Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

A fin de connaŒtre l’importance de la gommose à Phytophthora des agrumes, des prospections ont été effectuées dans trois régions agrumicoles : Gharb, Berkane et Tadla. Les résultats obtenus montrent que cette maladie pose toujours un problème au niveau des vergers. En effet, l’incidence de la maladie au niveau de la région de Tadla varie de 3 à 22 pour cent avec une moyenne de 9 pour cent. L’incidence moyenne au niveau des vergers prospectés dans la région de Berkane est de 13 pour cent variant de 4 à 23 pour cent. Dans la région du Gharb, la maladie est plus importante. L’incidence varie de 3 à 28 pour cent avec une moyenne de 18 pour cent. Des attaques sur les porte-greffes existent dans les trois régions. Par ailleurs, la densité d’inoculum de Phytophthora spp. au niveau des sols des vergers prospectés dans les trois régions est élevée et varie de 11 propagules par gramme de sol sec à 72 au niveau de la région de Berkane, de 12 à 68 propagules par grammes de sol sec dans la région de Tadla et de 13 à 89 propagules par gramme de sol sec dans la région du Gharb.

2001
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2001), no 104 , p. 39-48

De nombreux essais démontrent que des gains de rendement peuvent être obtenus à la suite de traitement avec le phosethyl Al. sur des arbres apparemment sains et donnant des productions satisfaisantes. Cette observation peut s’expliquer par l’existence d’attaques racinaires insidieuses qui affaiblissent l’arbre sans le conduire rapidement à la mort. Notre expérimentation a pu mettre en évidence l’existence d’une population importante de Phytophthora au niveau de la rhizosphère des arbres d’oranger non traités et des nécroses racinaires. Après une année d’essai, le nombre de propagules de Phytophthora au niveau de la rhizosphère des arbres d’oranger traités, et pour les trois fréquences d’application, est resté presque stable. Au cours de la dernière année d’expérimentation, une réduction importante de la population de Phytophthora spp., au niveau de la rhizosphère a été enregistrée, surtout pour le groupe d’arbres ayant reçu trois pulvérisations par an (76,9 ). Nos résultats montrent que les écarts par rapport au témoin, enregistrés sur les parcelles traitées au phosethyl Al., sont très importants. Des gains de rendement de 19 ont été obtenus sur les parcelles traitées trois fois par an. L’utilisation de phosethyl Al., en pulvérisation foliaire, a permis une réduction importante du nombre de propagules de Phytophthora spp., au niveau de la rhizosphère des arbres traités suivi d’une régénération des racines atteintes qu’on a observée. Il est possible de relier ce gain de rendement à une remise en état du système racinaire, déjà endommagé, auparavant, par Phytophthora spp.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 94 , p. 31-37

Les deux fongicides systémiques, métalaxyl et phoséthyl Al., sont trés efficaces dans la lutte contre la pourriture brune, maladie controlée que partiellement par trempage dans l’eau chaude ou par traitement préventif avec des fongicides traditionnels, dits de surface. La méthode d’apport, avec ou sans cire, n’a pas influencé l’efficacité des deux matières actives. L’application préventive est la plus sûre, mais l’efficacité des deux fongicides fût conservée, même dans le cas d’un traitement curatif, effectué 24 h après contamination.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 41-45

Les deux fongicides systemiques, metalaxyl et phosethyl al. Ont permis le controle de la gommose a phytophthora sur oranger doux, a des doses faibles. Le traitement preventif, 15 jours avant inoculation artificielle, s’est revele, en general plus efficace que le traitement curatif (15 jours apres inoculation artificielle). L’efficacite de ces produits peut varier selon la methode d’application utilisee. Le traitement par badigeon ou par arrosage s’est montre meilleur pour le metalaxyl alors que le phosethyl al. Peut etre mieux utilise par badigeon ou par pulverisation foliaire.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 70-76

Au moyen d’inoculations artificielles, on a tente d’evaluer l’influence d’une dizaine de varietes d’agrumes sur la sensibilite de trois porte-greffes a la gommose a phytophthora. Les resultats confirment d’abord la forte sensibilite du citrus volkameriana et la resistance elevee du citranger (carrizo ). Le citrus macrophylla semble intermediaire, offrant des resultats tres variables selon la variete greffee. Ceci indique qu’il existe une infleuence du greffon sur le sujet. Chez les porte-greffes sensibles, elle parait plus marquee que chez les resistants. En outre, elle semble aussi liee, toujours chez les porte-greffes sensibles, a la vigueur de la combinaison. Celle-ci pourrait agir sur le developpement de la maladie, en determinant un flux de seve plus ou moins abondant, contenant eventuellement des substances actives sur le parasite. Quoiqu’il en soit, les series d’inoculations artificielles seront poursuivies, de maniere a determiner le degre de resistance des diverses combinaisons, dans les conditions de la pratique.

1987
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1980), no 60 , p. 65-80

La gommose a phytophthora des agrumes est presente dans toutes les zones agrumicoles du maroc. Les agents pathogenes sont p. Citrophthora (r.E smith & e.H. Smith) leonian et p. Nicotianae van breda de haan var. Parasitica (dastur) waterhouse. Jusqu’a present, p. Palmivora (butler) butler n’a pas ete rencontre sur argumes, bien qu’on l’ait signale dans le pays. Les methodes de determination des phytophthora sont decrites et discutees, ainsi que les caracteres morphologiques de ces champignons. On peut prevenir la gommose par des methodes culturales adequates et par l’utilisation de sujets resistants. La sensibilite de nombreuses varietes proposees comme porte-greffe est determinee par la methode des inoculations artificielles. Les essais sont en cours avec diverses souches de phytophthora isolees du maroc et les premiers resultats indiquent que certaines varietes de citranges et de poncirus trifoliata (l.) Raf. Presentent une resistance suffisante aux souches testees. La reponse de chaque espece ou variete est discutee. Dans les vergers contamines, la prevention des attaques de gommose peut egalement se faire par des traitements chimiques en pulverisation ou badigeon sur le tronc. Les cas de gommose declares doivent etre excises avant que la lesion ne s’etende, et l’on peut encore sauver un arbre fortement atteint en realisant une greffe par approche.

1974
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 51 , p. 83-127
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER