Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Des niveaux appréciables de résistance à Septoria tritici (stade parfait : Mycosphaerella graminicola) ont été identifiées dans les blés (Triticum aestivum and Triticum durum) mais aucune réaction d’immunité n’a été rapportée. L’objectif du présent travail est de trier les espèces sauvages voisines du blé dur pour la résistance à ce pathogène. Cent soixante accessions des espèces Aegilops proches et lointaines du blé ont été testées au stade plantule avec deux isolats de S. tritici d’origine géographique différente. Des niveaux élevés de résistance et des réactions d’immunité ont été identifiés dans les espèces qui portent les génomes D, S ou U en fréquence croissante. Les accessions de Ae. speltoides 45 et Ae. squarrosa 72 ont manifesté une absence de nécrose quand elles ont été inoculées par un isolat d’Arkansas USA. Aegilops squarrosa et Ae. speltoides sont des parents lointains du blé. La résistance identifiée dans ces espèces sera relativement facile à transférer au blé grâce à la présence de génomes en commun.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 83-91

Afin de déterminer la distribution géographique et l’importance relative des espèces de Septoria qui s’attaquent au blé au Maroc, des prospections à travers les principales régions céréalières du pays ont été réalisées au printemps de 1991. Ces prospections ont porté sur 116 champs de blé tendre et 112 champs de blé dur. Parmi les deux espèces rencontrées, Septoria tritici s’est révélée la plus abondante et la plus sévère alors que Septoria nodorum était sans importance. Dans la plupart des régions prospectées, la maladie était très grave sur blé tendre, tandis que sur blé dur sa sévérité était faible.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 63-69

Les générations FI, F2 et back-cross (BCI et BC2) de vingt quatre croisements ont été analysées afin d’étudier le mode de transmission de la résistance de neuf génotypes de blé tendre à huit groupes de virulence de Septoria tritici. Les modes de ségrégations observés indiquent que la résistance à S. tritici est sous un contrôle génétique simple, conditionné par un ou deux gènes. La résistance à S. tritici s’est révélée dominante dans tous les croisements, à l’exception d’un seul dans lequel elle s’est montrée récessive. Les modes de transmission de la résistance observés suggèrent les déterminismes génétiques suivants: un gène récessif, un gène dominant, deux gènes dominants, deux gènes dont l’un est dominant et l’autre récessif et enfin, deux gènes dominants complémentaires. Un effet maternel a été identifié dans un croisement. Une ségrégation transgressive pour de hauts niveaux de résistance a été observée dans la génération F2 d’un croisement entre deux parents résistants. Des gènes de résistance fonctionnant uniquement en combinaison mais inefficaces à l’état individuel ont été suggérés pour certains génotypes de blé tendre sensibles.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 102 , p. 23-36

L’hérédité de quatre composantes de la résistance à Septoria tritici : période d’incubation (PI), période de latence (PL), surface foliaire nécrosée (SFN) et densité pycnidiale (DP) a été étudiée. Le test, de six générations Parent-1, Parent-2, F1, F2, BC1 et BC2 de quatre croisements entre génotypes de blé tendre (un sensible et quatre résistants) testés au stade plantule avec deux isolats de S. tritici, a indiqué une simple hérédité Mendelienne de toutes les composantes. La longue période d’incubation est sous contrôle de deux gènes dominants mais complémentaires. La longue période de latence et la faible densité de pycnides sont contrôlées par un gène dominant. La faible surface foliaire nécrosée est contrôlée par un gène dominant simple ou accompagné d’un autre gène dominant ou recessif selon le génotype. L’étude des corrélations phénotypiques, entre les composantes de la résistance dans les parents et les générations filiales, suggère que la PL, SFN et la DP peuvent représenter des effets pléiotropiques d’un même gène, tandis que la PI est indépendante des autres composantes.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 95 , p. 21-28

La période d’incubation (PI), la période de latence (PL), la surface foliaire nécrosée (SFN) et le recouvrement pycnidial (RP) ont été évalués chez seize génotypes de blé tendre inoculés avec vingt sept isolats de Septoria tritici. Des effets génotype, isolat et interaction génotype x isolat ont été observés pour les quatre paramètres, indiquant une interaction différentielle dans le pathosystème Triticum aestivum-Septoria tritici. Les génotypes résistants (Nasma*2/14-2, Vee’s’/Snb’s’, Saada et Tegyey) ont eu de longue PI et PL, et des SFN et RP réduits. Le génotype le plus sensible, Nasma, est caractérisé par de courtes PI et PL, des taches nécrotiques larges, coalescentes, et complètement recouvertes de pycnides. Un isolat obtenu à partir d’un blé dur s’est révélé avirulent sur les 16 génotypes de blé tendre.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 95 , p. 29-38

La septoriose (septoria tritici/mycosphaerella graminicola) est vraissemblablement la maladie la plus importante au maroc actuellement. Elle ne touchait que les feuilles de base des varietes hautes et tardives qui etaient cultivees avant 1968 au maroc. Ce n’est qu’apres l’introduction de nouvelles varietes semi-naines et precoces, capables de repondre a des doses elevees d’azote sans verser, que cette maladie a pris de l’importance. Malgre la vulnerabilite de ces varietes, leur protection est largement justifiee par leur niveau eleve de production. Le moyen de controle efficace le plus pratique reste la resistance varietale. Cependant, l’existance de correlations negatives entre la hauteur et la resistance et entre la maturite et la resistance complique le travail de selection. Ce qui necessite la mise au point de methodes efficaces de selection. Celle que nous avons preconisee a ete presentee et discutee a la lumiere des resultats obtenus. Lea methode consiste a choisir judicieusement les parents, a faire des croisements appropries et a utiliser des techniques efficientes d’inoculation, de notation et de selection.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 33-44
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER