphore, plus ou moins grave selon le type. - Les autres carences ne constituent que des cas particuliers d’intensite variable; par ordre d’importance decroissante viennent le soufre, le potassium, le magnesium, le calcium et les oligo-elements. L’alimentation de la plante (teneur du fourrage en n, p et k0 reflete assez fidelement l’etat chimique des sols testes. La determination des coefficients de transpiration du ray-grass montre que des gaspillages d’eau accompagnent toujours une carence d’un sol en un element et que, pour un meme niveau de gravite, les differentes carences d’un sol en elements mineraux se traduisent par des consommations d’eau variables suivant l’element considere.

1967
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1967), no 23 , p. 1-58
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER