Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Ce travail a йtudiй l’effet de l’oпdium seul et combinй а quatre niveaux d’eau sur le dйveloppement des parties aйriennes et des racines de l’orge. L’inoculation par l’oпdium seul s’est traduite par une rйduction importante du nombre et de la taille des racines secondaires, adventives et par une rйduction significative du poids sec des tiges et des racines chez les plantes inoculйes. L’effet combinй de l’oпdium et du stress hydrique a entraЊnй un flйtrissement rapide et mкme la mort chez les plantes inoculйes. Les plantules d’orge infectйes tфt dans la saison par l’oпdium sont trиs vulnйrables а la sйcheresse tardive, mкme si les symptфmes de la maladie disparaissent juste aprиs l’arrivйe des grandes chaleurs.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 90 , p. 51-57

L'identification des agents causaux de maladies est très utile pour l'amélioration génétique des plantes et l'utilisation des fongicides. Au Maroc, le concombre (Cucumis sativus L.), le melon (C. melo L.), la citrouille (Cucurbita maxima Duch.), la courge (C. pepo L.), la pastèque (Citrullus lanatus (Thunb.) Matsum. et Nakai), bottle gourd (Lagenaria sciceraria Standl. var. hispida Hara) appartenant à la famille des Cucurbitacées sont largement cultivées au Maroc et subissent des attaques sévères par les oïdiums. Les études sur l'identification des espèces liées à ces maladies sont rares. L'objectif de cette étude est d'identifier les espèces causant ces maladies au Maroc. L'identification de ces parasites obligatoires a été basée sur l'observation microscopique des conidies et leur type de germination, des conidiophores et les cleistothèces. 85 échantillons ont été collectés de différentes régions du pays. L'espèce responsable de l'oidium des échantillons analysés est Sphaerotheca fuliginea. Les espèces, comme Erysiphe cichoracearum, E. polyphaga, ou Leveillula taurica n'ont pas été détectées. Dans deux notes ajoutées à ce travail, sept échantillons de tournesol et un de tomate, collectés uniquement de la région du Gharb, ont montré que Erysiphe cichoracearum et Leveillula taurica (Lév.) Arn. sont respectivement les agents responsables de l'oïdium du tournesol et de la tomate.

2012
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2012), no 125-126 , p. 119-141

Un système de prédiction du mildiou de la pomme de terre, Blitecast, a été testé pour une adoption possible au Maroc. Le mildiou causé par Phytophthora infestans (Mont.) de Bary est une maladie importante de la pomme de terre et de la tomate à cause de l'omniprésence de l'inoculum dans certaines zones. Dans l'absence de semences saines et de cultivars résistants, la gestion de la maladie est basée surtout sur la lutte chimique. L'objectif de cette recherche est de réduire le nombre d'applications du fongicide nécessaire pour le contrôle du mildiou par la prévision des conditions environmentales qui favorisent le développement du pathogène. Trois cultivars (Spunta, Desiree et Nicola), largement cultivés au Maroc ont été plantés dans des parcelles repliquées à Larache (nord du Maroc). Le système Blitecast, informatisé dans le programme Wisdom, a été mis en oeuvre pour vérifier son utilisation sous les conditions d'environnement marocain et determiner le seuil pour une ® valeur locale ¯ de sévérité. Les résultats obtenus montrent que Blitecast peut être adapté avec succès pour son utilisation au Maroc pour réduire la valeur de sévérité 18 (communément utilisée aux USA) à 14 ou 12. L'analyse statistique des données, en utilisant GLM de SAS, indique que le cultivar ® Desiree ¯ est plus résistant au mildiou que ® Nicola ¯ ou ® Spunta ¯. La qualité de la technique d'application du fongicide a aussi affecté la sévérité de la maladie.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 97 , p. 9-16

Dans la présente étude, nous avons déterminé l’effet de la résistance génétique, comparée au traitement chimique, sur la prévention des pertes en rendement du pois dues aux attaques par l’oïdium causé par Erysiphe polygoni DC ; Syn. E. pisi DC. Des lignées presque iso-géniques contenant le gène ER de résistance à l’oïdium ont été comparées à des lignées homologues sensibles. La maladie qui a apparu naturellement avait causé d’importants dégâts dans les parcelles non traitées des lignées sensibles. Par contre, les lignées résistantes ainsi que les lignées sensibles traitées par le fongicide Bayleton restaient très propres. Les lignées résistantes ont produit 11 à 44 plus que les lignées sensibles non-traitées. La résistance génétique a contrôlé la maladie aussi efficacement que le traitement chimique.

1999
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1999), no 100 , p. 33-40

En 1991, des attaques de mildiou sur tournesol (cause par plasmopara helianthi) ont ete observees au maroc. Un prelevement a ete effectue et l’isolat a ete identifie. Il s’agit de la race 1 (race europeenne). Les auteurs proposent des mesures a prendre afin d’en limiter l’extension.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 78 , p. 113-128

Cette deuxieme annee d’essais de lutte contre le mildiou de l’oignon (peronospora schleideni unger) avait pour but de confirmer l’efficacite des fongicides deja testes pendant la campagne precedente et de limiter le nombre de traitements tout en assurant une protection suffisante de la culture. 1. Controle de l’efficacite des fongicides: la superiorite du carbatene, du manebe et du metirame est confirmee ainsi que l’effet depressif du cuivre. Les traitements ont permis une augmentation de la production de bulbes de l’ordre de 40. 2. Nombre de traitements: les resultats obtenus sont comparables. Dans la pratique on pourra donc se contenter de traitements avant chaque irrigation et de traitements le plus possible apres chaque pluie.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 21 , p. 53-62
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER